Les promesses de Macron

Par mercredi 22 septembre 2021 Permalink 1

La France semble avoir une cagnotte malgré les 3 mille milliards de dette qu'elle approchera l'année prochaine, dixit Gilles Carrez (130% du PIB, la Grèce est à 170%  et nous a acheté plein d'avions Rafale qui seront payés par l'argent qu'on lui prêtera et qu'on n'a pas!!! Monde merveilleux). Bref Emmanuel Macron a arrêté son quoiqu'il en coûte pour le remplacer par un open bar de promesses qui creuse invraisemblablement le déficit. Il fait campagne avec l'argent que l'état n'a pas et ruine chaque jour davantage la France lors de ses prises de parole. Si son ancien quoiqu'il en coûte ciblait les français dans leur ensemble de manière assez ridicule car beaucoup trop largement puisque certaine aides ne se justifiaient pas pour certains bénéficiaires, son nouveau quoiqu'il en coûte cible les français de fraîche date et les immigrés en général. Des plans pour Marseille, pour la Seine-Saint-Denis, des allocations pour les jeunes à partir de 18 ans qui ont refusé  de se soumettre à l'école laïque et obligatoire préférant se diriger vers le trafic de drogue, des aides pour les harkis qui, après 60 ans sur notre sol, ne se sont toujours pas intégrés (peut-être qu'ils auraient mieux fait de ...

Marchés boursiers vaccino-sceptiques!

Par mardi 20 juillet 2021 Permalink 1

Les marchés boursiers ne semblent pas croire aux vertus de la vaccination contre le covid-19 pour une reprise économique époustouflante. Même s'ils restent en belle hausse depuis le début de l'année, tout comme les cryptomonnaies, ils sont bien chahutés actuellement. Et pourtant les banques centrales déversent toujours des flots d'argent en continu sans prendre le risque de parler d'un futur resserrement de leur politique monétaire. L'argent magique n'a toujours pas de limite mais s'il évite à la bourse de s'effondrer, il n'arrive plus à la faire exploser à la hausse. Si la baisse des places financières entre 2 et 3 % hier est un avant goût du mois d'août, il est à parier que l'automne sera très chaud. Faudra-t-il plus d'argent magique? Cette solution se complique avec les poussées inflationnistes que les Etats-Unis connaissent et très à la marge l'UE. C'est là qu'on en revient encore au covid puisque si la vaccination était un sésame pour le retour d'une vie économique normale, les cours iraient naturellement à la hausse sans les béquilles de la FED ou de la BCE. On voit qu'il n'en est rien bien que ce fut le cas les 6 premiers mois de l'année. La bourse anticipe toujours. ...

A propos du non rachat de Carrefour

Par lundi 18 janvier 2021 Permalink 1

Il est intéressant de s'arrêter un instant sur le cas de l'économiste travaillant pour de groupes d'assurance avançant masquée sur LCI, appelée Villers mais son nom n'a pas vraiment d'intérêt, qui prenait fait et cause pour le rachat de Carrefour, que j'ai mentionnée dans la chronique précédente. En effet, le lobbying en faveur de la privatisation des pensions de retraite de la part des grandes compagnies d'assurance cherche à faire accepter un mélange d'intérêts pourtant totalement différents, ceux des grands capitalistes et ceux des petites gens. Quand la pension de retraite dépend de la valeur d'une action, l'énorme gain d'un Bernard Arnaud, par exemple, dans le cas du rachat de Carrefour par Couche-Tard, aurait été confondu dans la masse des petits gains faits par chaque retraité grâce à ce rachat si la privatisation des retraites avaient déjà eu lieu. En annulant toute lutte des classes, l'emprise des riches sur les pauvres est accentuée. Mieux sans retraite par répartition, le retraité se retrouve à espérer pour son propre compte une spoliation de la valeur travail de manière à accentuer le rendement du capital. Il en vient même à être solidaire de n'importe quel directeur des ressources humaines organisant des charrettes de licenciement ...

L’argent magique

Par vendredi 24 juillet 2020 Permalink 1

L'idée de déverser des liquidités sur les citoyens gagne lentement du terrain parmi les économistes et les décideurs alors que la pandémie inflige le pire coup à la croissance mondiale depuis la Grande Dépression des années 1930.  Leur distribution directement à la population dans le but de stimuler la demande et l'inflation a déjà été réalisé à Hong Kong (1200€ environ par ressortissant) et est sérieusement envisagée en Nouvelle Zélande(la dette publique à Hong Kong est d'environ 50% du PIB et en Nouvelle Zélande de 20% du PIB, mais cela ne compte même pas!). A petite échelle, en Corée du Sud, le gouvernement de la région de Gyeonggi va lancer une aide d’urgence de 81 dollars par habitant à dépenser uniquement auprès de fournisseurs locaux pour une période de 3 mois. Les Etats Unis pensent à donner 1200$ à chaque américain. Depuis la crise des subprime la reprise économique en France est médiocre, peu productive et porteuse d’inégalités dans un contexte déflationniste. Tout n'irait donc pas pour le mieux sans la crise du coronavirus quoiqu'en disent les médias à longueur de journée pour soutenir la politique de Macron. L'argent magique de la BCE s'est pour le moment uniquement dirigée vers les banques, incontestablement ...

Plan de relance, les français paieront!

Par mardi 21 juillet 2020 Permalink 1

Les 27 pays membres de l'Union Européenne se sont mis d'accord sur un plan de relance européen suite à la crise sanitaire. La Banque Centrale Européenne le voulait, l'Allemagne et la France aussi même au prix que cela va coûter aux contribuables puisque ces pays rembourseront plus qu'ils ne percevront! Cela semble sans importance. Pour Macron, par exemple, le moment est "historique". En fait, c'est une affaire d'idéologie. Comme le néolibéralisme planétaire a permis de diminuer l'extrême pauvreté au détriment des classes moyennes occidentales, l'accord intervenu cette nuit permettra aux pays les plus pauvres de bénéficier de largesses des pays soi-disant riches. Cette redistribution est contraire à la souveraineté de la France, contraire à l'intérêt du peuple français. Dupont-Aignan parle d'un plan de racket fiscal explicitant que la France va payer deux fois plus qu'elle ne recevra. Mélenchon s'en prend aux pays radins (Pays Bas, Suède, Danemark, Autriche) avec le même argumentaire. A signaler et c'est très important, que le PIB par habitant de ces derniers est largement supérieur à celui des français. Eux ont pourtant obtenu de large concessions sur le montant de leur contribution à l'UE. Macron s'est en revanche montré généreux sur le dos de ses concitoyens. Comme ...

Renault

Par vendredi 29 mai 2020 Permalink 1

Au premier semestre 2017, ce n'est pas il y a 100 ans, il y a 3 ans seulement, l'alliance Renault Nissan Mitsubishi s'était, sous l'égide de Carlos Ghosn, hissée en tête des ventes mondiales devant Volkswagen et Toyota. Renault était à cette époque qualifié par le magazine Forbes de "vaisseau amiral"! "L'émergence" et "l'insolente réussite", je reprends les termes de Forbes, de l'alliance était l'objet de l'admiration de la planète business. Plus rien n'était impossible au plus grand constructeur automobile français. Aujourd'hui Renault quémande 5 milliards d'euros à l'état. Ses ambitions ne sont plus d'être le premier mais simplement d'être rentable après ses pertes de 2019, pertes qui n'ont pas empêché l'entreprise de proposer un dividende à ses actionnaires de 1,10 € par action. 5000 postes vont être supprimés en France. Les faits sont si incroyables et incompréhensibles que nulle part la mise en perspective entre un passé glorieux et très récent et un présent honteux n'est faite. Entre temps Carlos Ghosn a eu les ennuis qu'on connait. "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé"! Une vraie descente aux enfers. On s'aperçoit encore une fois que les actionnaires pillent l'entreprise dont ils sont les propriétaires. L'avenir ne les intéresse jamais, c'est ...

Le monde d’après, dur, dur!

Par mercredi 20 mai 2020 Permalink 1

Le monde d'après ne s'arrange pas en particulier dans le monde économique et financier! Tous les médias, par exemple, se sont faits l'écho d'une start up américaine, Moderna, qui avait quasiment découvert le vaccin contre le coronavirus en début de semaine. Et bien deux jours plus tard, les résultats de l'entreprise se révèlent plutôt piteux; elle avait "simplement" embelli le tableau du fait de son augmentation de capital sur le Nasdaq... Elle aurait encore plus d'un an de travail avant que son vaccin ne soit opérationnel si il l'est un jour! Et après nos journaux viendront se plaindre des fake news sur les réseaux sociaux! Sinon ces derniers jours sont absolument catastrophiques au niveau économique. Les cas critiques se multiplient. Quand Rolls Royce annonce la suppression de 9000 emplois, les salariés de chez le concurrent français Safran ne peuvent que se demander ce qui va leur arriver inéluctablement. Renault s'acharne non seulement à éviter de rapatrier ses usines, mais cherche encore à les fermer en France. La distribution de La Halle Aux Chaussures à Conforama est en arrêt cardiaque. Quant aux petits artisans ou petits chefs d'entreprise un peu fragiles, les banques ont décidé de leur couper les vannes du crédit quoiqu'on ...

Macron – Frankenstein

Par vendredi 20 mars 2020 Permalink 1

Alan Greenspan, président de la FED que la sphère financière applaudissait debout à chacune de ses conférences de presse et qui l'a renié au moment de la crise des subprime, s'était un jour exprimé ainsi: "Si quelqu'un a compris quoi que ce soit à ce que je viens de dire, c'est que je me suis mal exprimé." Lundi dernier, pour une fois, Macron avait été clair en apparence. "Restez chez vous!" semblait être une injonction simple poussant chacun à rester chez soi à travailler ou ne pas travailler. Mais ce n'était pas ça. Il s'était mal exprimé. La créature économique que le président a engendré avec ses propos, est en train de dépasser son créateur. Emmanuel Macron n'est pas Prométhée. Emmanuel Macron n'est pas non plus Faust. Non, Emmanuel Macron ressemble à Frankenstein. Et ce fut une nuit lugubre de mars qu'il contempla l'accomplissement de son oeuvre, pourrait-on dire en paraphrasant Mary Shelley. Le savant fou de l'Elysée en adjoignant aux citoyens pour au moins deux semaines voire plus, "Lisez! Retrouvez le sens de l'essentiel!" transforme peu à peu le pays qu'il dirige en monstre tiers-mondiste incapable de produire des richesses. Non seulement tout est à l'arrêt maintenant, mais plus personne ...

Crise financière expliquée par le COVID-19

Par jeudi 19 mars 2020 Permalink 1

Les banques ont déclenché la crise des subprime mais ont été préservées de la faillite par la sphère publique, sauf Lehman Brothers bien sûr... Les capitalistes américains purs et durs se sont indignés des nationalisations de quelques grandes entreprises jugeant qu'au lieu d'assainir le système, l'état permettait aux canards boiteux de continuer à vivre. L'économie mondiale paie depuis ce refus de la destruction créatrice préférant la sauvegarde de privilèges acquis par la ploutocratie à une dynamique de changement hégélienne. Rien n'ayant été réglé en profondeur, tout est devenu instable et les quelques années de croissance permises par les largesses des banques centrales ont moins aidé à régler les comptes de la crise financière de 2008 qu'à accroître la fortune de ceux qui n'en avait pas besoin. En 2020 apparaît aussi avec le COVID-19 un refus, plein d'arrière-pensées celui-ci, d'une sélection naturelle même modeste. Prenant à témoins une population sidérée et abrutie de propagande, les dirigeants combattent le coronavirus avec des armes de destruction massive mettant à plat l'économie d'un pays, d'un continent, pour soi-disant sauver des milliers de gens la plupart vieux et malades. Les forces vives d'une nation sont brisées au prétexte d'épargner quelques grabataires! Cette situation serait complètement invraisemblable ...

L’hôtel Drouot est ouvert

Par jeudi 12 mars 2020 Permalink 3

L'hôtel Drouot est toujours ouvert! 2500 personnes y entrent en moyenne par jour mais étalées sur 7 heures... Il y a quand même des moments de pointe comme hier lors de la vente de la maison Aguttes concernant des tableaux d'Asie du sud-est qui ont particulièrement la cote actuellement, où les spectateurs s'entassaient comme des sardines au mépris des consignes sanitaires, les petits vieux jouant les trompe-la-mort pour voir, par exemple, un tableau de Mai Trung Thu voir à son propos ( https://politiqart.com/mai-thu-dit-mai-trung-thu-1906-1980/ ) avec attestation d'authenticité, "Joie de vivre II", 1963, encre et couleurs sur soie, signée et datée en bas à gauche, dans le cadre original réalisé par l’artiste, 35 x 95 cm, se vendre à des vietnamiens, debout au fond de la salle, n'ayant pu y pénétrer plus avant, autour de 300 000 €. Le coronavirus n'arrête donc pas les amateurs d'art et parions que le street art nous gratifiera bientôt de l'image du virus peint à l'acrylique sur toile! Mais on verra ça plus tard... En attendant, toujours hier, chez Gros et Delettrez, était sobrement proposé un dessin de Jean-Baptiste Camille Corot. Non signé mais vrai (en une). Les vendeurs n'avaient, eux, pas pris la ...