Ciotti Le Pen Zemmour

Par mardi 30 novembre 2021 Permalink 2

Eric Zemmour, Marine Le Pen, Eric Ciotti. Ces trois poids lourds de la droite souverainiste sont susceptibles d’obtenir entre 13 et 17% des voix chacun aux prochaines présidentielles dans le cas où ils seraient ensemble sur la ligne de départ. Pour Eric Ciotti, les jeux ne sont pas faits. Même s’il sera à coup sûr au second tour des primaires de LR, les militants devront choisir entre leur cœur, lui, et leur raison, (encore que…), Pécresse ou Barnier.

Qui eut pu imaginer un tel scénario avant les grandes vacances? Marine Le Pen allait tranquillement perdre les présidentielles contre Emmanuel Macron. Eric Zemmour, pour ceux qui l’imaginaient dans la course à l’Elysée devait faire une candidature de témoignage. Quant à Ciotti, lol! C’était il y a 5 mois! Je ne parle pas de la gauche, pas de surprise, tout le monde savait qu’elle était dans les choux à cause de son immigrationnisme débridé, anti français, déjà porté par le président actuel.

Mais entre temps Eric Zemmour sans même être officiellement candidat est passé de 5 à 17% d’intentions de vote. Les dirigeants LR aveuglés par leur pensée chiraco-UDF qui se voyaient seulement combattre pour la place de futur premier ministre d’Emmanuel Macron, vont peut-être devoir soutenir Eric Ciotti qui boxe dans la même catégorie que Marine Le Pen et Eric Zemmour. Marine Le Pen tient le cap incontestablement.

Ce scénario plait à l’Elysée qui manigance en sous mains la victoire d’Eric Ciotti aux primaires, voire la dernière déclaration de Gérald Darmanin à son propos. Il est néanmoins curieux que ce trio sur la ligne de départ de l’élection présidentielle ait l’agrément du président actuel. D’une part, son hubris doit jouer à fond dans le genre seul contre tous, d’autre part il semble préférer avoir un véritable opposant face à lui, projet contre projet, qu’un clone style Barnier, Pécresse Bertrand, craignant le goût du changement de tête des français.

Pourtant une pensée souverainiste populiste portée par trois personnes a bien plus de résonance que par une seule. Et là, Ciotti Le Pen Zemmour , à quelques réserves près, vont être sur le même ligne politique. Mieux il n’est même pas envisageable que l’un se défausse pour l’autre. Tous les trois ont sur le papier leur chance d’être au second tour de la présidentielle qui peut se jouer autour de 15%. Bien sûr les médias feront en sorte que la voix du centrisme mou européiste porte loin. Mais un moment donné, ils n’auront pas d’autres choix que de donner la parole aux trois autres qui prôneront le retour des frontières, l’arrêt de l’immigration et une Europe des états. Et ces idées finiront par imprimer dans une population déjà très réceptive aux problèmes d’insécurité aussi bien physique que culturelle.

Des trois, bien malin celui qui sait déjà lequel sera au second tour de la présidentielle. Mais quelles réserves de voix, il va avoir! Une réserve de voix qui peut l’amener à l’Elysée incontestablement.

La France n’est pas contrainte d’avoir Macron 5 ans de plus. Le suspens est à son comble.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?