La dernière petite phrase de Macron

Par vendredi 22 février 2019 Permalink 1

- «On est dans un drôle de système ! Chaque jour dans le pays, on dit "corps intermédiaires, démocratie territoriale, démocratie sociale, laissez-nous faire". Et quand on donne la main, on dit "mon bon monsieur, c’est dur reprenez-la!". La dernière petite phrase de notre Macron nationale exaspère aussi bien les syndicats que le patronat. -"Les convergences idéologiques" trouvées par Marlène Schiappa qui cherche à faire aussi fort que son boss et y arrive, entre les militants de la manif pour tous et les terroristes islamistes énervent tant les catholiques que la secrétaire d'état a dû s'excuser. Nos gouvernants sont-ils devenus fous? Emmanuel Macron allume le feu dès qu'il ouvre la bouche avec une petite phrase au minimum abrupte et ses seconds se mettent au diapason. Quelle curieuse façon de mener le pays! Chacun peut penser ce qu'il veut du fond des propos d'Emmanuel Macron, à la limite, il n'a pas tort, les propos de Schiappa, eux, étant purement scandaleux, mais chacun peut voir que le timing est incroyable. Alors que l'affaire des Gilets Jaunes est très loin d'être finie, ceux qui accusent ce mouvement d'antisémitisme pour mieux l'éteindre, sont juste malhonnêtes, notre chef d'état se délecte en ridiculisant les corps intermédiaires et ...

Affaire Benalla: affaire d’état

Par mercredi 20 février 2019 Permalink 1

Le rapport du sénat est terrible pour la macronie. L'affaire Benalla est une affaire d'état. Les fanfaronnades de cet individu lors de sa dernière audition au sénat sont surement restées au travers de la gorge des sénateurs. Lui et son copain Crase sont accusés de faux témoignage. Si c'est grave en soi, ce n'est pas une surprise puisqu'on avait compris que depuis leur incarcération, ils avaient été lâchés par Emmanuel Macron et donc, en appliquant la théorie du ruissellement très valable dans la courtisanerie, lâchés par son entourage aussi. Mais incontestablement le plus frappant et ce qui fait scandale d'état, ce sont les accusations à l'encontre du secrétaire général de l'Elysée Kohler, le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, Strozda et le colonel de gendarmerie, Lavergne. Et ce sont aussi les accusations envers tous ceux qui ont été interrogés par la commission parlementaire sans être cité dans le rapport, donc, pourquoi pas Collomb, ancien ministre de l'intérieur et le préfet de police Delpuech, compris. Le sénat dit que chez ces gens se cachent des menteurs parce que leurs assertions sont contradictoires. L'évidence est soulignée avec un courage exemplaire. Plus possible dorénavant de supprimer le sénat sans avoir l'air de vouloir saborder ...

L’indignation sélective des salauds

Par mardi 19 février 2019 Permalink 5

Les champions du monde de l'indignation sélective seront tous là ce soir à République pour faire semblant de lutter contre l'antisémitisme. Ceux qui regardaient "Nuit debout", une belle bande d'antisémites, avec les yeux de Chimène, vont pouvoir se chauffer à blanc, la main sur le cœur, en promettant de combattre le fléau qui, soi-disant, gangrène la société française. Les salauds! Les pourris! Leur outrancière immigration a amené en France la haine recuite des musulmans à l'encontre des juifs. C'est leur faute ce qui se passe chez nous. Ils devraient rougir en voyant une plaque en la mémoire du jeune Halimi détériorée. Mais non. Ils n'ont honte de rien et font ceux qui ne comprennent pas. La politique qu'ils nous imposent depuis des décennies a abouti à voir des juifs dont la liberté de circulation dans leur propre pays est compromise, dont la présence en certains endroits devient risquée, faire leur alya de plus en plus nombreux. Ils ne représentent électoralement plus rien. Alors ceux qu'on verra ce soir, iront demain lécher les babouches de tous les imams qu'ils croiseront pour se faire élire aux élections qui leur conviennent. Ah! Les pourris! Les salauds! Et puis en même temps, il y aura ...

Anniversaire des 3 mois de mobilisation des GJ

Par lundi 18 février 2019 Permalink 1

Malgré ou à cause du monde qu'il y a eu dans les rues ce week-end pour l'anniversaire des 3 mois de mobilisation des GJ, les milieux politiques et les médias continuent de jeter le discrédit sur le mouvement. La révolte faisant de plus en plus peur, la propagande tente tout pour la stopper. Loi sur l'information, collusion entre politiciens et show biz (ex: Schiappa-Hanouna, Macron-Berléand, etc...), ingérence de moins en moins discrète de l'Elysée pour vérifier l'information, s'assurer de sa "neutralité" comme dit le palais, représentent les bases de la tentative de manipulation des esprits. Le coup Ingrid Levavasseur avec sa liste Gilets Jaunes pour les élections européennes manigancée par le pouvoir secondé par Bernard Tapis s'est révélé un échec complet. Il fallait voir hier comme la pauvre fille a été copieusement insultée et a dû rebrousser chemin (image du chahut ci-dessus). Cet échec de nos "élites" les placent dans une situation inconfortable qui rend impossible une liste crédible de Gilets Jaunes car fidèles au jusqu’au-boutisme du mouvement, ils n'en veulent pas. Il n'y en aura pas. Mais les médias font semblant d'y voir un manque de maturité de leur part alors qu'il s'agit au contraire d'une grande clairvoyance du ...

Finkielkraut, gros amalgame

Par dimanche 17 février 2019 Permalink 1

On aurait pu croire qu'Alain Finkielkraut était insulté par des Gilets Jaunes à cause des déclarations peu amènes qu'il avait eu dernièrement à leur égard en leur reprochant leurs trop nombreux passages à la télévision. Mais ce n'est pas du tout ce qui s'est passé. Des pro palestiniens dont apparemment un arabe plus remonté que les autres que les télés se gardent bien de montrer, lui ont reproché son sionisme! Son sionisme! Ils n'étaient pas nombreux ces cons! 4, 5 au maximum à hurler et à l'invectiver. Aujourd'hui toute la classe politique française et les médias amalgament le mouvement à cette scène honteuse. Le "Pas d'amalgame" quand ça les arrange lors des actes de terrorisme islamique. Mais gros amalgame quand le peuple se soulève pour mieux le rabaisser. Depuis plusieurs semaines, une petite musique se faisait entendre à propos du soi-disant antisémitisme existant dans le mouvement. Il était obligatoire que compte tenu de la foule immense contestant tous les samedis, un événement vienne étayer cette allégation mensongère. Oui, mensongère parce qu'elle ressemble à une fake news. Les médias diffusent à l'envi des images avec un son inaudible et traduise ce qui s'est passé à leur manière, dans l'intérêt de leur classe. ...

Le Grand Débat National fait pschitt

Par vendredi 15 février 2019 Permalink 5

600 assemblées dans le cadre du Grand débat national ont, d'après France Culture, fait l'objet d'une analyse et d'un suivi. On est à mi temps de cette opération réunionite aiguë. 600! 36 000 communes, 600. On a compris! Ratage encore et encore mais pas pour tout le monde. Notre président, grâce à ça, bénéficie de centaines d'heures de télé pour son auto promotion. Macron continue donc d'imposer sa politique. Comme tout bon dictateur, il avait commencé en se servant du divin avec Jupiter. Comme ça n'a pas pris malgré l'armée de courtisans qui défile à la télé pour relayer la bonne parole, faut quand même pas pousser, le président tente d'influencer l'opinion à travers des meetings de proximité où chacun peut y découvrir ses talents d'orateur. Là, il apparaît comme un acteur qui vit intensément son rôle. Il le fait au service d'un système, d'une organisation sociétale sclérosée, d'un monde qu'il veut perpétuer à tout prix. Le Grand Débat, c'est Lui en campagne. C'est lui qui fait le job pour ceux qui l'ont mis là. Il rend la pareille pour que la ploutocratie continue. De son coté, elle l'aide avec la propagande déployée. Encore ce matin par exemple, le quotidien, Le ...

Taxe carbone, le retour

Par mercredi 13 février 2019 Permalink 5

L'histoire de la taxe carbone recommence à les chatouiller. France Culture, ce matin, a gratifié ses auditeurs d'un édifiant reportage concernant les achats de fringues. Un micro trottoir devant un temple de la consommation de masse montrait que les affreux des classes moyennes se foutaient complètement de l'empreinte écologique de leurs vêtements du moment qu'ils les payaient pas cher. Ces idiots peut-être même des salauds, ne voyaient même pas que ce qu'ils achetaient venait de Chine. Ah! Les français, décidément des inconséquents irrespectueux de l'environnement sans soucis des générations futures! Mais heureusement, la radio consciente de son devoir d'instruction des classes populaires, s'empressait ensuite d'interroger une vendeuse de chez LVMH, oui, oui, je ne blague pas, qui nous révélait comme sa belle entreprise était concernée par l'environnement et que ses articles ne venaient pas de loin. C'était du Marie Antoinette à la sauce du XXIe siècle. Si vous avez pas de pain, mangez de la brioche! Bande de ploucs qu'est ce que vous faites à acheter des trucs pour trois fois rien qui finiront par empoisonner même les gentils ploutocrates (oxymore, je sais...) au lieu de mettre le prix dans quelque chose d'écoresponsable. Alors, un peu honteux, j'ai ouvert internet ...

Dénigrement des GJ et emploi en berne

Par mardi 12 février 2019 Permalink 1

Un traitement de l'information et une information ont marqué la journée d'hier. Le dénigrement des GJ a trouvé un nouveau souffle. Le secteur privé n'a créé en France que 106100 nouveaux emplois en 2018 à comparer avec l'année précédente où 328 200 avaient été créés. Concernant le dénigrement des GJ, la casse qui a eu lieu samedi a servi de prétexte. Si elle est indéniable, il est irréfutable, d'une part, qu'elle est le fait principalement d'une seule personne située à l'extrême, ultra (?) gauche de l'échiquier politique que la police eut pu intercepter dès le début de la journée mais qu'elle a laissé faire, d'autre part, que le dispositif policier placé carrément au milieu de la manifestation a alimenté les heurts, enfin, que le parcours à travers des petites rues de la capitale était totalement inadapté au monde qu'il y avait. Ces trois raisons prouvent, s'il en était encore besoin, que Castaner cherche à envenimer la situation. Parallèlement, Macron rameute ses soutiens de la première heure comme l'acteur Berléand (voir image en une), pour continuer à faire jouer cette petite musique du retour à l'ordre soi-disant nécessaire et urgent. Les médias toujours aussi aplatis relaient, relaient, relaient... Mieux même, ils ressortent ...

La grenade lacrymogène instantanée GLI F4

Par lundi 11 février 2019 Permalink 1

La grenade lacrymogène instantanée GLI F4 (ou SAE 810) est une grenade lacrymogène, assourdissante à effet de souffle, contenant une charge explosive constituée de 25 grammes de TNT. La France est le seul pays européen à l'utiliser pour le maintien de l'ordre. Plus de 400 grenades GLI F4 contenant de la TNT, plus de 1000 grenades de désencerclement et probablement plus de 25000 grenades lacrymogènes (estimations en fonction des chiffres révélés à la troisième semaine du mouvement) ont été lancées contre les Gilets Jaunes. Elles sont à l'origine de plusieurs cas de blessures et mutilations. Beaucoup de gens qui n'avaient jamais manifesté auparavant, s'aperçoivent, éberlués, de la violence de l'état à leur encontre. Le ministère de l’intérieur a déployé des blindés de gendarmerie, des brigades à moto (interdites depuis 1984), des cavaliers à cheval, des brigades canines, des unités spéciales, les Détachements d’Action Rapide (DAR), constitués de brigades de la BAC, de la BRI et des BST, qui ont mené une véritable chasse à l’homme avec une violence sans précédent. 9228 balles de caoutchouc ont été tirées en deux mois. Le ministère de l’intérieur a commandé 180 lanceurs 6 coups, 270 lanceurs 4 coups et 1280 lanceurs monocoups supplémentaires. Nous ...

Acte 13 des Gilets Jaunes à Paris

Par dimanche 10 février 2019 Permalink 8

Plusieurs aspects ont marqué l'acte 13 ce samedi. Le premier: c'était la troisième manifestation des gilets jaunes dans la capitale en 8 jours, samedi 2, mardi et hier. Personne ne le signale mais c'est beaucoup. Surtout, à chaque fois, il y a du monde pour clamer son mécontentement. Et la population française continue sans lassitude d'approuver le mouvement. Le deuxième: on se serait cru revenu au mois de décembre avec les exactions, les bandes, la violence. La photo en une, celles ci-dessous en donnent un aperçu. Le parcours était totalement inadapté au monde qu'il y avait quoiqu'en disent les médias qui relaient toujours aussi servilement les chiffres du ministère de l'intérieur. Les rues bien trop étroites pour faire passer un tel cortège. Cela a abouti aux détériorations qui ont parsemé la journée. Mais une chose, aussi, que je n'avais pas encore vu a produit de nombreux heurts: la présence policière armée et casquée au milieu de la manifestation. Incroyable provocation! Les dirigeants français veulent de la casse et font tout pour, dans l'espoir de décrédibiliser le mouvement. Macron et Castaner jouent avec le feu et ça finira mal. Le troisième: les pancartes étonnantes que je mets ci-dessous. Je ne les avais ...