De l’incurie de Macron et du gouvernement

Par jeudi 14 mai 2020 Permalink 2

Indépendamment de l’incurie de Macron et du gouvernement Philippe depuis le commencement de l’épidémie de covid à approvisionner correctement le secteur de la santé d’outils pour garantir son efficacité, nos dirigeants se trompent stratégiquement sur tout avec une constance qui devient effrayante. L’erreur est leur métier et nous en sommes les victimes.

D’abord chacun se rend compte que le Professeur Raoult et d’autres, il n’est pas le seul, ont raison quand ils sifflent la fin de la partie de covid-19. Certes il existe encore peut-être quelques clusters montés en épingle par les médias mais heureusement, ils ne diffusent pas dans le reste de la population sans quoi on se dépêcherait de nous le dire. Tout va rouvrir d’ici début juin.

Ensuite et c’est encore plus grave car criminel, en rejetant le seul traitement connu, celui du Professeur Raoult, encore lui, qui s’il n’est pas efficace à 100% (est-ce qu’un traitement contre le cancer est efficace à 100%?) l’est au moins à 50%, nos dirigeants ont indirectement tué des milliers de gens qui n’avaient pas la chance d’être à Marseille ou bien d’être suivi par un hôpital comme celui d’Evry en région parisienne qui, en toute illégalité mais en respectant le serment d’Hippocrate, n’hésitait pas à suivre le protocole à base d’hydroxychloroquine et d’antibiotique que tout le monde connait maintenant.

Enfin le gouvernement a imposé à la France une cure de décroissance dont elle ne se remettra pas. Non pas qu’ici on soit a priori contre la décroissance quand elle est pensée écologiquement pour le bien être des individus, de la faune et de la flore. La plupart des choses qui existent maintenant ne servent à rien et on vient de s’en apercevoir. Non, si il y avait eu une volonté politique réelle pour contrebalancer la course folle vers la croissance qu’on retrouve avec le déploiement faussement écolo d’éoliennes ou de panneaux solaires par exemple, la situation de notre pays n’eut absolument pas été la même vis à vis des puissances européennes riches. La France choisissait alors un cap et pouvait entraîner derrière elle l’opinion publique européenne. Là, la France a lamentablement subi dérivant à l’improviste pour devenir la pire élève de l’UE. Sa grecquisation due à Macron et au gouvernement, exclusivement à eux, sera le fardeau à porter des français pour de longues années et il va être lourd, très lourd.

La France et les français qui étaient jusqu’en janvier dernier sur la ligne de crête, s’est effondrée maintenant. Ses dirigeants ne se sont pas montrés à la hauteur. Le pays est en miettes pour longtemps.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?