Discrimination positive

Par mardi 19 octobre 2021 Permalink 1

La discrimination positive est conçue comme une mesure préférentielle permettant à certaines personnes au sein de groupes sociaux particuliers d’accéder à une école ou à un statut sans l’avoir vraiment mérité par leurs connaissances ou leur travail. Elle s’est totalement justifiée dans les années 60 pour les noirs américains qui après des décennies de racisme devaient être aidés pour finir par prendre la place qui leur revenait au sein de leur pays.

Le débat d’hier entre Eric Zemmour et Alain Duhamel a laissé voir que ce dernier mettait dans la discrimination positive les mesures concernant la fracture territoriale pour lutter contre la pauvreté d’une région. Chacun sent bien là l’abus de langage. Si la politique d’égalité des territoires cible une cohésion nationale au niveau des collectivités locales, la discrimination positive est une action pour aider des minorités à la traîne éparpillées un peu partout à accéder à l’élite sans qu’elles-mêmes en est fait vraiment l’effort et en laissant sur le carreau ceux qui pourraient y aspirer mais qui ne font pas partie de ces minorités avantagées… Zemmour ne s’est pas fait prier pour rectifier et pour déclarer sans ambages qu’avec lui il n’y aura pas de discrimination positive mais que seule la valeur d’un individu lui permettra d’arriver là où il mérite d’arriver.

En fait la mauvaise foi de Duhamel n’aurait pas d’intérêt si elle ne témoignait pas de cette volonté de tout confondre sciemment pour mieux embrouiller le débat afin que le citoyen n’y comprenne plus rien. C’est à mettre à la même échelle que le “en même temps” de Macron qui lui permet de dire et de faire tout et le contraire de tout laissant en fin de compte la France comme un bateau ivre.

Lors de la campagne électorale il va falloir se méfier de cette manière de tout relativiser, de cette volonté de discriminer l’intelligence pour aider la bêtise, la beauté pour la laideur ou encore de mettre sur le même plan le voile islamique et celui de la bonne sœur. Si il est républicain d’aider des régions géographiquement plus enclaver que d’autres, il est injuste de laisser un médiocre supplanter un bon uniquement à cause de ses origines alors que la France n’a jamais connu les discriminations raciales ayant eu cours en Amérique.

La force de Zemmour continue d’être à ne pas hésiter à prendre le contre pied de ces mensonges systématique liés à la bien pensance. L’exaspération de la population fait qu’en continuant ainsi, un boulevard s’ouvre devant lui.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?