COVID-19: la France est lamentable!

Par samedi 14 mars 2020 Permalink 1

C’est au pied du mur qu’on voit le Macron! Et ce qu’on voit n’est pas beau à voir. Partout la vie se délite. Waterloo, morne plaine! Les grands boulevards à Paris étaient déserts un vendredi soir. Dans le Morbihan, les gens se calfeutrent chez eux, les commerces ferment les uns après les autres, la thalasso à Carnac a baissé le rideau. La vie française restera suspendu jusqu’à ce que 80% de la population ait été contaminée par le COvID-19 et puis naturellement l’épidémie reculera. C’est, du moins, ce qu’on peut espérer de mieux.

Le pouvoir a failli. Par idéologie mondialiste, il a complètement loupé le court moment pendant lequel il pouvait fermer les frontières avant qu’il ne soit trop tard car si, comme il dit sottement, le virus n’a pas de passeport, il a deux véhicules de transmission, les personnes et les marchandises. Si l’Union Européenne avait un sens d’entraide, d’altruisme, le pouvoir les fermerait cependant maintenant, non pas pour protéger les français, pour eux advienne que pourra, mais pour protéger d’autres pays pour qui il est encore temps et pour qui nous sommes un pays à risque. Mais comme d’habitude il ne fait rien. D’ailleurs l’Union Européenne est une chose de plus en plus insensée. Demandez aux italiens qui trouvent du secours en Chine!

Alors, en Allemagne, de l’autre coté du Rhin, le Frankfurter Allgemeine Zeitung écrit ce matin: ” … le développement de la pandémie de coronavirus en Alsace a été suivi pendant des jours avec une grande inquiétude et une certaine colère. Les autorités françaises auraient omis de suivre de manière permanente les contacts des personnes infectées” suite à la réunion organisée par une église évangéliste à Mulhouse. Les allemands se protègent maintenant de tout ce qui vient de France: «Nous devons faire en sorte de ne pas devenir une zone à risque, ou du moins pas trop vite », sous entendu comme la France. Et de réclamer que les cas suspects soient à l’avenir renvoyés d’où ils viennent i. e. chez nous! Les dirigeants de la région allemande limitrophe à l’Alsace jugent d’ailleurs “le renforcement des contrôles aux frontières encore plus important que les mesures locales du côté allemand. il y aura des restrictions notables dans le trafic frontalier”.

Bravo Macron! Alors, donc que plus personne, ailleurs que sur les chaines de télé propagandistes, ne peut être derrière cet homme, les Etats Unis font bloc derrière Donald Trump. Les américains sont très satisfaits des décisions de leur président quoiqu’en disent ici les médias. ça ne les empêche pas d’avoir peur mais ce ne sont pas les éventuelles inconséquences politiques qui les effraient, mais leur propre destin. D’après ce que j’en sais, la population est bien moins résiliente qu’en France et, par exemple, à Long Island, une psychose généralisée s’est installée; les supermarchés y ont été complètement dévalisés.

L’épicentre de la pandémie est pourtant en Europe et en particulier en Italie et en France. L’OMS en tout cas l’assure sans toutefois citer, par diplomatie les deux pays. L’organisation internationale implore: “Vous ne pouvez pas combattre un virus si vous ne savez pas où il se trouve. Trouvez, isolez, testez et traitez chaque cas, pour briser les chaînes de transmission”. Vu qu’en France personne n’est testé à part l’oligarchie ou les grands malades quand c’est trop tard, on ne voit pas bien comment les recommandations de l’OMS pourraient être appliquées. Nous partons à la dérive.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?