Des drapeaux tricolores partout dans les manifs

Par dimanche 15 août 2021 Permalink 1

N’ont-ils vraiment rien vu? Non, ce n’est pas possible. Ils font semblant. Tous ces drapeaux bleu blanc rouge! Partout dans les défilés. Il y avait parfois plus de drapeaux que de pancartes contre le passe sanitaire. Plus de drapeaux tricolores! Plus de souverainistes. Plus de patriotes. Dire que le passe sanitaire et la vaccination obligatoire étaient une excuse pour défiler serait exagéré. Mais incontestablement pour beaucoup, pour tous, ils étaient un prétexte. Un prétexte pour clamer qu’on est en France. Un prétexte pour dire qu’on est envahi. Un prétexte pour réclamer que les immigrés se comportent comme des français. Un prétexte pour dire à Macron qu’il y en a marre de son envahissement continu. Arrêtez cette destruction du peuple! Pour une fois que c’est l’extrême gauche qui est débordé dans les cortèges!

Mais si, ils l’ont vu. Pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir. Et ils ne veulent pas dire qu’ils voient. Leur tête est enfoncée dans le sable de la crise sanitaire. Ils se mettent des œillères. Ils ferment les yeux. Ils deviennent monomaniaques. Une seule idée semble absorbée leur intelligence. Pas question de déraper. La vaccination, le covid, c’est ça et rien d’autre. Il ne faut pas. La contestation n’est que médicale. Elle ne doit pas être plus vaste.

Et pourtant. Les incendies d’églises. Les meurtres de prêtres. Les crimes répétés des étrangers envers les français. Les guet-apens envers la police et les pompiers. On n’en peut plus. Et tous les jours ils arrivent par dizaines par centaines. Tous les jours. Et les français refoulent leur mécontentement, inhibent leurs pulsions de vie parce qu’on leur assène depuis des décennies que la mondialisation doit supprimer leur peuple. Et que c’est bien comme ça.

Non. Ce n’est pas bien. Les salauds qui gouvernent depuis des décennies ont réussi honteusement à remplacer la pulsion de vie par celle de mort. Mais maintenant ça suffit. Les français élaborent le moyen de survivre en douce. Trop dur d’affronter la propagande de face pour hurler qu’on est chez nous. Le RN a essayé et Marine Le Pen ne sera même pas au second tour des présidentielles. Trop frontal comme parti. Il faut louvoyer, faire preuve de machiavélisme avant de mettre un grand coup et stopper l’immigration. Toute l’immigration. C’est assez.

Non, tous ces drapeaux ne sont pas brandis en vain. C’est impossible. Ils vont trouver leur incarnation. Dehors Macron et ses clones. Dehors vite.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?