Inflation du prix du dinosaure

Par Samedi 14 avril 2018 Permalink 2

La vente à l’hôtel Drouot à Paris chez Binoche et Giquello ovv des deux dinosaures découverts dans le Wyoming et "restaurés" par des chercheurs italiens a été très médiatisée. A raison puisque les scores sont impressionnants pour ces animaux datant du jurassique supérieur, soit il y a 145 à 165 millions d'années. Le premier dinosaure, un "petit" carnivore de 3,80 mètres de long appelé scientifiquement Allosaurus jimmadseni, complet à 60 % fit 1 443 820 €. Par comparaison, signalons qu'un squelette complet d'allosaurus de 7,50 m avait fait à, Lyon, le 10 décembre 2016, chez Aguttes ovv, 1 128 375 €.  Le second dinosaure, Kaatedocus siberi diplodocus, un long spécimen de 12 mètres dont on ne sait pas grand chose à en croire le catalogue, mais qui d'après la mise en scène proposée dans la salle d'exposition, voir image à la une, aurait comme prédateur le petit teigneux allosaurus (il tourne son long cou pour le voir arriver, sentant sa mort venir!), fit presque autant, soit 1 407 700 €. Mais intéressons nous à l'ambiance de la vacation! Les deux salles les plus prestigieuses au premier étage avaient été réquisitionnées pour l'occasion aménagées de tentures noires dans un éclairage tamisé fait ...

Drouot: Vente courante avec Félicien Rops ou pas!

Par Jeudi 5 avril 2018 Permalink 1

Hier à Drouot, chez Tessier Sarrou ovv, une bonne vente courante était organisée. Une bonne vente courante comme on n'en voit de moins en moins, hélas! Des objets divers et variés sur lesquels les acheteurs prennent leur responsabilité, pas de liste, pas de catalogue, sont proposés à une cadence élevée ne laissant que peu la place à l'hésitation de la part de celui qui est intéressé. Il faut foncer ou ne pas acheter. On n'est jamais tout à fait sûr, jusqu'au moment de rentrer chez soi, d'avoir acquis quelque chose de bien ou une cochonnerie de plus; il a fallu décider vite en faisant confiance à son coup d’œil! ça n'empêche pas une ambiance sympathique dans la salle comble grâce au commissaire priseur détendu. Son rôle est aussi d'être cool car les enchérisseurs ne doivent pas stresser, ni se poser trop de questions. Donner du rythme sans créer de tension est une alchimie pas facile à réussir... Donc, salle 1, au premier étage de l'hotel Drouot, la vente à l'encan débuta comme d'habitude par des livres. Les libraires parisiens s'agglutinaient autour de chaque lot proposé laissant peu de chance, à celui qui n'en était pas, d'acheter quoique que ce soit. D'ailleurs ...

Macron, un pont trop loin

Par Jeudi 22 mars 2018 Permalink 1

Des cadeaux pour les riches, le knout pour les pauvres! Le président des riches, des banques et de la finance mondialisée veut atteindre un pont trop loin et les salariés qui ont la possibilité de se mobiliser semblent avoir l'intention de s'y coller. Pendant ce temps, les autres, ceux qui n'ont que le choix d'aller bosser, vont en pâtir probablement assez longtemps. Le gouvernement l'espère bien d'ailleurs! Plus la population sera divisée, plus ses chances d'amener la France là où il souhaite, seront grandes. Le dogme d'Emmanuel Macron est de faire des économies à tout prix et prendre à la grande masse de ceux qui n'ont pas grand chose est sa solution toute trouvée; c'est la plus facile, ces citoyens ne changeront pas de pays et la perception de l'impôt est l'une des seules choses qui marche bien ici. Mais à quoi bon faire des économies? La question peut choquer les honnêtes gens quand on leur récite les multiples déficits des finances publiques mais elle vient naturellement quand on regarde les chiffres du quantitative easing que Mario Draghi a mis en place. La banque centrale européenne rachète actuellement pour 60 milliards par mois d'actifs financiers. Il y a quelques mois elle en ...

Lebasque et Truphémus sous le feu des enchères

Par Jeudi 15 mars 2018 Permalink 2

Deux artistes dont on a déjà parlé sur ce blog, étaient hier représentés lors d'une bonne vente listée à Drouot organisée par la maison de vente Le Mouel ovv. Henri Lebasque d'abord  et Jacques Truphémus ensuite étaient sous le feu des enchères. Les deux toiles de Lebasque, post-impressionniste typique, bourgeois, sage, appliqué, de bon gout, dont le sillon sur le marché de l'art est bien creusé depuis longtemps, un peu comme une valeur sure au niveau de quelques dizaines de milliers d'€ tout de même, étaient estimées entre 10 000 et 15 000 € chaque. Elles n'avaient rien de folichon! La nature morte ci-dessous, 59,5 x 81 cm, était un peu plus élaborée avec son bouquet sa table de jardin et son transat dans un patio comme aime à peindre l'artiste que celle plus bas représentant juste un bouquet, 46 x 33 cm. Les prix s'en ressentirent évidemment puisque la première fut adjugé 25 625 € alors que la seconde n'atteignit "que" 12 125 €, ce qui à mon avis était déjà bien payé... Les dessins de l'artiste (deux étaient présentés aussi) réputé surtout en tant que coloriste ne valent pas bien chers (à peine quelques centaines d'€). En fait le tableau ...

Adieu, les cheminots!

Par Jeudi 15 février 2018 Permalink 2

Personne n'aime beaucoup les cheminots. Ils ont toujours pris l'usager en otage en le rendant systématiquement victime de leurs revendications marquées avant tout par le sceau de l’égoïsme. Leur idée du service public peut se réduire à "moi d'abord"! Pourtant ces gens ont bénéficié d'un "récit national" particulièrement valorisant, les transformant par exemple en grands résistants malgré les faits, puisque les trains vers les camps pendant la guerre, il a bien fallu quelqu'un pour les conduire! On a vu récemment aussi que l'esprit de la SNCF dirigée par Guillaume Pépy ne brille pas par le courage. Les passagers du Bruxelles-Paris qui faillirent être les victimes d'un attentat islamique ne l'oublieront jamais. Donc il n'est pas question ici de soutenir cette corporation et leur statut qui devrait être mis à mal. Néanmoins il faut constater les attaques sans relâche et bientôt décisives du gouvernement et d'Emmanuel Macron, à l'encontre de tout ce qui ressemble de près ou de loin au service public. Il a beau jeu de dénoncer l’archaïsme en criant "modernisation". Les trains n'arrivent plus à l'heure depuis belle lurette et les banlieusards trimbalés tous les matins au boulot savent bien qu'ils ne sont guère mieux lotis que du bétail. Pour ...

On est foutu, salaires trop hauts!

Par Mardi 13 février 2018 Permalink 4

"Accélération de l'inflation salariale", "une statistique mensuelle de l'emploi aux USA a montré une forte croissance des salaires", "la croissance annuelle des salaires est actuellement proche du taux de 3%", "une accélération des revalorisations salariales", "un chiffre d'inflation salariale solide", etc, etc... Voilà depuis quelques jours ce que disent les journaux à propos de l'économie américaine. Ils tentent d'expliquer la volatilité des marchés boursiers et rejettent incidemment la faute sur les salariés! Alors, trop payés les américains? Pourtant un enseignant est là-bas souvent obligé d'avoir un deuxième job qu'il exerce dans la soirée, comme laveur de voitures ou ce genre de chose... Pourtant la plupart des salariés ne cotisent pas à des assurances sociales les prenant suffisamment en charge pour soigner efficacement un cancer ou remettre d'aplomb un accidenté grave car les assurances ad hoc sont trop chères. En revanche les dividendes des sociétés ne cessent d'augmenter au point que les entreprises empruntent pour verser des sommes toujours plus grosses à leurs actionnaires. Ces aberrations font que la majorité des jeunes américains ne croient plus dans le système capitaliste. Eh oui! Des américains commencent à rejeter le capitalisme! D'après Courrier International même le socialisme n'est plus tabou! L'attitude négative des organes d'information ...

Shutdown, pas grave!

Par Lundi 12 février 2018 Permalink 11

Avec la dette américaine, on compte en milliard de milliards! Soit en trillions. Les billions sont "seulement" des milliers de milliards. Des administrations américaines comme le fisc ou les musées étaient fermées pour cause d'absence de financement. C'était le shutdown. Comme le budget n'était pas voté, il n'y avait pas d'argent disponible dans les caisses de l'état. Depuis vendredi 9 février dans la matinée, la Chambre des représentants a approuvé un nouveau compromis budgétaire. Le compromis se fait quand les démocrates et les républicains se mettent d'accord pour dépenser plus! Malgré les trillions de dettes, il s'agit de contenter son électorat! Foin d'économie, toujours plus de dépenses. Le plafond de la dette est donc relevé car celui-ci est mobile à condition que toutes les parties soient d'accord. Donc dans les mois qui viennent la FED émettra encore plus d'obligations, plus de titres concernant la dette souveraine des Etats Unis. Les chinois et les japonais, les principaux acheteurs en sont gavés. Et certains (les marchés financiers?) de penser qu'il va falloir rendre cette dette attractive, faire monter les taux, faire baisser le dollar pour que les étrangers achètent plus. Est-ce que cela créera pour autant de l'inflation, le grand problème officiel du ...

Les bourses mondiales vacillent sans céder

Par Mardi 6 février 2018 Permalink 5

Pour le moment les banques centrales restent stoïques. Les bourses mondiales continuent de baisser mais l'inéluctable dont on parlait hier, le grand big one financier n'arrivera pas sans que les banquiers centraux se soient démenés pour l'éviter ou plutôt le retarder. Rien que pour le bilan de la FED, son augmentation a été de quatre mille quatre cents milliards de dollars en neuf années (chiffre brunobertez.com). Cet argent tombé du ciel n'a guère créé de vraies richesses mais cet argent est la garantie du maintien du système financier mondial. La FED en augmentant ses taux cherche à diminuer cette somme faramineuse qui assure surtout la hausse des produits financiers, cherche à être un peu moins la garantie ultime de la valeur d'un actif. Elle veut ralentir ses interventions parce qu'elle sait bien qu'un jour la confiance en son argent diminuera. Et la confiance depuis la fin de l'étalon or c'est tout. Tout. Tout. Mais l'ensemble des investisseurs a intérêt à avoir confiance. Il en va de leurs biens. Gouvernements, banquiers centraux, investisseurs se tiennent par la barbichette. C'est le nouveau capitalisme du XXIe siècle. Ils perdurent en croyant ou, pour les plus cyniques, en faisant semblant de croire à ce ...

La bourse baisse. Et, alors?

Par Lundi 5 février 2018 Permalink 7

La bourse baisse ces derniers temps mais les krachistes doivent-ils pour autant crier victoire? D'abord, depuis le 1er janvier, le score du CAC 40 est encore positif d'environ 1%. Mais cela ne veut rien dire car les cours peuvent vite dégringoler! La question que tout le monde se pose est de savoir s'ils vont effectivement dégringoler... En fait la question peut être formulée autrement: les banquiers centraux vont-ils laisser les bourses mondiales sombrer sans rien faire? Ce sont eux qui ont organisé la hausse depuis 10 ans en ne voulant considérer la crise des subprime que comme un problème de liquidité. De la liquidité, les investisseurs en ont alors eu des tonnes, i. e. les banques centrales leur ont prêté de l'argent pour rien, juste pour qu'ils puissent jouer, pour qu'ils se mettent en risk off comme disent les anglo-saxons; elles ont fait s'effondrer tous les rendements obligataires. Depuis de longs mois la FED a décidé de faire remonter le rendement du 10 ans américain. Cela n'a ému personne parce que sa politique continuait d'être très laxiste, on dit accommodante. La hausse du taux souverain américain était un peu pour épater la galerie! Jusqu'à ces derniers jours... Maintenant certains économistes envisagent ...

De Nutella à Jeff Koons

Par Vendredi 26 janvier 2018 Permalink 1

L'obscénité des milliardaires n'a plus de limite sous le régime du président des riches. Les pauvres deviennent un sujet de plaisanterie, leurs malheurs, l'occasion de défiscaliser gros. Intermarché brade les pots de Nutella en les transformant en œufs de pâques à chercher à travers tout le magasin. Des gastronomes s'étripent pour bénéficier des trois euros de réduction et avoir ainsi la chance de manger du gras très sucré pour pas cher. L'idée est surement celle d'un pauvre aussi, comme les clients de l'hyper. Un malin qui a senti le gros buzz à faire. La hiérarchie, sans doute surprise par la proposition, a ensuite adhéré, goguenarde. Elle allait s'éclater à voir les ploucs se cholestéroliser, se diabètiser avec acharnement. Et les ploucs ne l'ont pas déçue! Ils se battaient tellement ils en rêvaient de leur bouffe à prix cassé! Jeff Koons toujours sponsorisé par François Pinault, propose de commémorer les attentats de Paris par des tulipes aux dimensions pharaoniques placées dans le XVIe arrondissement. Lui a l'idée, la dessine, et des mécènes vont se charger de la fabriquer. Mécènes pas tant que cela, puisqu'en contrepartie ils vont bénéficier d'énormes déductions fiscales; donc c'est en fait l'état qui paiera l'"oeuvre d'art" imposée par ...