Connivence public privé effrayante

Par samedi 2 mars 2019 Permalink 1

Nos capitaines d’industrie ne sont-ils capables de gagner de l’argent que grâce aux politiciens au pouvoir pour piller le patrimoine des français? La question jamais posée semble pourtant évidente au vue de l’actualité de ces dernières semaines. La connivence public privé est effrayante!

Le Japon, d’abord, tout à fait mécontent des résultats de Renault par rapport à son fleuron Nissan emprisonne le PDG de l’alliance, Carlos Ghosn, coupable au minimum de fraude fiscale. Plus question de se faire tailler des croupières par des français incapables d’engendrer des bénéfices aussi bons qu’eux. Les Pays-Bas, ensuite, tout à fait mécontents des résultats d’Air France par rapport à leur fleuron KLM, s’offrent un droit de contrôle sur l’alliance Air France KLM pour retrouver un pouvoir de décision sur l’avenir de la multinationale. Là encore, plus question de se faire tailler des croupières par des français incapables d’engendrer des bénéfices aussi bons qu’eux.

Pour compenser ces défaillances de nos patrons néanmoins jamais assez payés, la connivence public privé offre de belles opportunités. Le pouvoir actuel est dans ce domaine gratiné!

Prenons d’abord l’exemple de la téléphonie mobile, où l’état fait d’extraordinaires cadeaux à Free, Bouygues, Orange et SFR. Tiens, tiens, des boites qui font la promotion de Macron toute la journée sur leurs chaines de télévision! En effet, sous prétexte de couvrir des zones blanches d’accès au portable et à internet ce qui de toute façon allait être fait et qui d’ailleurs n’a pas fait l’objet d’un engagement écrit (!), les 4 opérateurs ont vu “l’état reporter de dix ans l’appel d’offre initialement prévu en 2021 sur le renouvellement des fréquences qui relèvent du patrimoine public . Un renoncement de taille : en 2015, ces enchères avaient rapporté 2,8 milliards aux caisses de l’État.” Pour plus d’informations voir https://www.bastamag.net/Telephonie-mobile-le-gouvernement-a-t-il-fait-un-cadeau-de-3-milliards-d-euros

Concernant encore la connivence entre le public et le privé, la privatisation des Aéroports de Paris est emblématique. Cette entreprise rapporte 430 millions d’euros tous les ans à l’état et malgré cela Bruno Lemaire voit “une nécessité absolue” à offrir une concession de 70 ans, un délai tout à fait hors norme, aux prochains actionnaires privés pour une somme dérisoire par rapport à ce que cette entreprise rapporte à l’état . Plus d’informations sur ( https://www.franceculture.fr/programmes/2019-02-28 ) billet politique de 8h16. Ce sera la même gabegie avec la Française des Jeux ou Engie anciennement Gaz de France. Les exemples des autoroutes ou de l’aéroport de Toulouse Blagnac ne viennent absolument pas ralentir le zèle anormalement généreux de Macron et sa bande.

Toutes ces multinationales nous coûtent décidément un “pognon de dingue”. Et le plus beau c’est que quand ce n’est pas le cas elles semblent incapables de délivrer ce qu’attendent d’elles les marchés financiers. Mais pas d’inquiétude. Avec Macron au pouvoir, elles n’ont pas fini d’être subventionnées.

Frédéric Le Quer