Christine Kelly menacée de décapitation

Par vendredi 19 novembre 2021 Permalink 1

La journaliste Christine Kelly est menacée par email de décapitation par des islamistes. Pendant ce temps 35 sociétés de journalistes expriment leurs plus vives inquiétudes vis à vis… de l’extrême droite et d’Eric Zemmour!

Est-ce que l’extrême droite ou Eric Zemmour ont menacé qui que ce soit de violences physiques? Evidemment non; ce sont, n’en déplaise au politiquement correct, des démocrates. Nos sociétés de journalistes, elles, transformées en outil de propagande d’autant plus absolutiste que leurs idées se trouvent sur la sellette, crient au loup sans jamais avoir eu mal.

La population désinhibée par Eric Zemmour essentiellement mais aussi par quelques gens intelligents dans les médias ou des personnes engagées en politique ose enfin penser ce qu’elle voit. C’est presque miraculeux tant on y croyait plus. Les français voient et comme ce qu’ils voient remet en cause à l’évidence ce qu’ils sont, ils s’inquiètent et écoutent les lanceurs d’alerte (le terme de lanceur d’alerte est loin d’être abusif en induisant aussi que ceux-ci sont les souffre-douleur de l’état profond) écoutent donc les lanceurs d’alerte qui dénoncent l’immigration outrancière.

Les sociétés de journalistes qui la cachaient, s’essaient maintenant à la victimisation comme pour faire pleurer dans les chaumières parlant “d’une violence d’une rare intensité ayant pour dessein d’entraver leur travail”, travail consistant à dénoncer les messages d’un “groupuscule néo-nazi accolant une cible sur leur tête (…) au milieu de dessins racistes”. Le “néo-nazi” dessine apprend-on donc au détour du texte de ces sociétés de journalistes. Il dessine quand d’autres poignardent, flinguent, agressent, volent et violent… Il dessine et ça ferait donc de lui, si tant est qu’il existe, le plus grand ennemi de la république que la France connait.

La courageuse Christine Kelly doit voir ces jérémiades avec mépris alors qu’elle risque réellement sa vie au vu des précédents à Charlie Hebdo ou avec Samuel Paty. Elle donne la parole à des intellectuels et c’est ce qui la rend dangereuse. Le clampin du coin ferait rire de lui en parlant de son insécurité physique et culturelle; on l’écouterait de haut pour le recadrer doctement avec le terme “sentiment d’insécurité”.

Mais Christine Kelly ouvre son émission à des intervenants intelligents, cultivés et qui travaillent le sujet sur lequel ils interviennent chaque soir dans “Face à l’info”. C’est du solide. On ne leur répond pas d’un haussement d’épaule mais idées contre idées, arguments contre arguments. Mais les idées de ces sociétés de journalistes ne peuvent être énoncées à voix haute puisqu’elles viennent de leur détestation de la France séculaire. Elles doivent avancer masquées pour aboutir à ce qu’elles prônent: le grand remplacement.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?