Clientélisme de Macron

Par lundi 30 août 2021 Permalink 1

Vous avez été guetteur à partir de 12 ans, vous avez été rabatteur, vous préveniez  de l’arrivée de la police sur un point de deal et orientiez les clients pour leurs achats de drogues, vous vous prélassiez sur une chaise longue toute la journée au cœur d’une cité où vous réclamiez parfois l’identité de vos voisins pour les laisser entrer chez eux, il est même arrivé que vous teniez une kalachnikov pour impressionner vos copains, bref depuis l’âge de 12 ans vous n’allez plus à l’école et à peine savez-vous déchiffrez une phrase écrite de quelques mots simples tout en parlant une langue qui s’éloigne chaque jour un peu plus du français, et bien à 18 ans vous serez un jeune retraité payé par l’état. Macron qui fustigeait le fric de dingue déversé dans les aides sociales a décidé de vous verser une rente de 500 euros par mois pour vos bons et loyaux services dans la criminalité. Il vous laissait déjà impuni pour tous vos méfaits, il vous pensionne désormais.

Loin de la méritocratie prônée sous la IIIe république, le clientélisme le plus abjecte préside à cette inique décision de l’état macroniste. Il s’agit de récupérer le vote des banlieues perdues et tant pis pour les jeunes dont les parents avaient conscience des devoirs qui leur incombaient en tant que parents. Ce ne sont pas eux qui seront récompensés pour avoir obtenu un bac même dévalué. Non avec Macron les petites frappes illettrées sont promues au rang de rentiers à 18 ans. Deux milliards d’euros environ pour les caisses de l’état pendant que les prix de l’énergie explosent et que leurs taxes restent prohibitives. Avec Macron, celui qui travaille est un looser, quelqu’un qui n’est rien, un suiveur du premier de cordée, il casque et n’est même pas reconnu.

Et dire que ce type a des chances de faire un second mandat!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?