De Nanterre à Samia Ghali

Par lundi 13 décembre 2021 Permalink 9

A Nanterre des catholiques sont attaqués, le lendemain Samia Ghali menace la France si les français votent mal.

Sur France 2, elle a dit textuellement à Eric Zemmour “Aujourd’hui, si vous êtes président de la république on aura une guerre civile”. Et d’ajouter, “vous mettez la France en danger, M. Zemmour”. Evidemment ce propos est lié aux coreligionnaires de Mme Ghali qui apparaît donc se faisant la porte-parole menaçante des racailles des quartiers nord de Marseille et d’ailleurs. Cette dame n’est pas très loin de dénier aux français le droit d’élire qui ils veulent soumettant leur vote aux bonnes grâces de la jeunesse musulmane devenue une sorte de gigantesque conseil constitutionnel à la mode des banlieues validant ou pas une élection! Certes si la piètre prestation de Samia Ghali lors de cette émission n’a, par pitié pour elle, pas été commentée, la mise en garde scandaleuse n’a à aucun moment non plus été relevée par la presse trop soumise à ce qui vient du monde arabe.

Pourtant c’était la première fois, bien sûr il y en aura de nombreuses autres, la première fois que l’éventuel résultat d’un scrutin était par avance contesté, oui contesté, le verbe n’est pas trop fort, et cette femme, d’une certaine façon, fomentait la sédition.

Cette scène se passait 24 heures après l’attaque de la procession catholique qui traversait une cité de Nanterre, endroit que les occupants n’estimaient plus être un territoire français mais une conquête rentrant désormais dans le giron de l’islam. Cette nouvelle “terre d’Allah” était vent debout contre la trentaine de catholiques de Nanterre ( à part ça il n’y a pas de grand remplacement!) qui par un enthousiasme un peu fou, reconnaissons-le, participait à cette fête religieuse. L’invective “Bande de pédés, vous n’êtes pas chez vous” entendu par le curé et ses ouailles a donc sonné comme un avertissement, avertissement que Samia Ghali a donc pris à compte.

J’entendais sur BFM, hier, je crois, Christophe Barbier dénier le droit à Eric Zemmour de parler au nom des catholiques parce qu’il est juif. Avec un prénom comme Christophe, ce journaliste doit avoir une famille chrétienne. Mais cet individu rampe et reproche son origine à celui qui se lève et redonne de l’honneur à la France. L’écœurement est inversement proportionnel à la formidable et terrible tâche de reconquérir la France portée par Eric Zemmour.

Frédéric Le Quer

PS: Notre site a été hacké et n’a pas été accessible depuis dimanche. Un grand merci à la personne qui m’est chère et qui a pu remettre les choses en ordre. Jamais facile d’écrire ce qu’on pense, surtout quand on commence à être assez lu…

Laisser un commentaire ?