Charles Camoin (1879-1965)

Par dimanche 12 mai 2019 Permalink 1

Si le peintre Charles Camoin, enfant de Marseille apprend son métier dans la capitale comme élève de Gustave Moreau en 1897-98 en même temps que Henri Matisse et à l’école des Beaux arts de Paris, c’est sur les sites du bord de la mer méditerranéenne qu’il trouve sa lumière d’artiste; à son atelier montmartrois, les natures mortes et les portraits, au midi de la France les paysages qui occuperont petit à petit la majeure partie de sa production. Camoin s’installe d’ailleurs à St Tropez en 1921, village portuaire qu’il découvre avec Albert Marquet. Avant cela l’influence de son ami Matisse avec qui il entretient une correspondance de 40 ans, le pousse vers un fauvisme modéré. Plus tard sa rencontre avec Renoir à Cagnes sur mer où le maître impressionniste s’est retiré, le marque au point de faire évoluer sa manière plus radicalement vers l’impressionnisme. Le style n’est plus maudit et Camoin se vend particulièrement bien.

Aujourd’hui encore, l’artiste est recherché dans les salles des ventes françaises. Alors une série de résultats récents: en une, nature morte à la manière fauve avec pondération, huile sur toile 55 x 68 cm, fit chez Marseille enchères Provence ovv, le 5 mars 2017, 33 300 €. Ci-dessous, le tableau “les Tartanes à Collioure”, 71 x 90 cm, huile sur toile, fit chez Tessier Sarrou ovv à Drouot, le 17 mai 2017, 81 250 €.

Pour finir amusons-nous à comparer deux œuvres très similaires représentant des vignes à St Tropez! La première fut vendue 32 500 € à Versailles le 19 mars 2017. Dimensions: 34 x 68 cm. La seconde proposée à Uzès le 3 mars 2019 était estimée entre 6000 et 8000 €. Dimensions bien plus modestes: 18,5 x 23 cm.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?