Israël

Par Vendredi 20 avril 2018 Permalink 1

La fête des soixante dix ans d’Israël bat son plein. La seule vraie démocratie du moyen-orient n'a pas perdu un poil de ce qui fait sa grandeur. La souveraineté appartient entièrement au peuple, plus qu'ailleurs, plus qu'en Europe même. La longévité de Netanyahu en est paradoxalement une preuve. Contre vents et marées, il défend une politique sans compromis avec les palestiniens. Toute la bien pensance internationale est contre lui, ses casseroles sur le plan judiciaire ne se comptent plus, mais il garantit sans faillir aux israéliens de les protéger du "fanatisme barbare de l'islam extrémiste", il leur garantit la paix civile à l'intérieur de leurs frontières, il leur garantit, comme d'autres élus en Hongrie ou en Autriche, de ne pas être envahis par les migrants venus d'autres pays. L'intégrité territoriale d’Israël reste donc entière. Les juifs avaient incontestablement besoin d'un état souverain pour les accueillir. Ils peuvent être rassurés de vivre dans un pays où le chômage n'existe pas et où le taux de croissance annuelle est régulièrement autour de 4%. Les israéliens ont fait d'un tas de cailloux, une terre prospère. C'est leur honneur indéfectible. C'est un exemple que devrait suivre tous les pays musulmans aux alentours dont les chefs ...

Les Républicains et l’immigration

Par Jeudi 19 avril 2018 Permalink 2

Un sénateur Les Républicains avait pointé, fin 2017, une baisse à venir du budget des reconduites à la frontière de 7% pour 2018. Le budget de l'AME (l'aide médicale d'état) accessible dans le cas de, je cite, "une résidence en France stable et ininterrompue depuis plus de 3 mois", (oui, oui, 3 mois c'est suffisamment stable, pas 3 ans , 3 mois!) a cru, au contraire, dans le même temps d'environ 12%! Une porte parole du même parti en a fait état hier montrant ainsi que derrière les mots du président et du gouvernement, ces simples chiffres en disent long sur leurs intentions profondes. Le sujet de l'immigration est actuellement porté par Les Républicains avec une pugnacité à laquelle ils ne nous avaient pas habitués en demandant un référendum à ce propos. Tant mieux. Devant la faiblesse des reconduites à la frontière entre 4% d'après Laurent Wauquiez et une vingtaine de pour-cents pour les plus conciliants, la France perd totalement la maîtrise de son territoire. Cette tragédie est bien intentionnelle puisque l'argent allant vers l'AME ne cesse de croître pour profiter à des migrants clandestins qu'on ne veut pas renvoyer chez eux. Encore une fois, le rapport entre les citoyens français ...

Macron devant les députés européens

Par Mardi 17 avril 2018 Permalink 4

Emmanuel Macron présente, aujourd'hui, devant les députés européens, son projet pour l'Union Européenne. Il l'avait déjà fait à Athènes en septembre et puis ensuite à la Sorbonne. Sa nouveauté sera sa grande marche pour l'Europe! C'est un grand marcheur devant l’Éternel, ce sportif président! C'est un grand pipeauteur devant l’Éternel aussi! C'est du flan tout ça! Le destin tragique de l'UE est lui, à coup sûr, en marche. L'acte de décès d'une Europe soudée a été signé quand les chefs d'état ont choisi, il y a longtemps, de l'élargir au plus grand nombre possible de pays. Ce jour fut le début de la fin et depuis quelques temps cette fin s'accélère. Deux catalyseurs ont précipité la chute: la crise des subprime et la submersion migratoire venue d'Afrique et du moyen-orient. La crise des subprime avec la façon dont Sarkozy s'en est occupé en endettant la France astronomiquement pour que les effets en soient dilués dans le temps et qu'il soit, lui, réélu en 2012 (quel échec sur toute la ligne!), a cassé le lien franco-allemand. C'est terrible d'ailleurs quand on comprend que c'est l'économie allemande qui a profité de l'argent emprunté par la France! Quoiqu'il en soit, toute réforme de la zone ...

La posture du macronisme

Par Lundi 16 avril 2018 Permalink 2

Le macronisme a pu s'exprimer sans encombre. Le président a trouvé la méthode pour ne pas répondre aux problèmes de la population française tout en étant interrogé pendant 3 heures! Il choisit deux journalistes. L'un est un lèche-babouche antisioniste, pour ne pas dire plus, l'autre est un mondialiste ultra libéral devenu par la magie de la sémantique moderne un socio démocrate. Tous les deux mettent l'accent sur les soucis des petites gens d'un air apitoyé ce qui permet au président de témoigner de la compassion. Personne ne veut évidemment aller au fond du problème en mentionnant la démographie galopante due à une immigration excessive ou ceux qui reçoivent doivent systématiquement se pousser pour laisser de la place à ceux qui entrent. Tous les deux bien pensants soutiennent la rébellion des islamistes sunnites en Syrie et au lieu de s'inquiéter des frappes décidées par le président (fallait -il y aller?), le questionnement est sur le fait qu'il n'agit pas assez... Aucun des deux, évidemment, ne le critique pour avoir reçu très cordialement cette semaine un dictateur sanguinaire et arriéré en la personne d'un prince saoudien en le faisant passer avec culot pour un réformateur libéral des mœurs de son pays. Tous les deux choisissent ...

Les petites frappes

Par Dimanche 15 avril 2018 Permalink 4

La ridicule attaque de la Syrie a donc fait long feu! Aucun des dirigeants des trois pays agresseurs n'a l'opinion publique derrière lui mais se sentant obligés par leurs inconséquentes déclarations, Trump, May et Macron se sont fendus de quelques frappes contre le régime de Bachar el Assad. Le résultat est ignoble, non pas pour les syriens mais pour les populations occidentales; elles voient celui qui vient la tuer chez elles, l'Etat Islamique, renaître de ses cendres. En effet cette action militaire lui donne d'après des informations que nos médias taisent, la force de combattre à nouveau le régime syrien. C'est un feu de paille probablement, mais c'est aussi une preuve supplémentaire que ceux que les citoyens élisent bêtement, veulent voir les classes laborieuses européennes se transformer ou se voir dominer par des musulmans sunnites à l'esprit arriéré. Heureusement la Russie veille bien que le plus grand pays du monde en terme de superficie soit un nain en terme de population. Cet handicap est compensé par son influence idéologique grandissante à travers le monde occidental. Vladimir Poutine séduit bien au-delà de ses frontières sans doute grâce à ce que chacun ressent confusément: à la place du seul mercantilisme promu par les anglo-saxons, ...

L’interview d’Emmanuel Macron

Par Vendredi 13 avril 2018 Permalink 4

Dans l'anesthésiant interview d'Emmanuel Macron par Jean-Pierre Pernaut au journal de 13h sur TF1, diffusé en boucle, le soir, sur LCI (rentrez vous bien ça dans la tête!), tout était faux, captieux.  L'invraisemblable salle de classe de laquelle l'émission était diffusée, était digne du "club Dorothé" ou de "l'île aux enfants" où comme chacun sait "c'est tous les jours le printemps"! Les murs tapissés de dessins aux couleurs chatoyantes, les tables et les chaises sorties tout droit d'un show room d'ameublement design, le journaliste dont les qualités n'étaient pas celles de mettre son interlocuteur sur le grill et bien sur le protagoniste principal dont l'onctuosité quasi religieuse ne pouvait que cacher la duplicité du caractère faisaient un ensemble digne des mœurs de la société actuelle où le paraître est l'outil de la manipulation mentale. Et évidemment, la forme présageant souvent du fond, nous ne fûmes pas déçus! Emmanuel Macron a donc les preuves de l'utilisation de l'arme chimique par Bachar el Assad. Tout de suite cette affirmation catégorique sonna comme celle des anglo saxons au début du XXIe siècle qui avaient, soi-disant, les preuves de la fabrication de la bombe atomique par Saddam Hussein! Il justifiait l'issue qu'il souhaitait à cette ...

La guerre, la guerre, la guerre…

Par Jeudi 12 avril 2018 Permalink 6

Le premier étage de la fusée Guerre était doté du moteur "affaire Skripal" mettant les russes et plus spécialement Poutine directement en cause. A la fin de sa combustion, nous avions fait un pas vers un conflit planétaire. Les moteurs du deuxième étage de la fusée Guerre se sont allumés avec l'affaire des armes chimiques qu'utiliserait Bachar el Assad. C'est encore une manière de s'en prendre aux russes et spécifiquement à Poutine avec la Syrie interposée. A la fin de la combustion nous aurons encore fait un pas supplémentaire vers un conflit mondial. Un troisième étage de la fusée Guerre s'allumera bientôt, n'en doutons pas, et s'il fonctionne il sera déterminant dans la voie du conflit mondial réclamé par l'occident à cor et à cri. Mais pour le moment nous sommes en plein dans la combustion des moteurs du deuxième étage. Les va-t-en- guerre donnent de la voix. Le gouvernement anglais et ses médias hystériques préparent l'opinion publique à en découdre. Emmanuel Macron relayé par le journal "Le Monde", organe officiel de la pensée présidentielle, par BFM organe tout aussi officiel de cette pensée mais moins élitiste et presque tous les autres tentent avec obstination de démontrer le scandaleux usage d'armes ...

Le parti ISLAM de Redouane Ahrouch

Par Mercredi 11 avril 2018 Permalink 8

"C'est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire" avait déclaré, il y a quelques années, l'algérien Houari Boumédiène. "Le mouvement est lancé"  dit maintenant, avec un léger accent belge, Redouane Ahrouch, leader du parti ISLAM d'outre-Quiévrain. D'un ton faussement candide, sa pensée profonde s'exprime à voix haute: -"Il est tout à fait naturel d'aboutir à un état islamique". -"En Belgique?" demande un journaliste incrédule. -"En Belgique, bien sur!" Evidemment les quelques médias qui ont mentionné l'interview, ont minimisé l'importance du parti qui va néanmoins présenter à Bruxelles de nombreux candidats pour les municipales d'automne. Il faut dire qu'il n'est pas très présentable, malgré ses airs de gros nounours, le dirigeant politique qui ne sert pas la main des femmes: application de la charia, séparation des sexes, rétablissement de la peine de mort, pénalisation de l'avortement, incitation au mariage dès l'adolescence et toutes les joyeusetés imaginables dont le coran a le secret... Mais, en fait, c'est assez vrai qu'il ne devrait pas obtenir tellement de voix au prochain scrutin. Cependant,  la raison n'est pas celle que la bien pensance représentée par quasiment tous les journaux occidentaux, semble avancer en faisant croire que ses idées sont minoritaires. Elles ne le ...

Services publics et fonctionnaires

Par Mardi 10 avril 2018 Permalink 5

Il faut comprendre le mot fonctionnaire employé dans le titre par commodité au sens large, sens englobant le statut des cheminots par exemple. Le gouvernement et les syndicats sont volontairement dans une sémantique confuse. Le gouvernement, dans sa volonté de démanteler les services publiques mélange sciemment services publics et fonctionnariat. Les syndicats font croire que le statut de fonctionnaire du personnel est irrémédiablement lié à la qualité du service public. Le citoyen n'est plus qu'un alibi dans le conflit. Tout le monde sent bien que le statut des fonctionnaires est injuste par rapport à celui du reste de la population. Il ne retrouverait sens que si le secteur privé payait mieux ses salariés, que si les travailleurs indépendants n'étaient pas obligés pour joindre les deux bouts de travailler 60 heures par semaine. Si évidemment le mot privilège, employé dans certains sondages d'opinion ou par des médias cherchant à cliver la population, est complètement exagéré pour parler des fonctionnaires, il permet de créer une guerre larvée entre pauvres ou moyens pour mieux faire oublier les vrais privilégiés, riches et débarrassés de leurs obligations sociales. Le gouvernement veut à tout prix équilibrer les comptes publics pour maintenir un système qui ne profite qu'à ceux ...

And the winner is Viktor Orbán

Par Lundi 9 avril 2018 Permalink 3

Mais déjà cela commence avec une explication toute faite pour expliquer la victoire en Hongrie du premier ministre sortant: la presse muselée à la gloire de la pensée unique populiste... En effet Viktor Orbán est le chantre du populisme, cette chose horrible qui prend en compte les aspirations citoyennes instinctives, non passées au crible des idées mondialistes fumeuses des idéologues rancis. Viktor Orbán aime son pays tel qu'il est et ses racines chrétiennes oubliées pendant une partie du XXe siècle. Viktor Orbán est au pouvoir depuis 2010 et voit sa popularité croître année après année. Pourtant quoiqu'en disent chez nous les médias, les élections n'étaient pas jouées d'avance mais sa légitimité est aujourd'hui bien plus grande que celle d'une Merkel ou d'un Macron. La pensée mondialiste de son opposant George Soros, milliardaire hongrois sans scrupule qui a, entre autre, en son temps,  mis à genou la Grande Bretagne et au chômage des centaines de milliers de travailleurs britanniques,  a été laminée. Tant mieux et l'Union Européenne qui a fait de cet homme une sorte d’idole, subit encore une défaite démocratique. Démocratique, bien sur, puisque, si incontestablement les journalistes hongrois ont avant tout prêché pour Viktor Orbán, leur engagement correspond, ni plus ni moins, dans ...