Joseph Csaky (1888-1971)

Par samedi 13 octobre 2018 Permalink 1

Le sculpteur Joseph Csaky, né en Hongrie, s'installe à Paris à 20 ans. Il préfère les chantiers de construction pour apprendre la taille de la pierre plutôt que l'enseignement de l'école des arts décoratifs de Budapest qui ne lui convient pas. Il habite La Ruche (cité d'artistes) dans le XVe arrondissement de Paris en même temps que Chagall. Son travail est d'abord marqué par le cubisme puis s'adoucit progressivement comme avec cette panthère en une de 1928 en granit blanc rosé, 41 x 65 x 30 cm, vendu par Magnin-Wedry ovv à Drouot le 19 juin 2017 231 620 €, un record mondial pour une statue en pierre de l'artiste. Ce "cubisme assagi" va petit à petit virer vers des formes nouvelles avec des femmes à la fois voluptueuses et pudiques, aux seins nus mais aux gestes souvent réservés. Même si Csaky bénéficiera de quelques commandes officielles de l'état, son art a tant de mal à être reconnu de son vivant qu'il meurt, enterré dans une fosse commune derrière l’hôpital Bichat. Mais depuis c'est une autre affaire! Par exemple, lors de la même vacation que pour la panthère, la femme debout en bronze (h 52,3 cm), ci-dessous fit 17 277 €. Mais les ...

Préemptions du musée de Sèvres à Drouot

Par jeudi 11 octobre 2018 Permalink 2

Une importante collection chic et de bon goût, on se croirait dans les aristochats (!), était dispersée hier à Drouot par la société de vente aux enchères Ader-Nordmann. L'après-midi était marqué par deux préemptions du Musée national de la céramique de Sèvres dont l'une, photo en une, fut tout à fait remarquable. Le catalogue décrivait le lot ainsi avec une estimation entre 20 000 et 25 000 €: Broc Roussel et sa jatte ovale ordinaire en porcelaine tendre à décor polychrome de feuilles de choux bleu céleste et bleu cernées de filets or et de guirlandes de fleurs et feuillage. Marqués : LL entrelacés, lettre-date N, pour 1766, peintre Armand Jeune. XVIIIe siècle, année 1766. H : 18, 2 cm, L : 27 cm Un très petit éclat restauré sur le bord du bassin Le commissaire priseur commençait directement à vingt mille et jusqu'à quarante mille, la salle participa. Ensuite tout se joua au téléphone et un acheteur emporta temporairement ce lot exceptionnel à 70 000 € plus les frais de 26,4% ttc. Immédiatement après que le marteau ne tombe, une voix féminine inconnue dans la salle manifesta sa présence en disant l'expression rituelle "sous réserve de préemption". Le commissaire priseur demanda s'il s'agissait du musée de ...

Finance: Bolsonaro vs Di Maio & Salvini

Par mardi 9 octobre 2018 Permalink 5

Les marchés financiers ont donné hier une leçon de politique, loin de la tartuferie et de la propagande habituelle. La bourse du Brésil a augmenté de 6% grâce à l'annonce de la quasi certitude de voir accéder à la présidence Jair Bolsonaro, le candidat d'extrême droite. La bourse d'Italie, elle, a encore chu de 2,5% à la suite du projet de budget de son gouvernement populiste emmené par Matteo Salvini et Luigi Di Maio. La personnalité, et c'est incontestable, du vieux renard politique brésilien, sexiste, homophobe et surement raciste, ne gêne en rien le milieu des affaires international tant que le dur de son programme est avant tout favorable au business. Le fascisme, n'a jamais rebuté le patronat et, sous peu, nos radios et télévisions vanteront le redressement du pays à la suite du patron de presse qui les dirige. Je ne donne pas longtemps à Jair Bolsonaro pour obtenir ses lettres de noblesse par les médias occidentaux. En revanche, on n'est pas près de voir nos journaux et télévisions dire du bien du gouvernement italien. Le populisme, comme son nom l'indique, se donne la mission d'aider le peuple et aider le peuple ce n'est pas recourir aux méthodes néolibérales d'un Macron ...

Plan pauvreté

Par vendredi 14 septembre 2018 Permalink 4

En prenant connaissance des mesures du plan pauvreté directement annoncé par le président de la république, le citoyen distrait peut se demander à qui il s'adresse exactement. Passons sur l'ambition d'éradiquer la pauvreté en l'espace d'une génération ou le revenu universel pour la prochaine mandature, promesses tapageuses qui n'engagent que ceux qui les écoutent! Mais revenons plutôt aux mesures concrètes, du moins, a priori! Toutes tendent à faire prendre en charge le plus possible la jeunesse du pays par l'état. Cela commence par la crèche dont l'accès est facilité pour les plus pauvres. La cantine ensuite devient quasiment gratuite. Il y a aussi l'ASE, l'Aide sociale à l'enfance qui concerne la prise en charge par des éducateurs spécialisés de jeunes dont la famille en déshérence est incapable de faire face à l'éducation de sa progéniture (c'est typiquement l'exemple des frères Kouachi) qui sera assumée par l'état jusqu'à 21 ans au lieu de 18 ans actuellement. On a compris, la cible est claire. Le plan pauvreté est un plan intégration. Il s'agit de transformer des enfants de l'islam en enfants de la république. Et c'est tout simplement impossible quand petit à petit le nombre de jeunes musulmans s’accroît tant qu'il finira par dépasser ...

Revenu universel

Par mercredi 12 septembre 2018 Permalink 1

Revenu universel ou revenu de base, les mots changent mais l'idée reste la même, c'est à dire donner un minimum d'argent à tout le monde, à ceux qui n'en ont pas ou dont le travail ne suffit pas à couvrir les besoins. L'idée noble ne sera naturellement pas évoquée par le président de la république lors de la parution de son plan pauvreté. Son plan à lui a été de faire baisser les impôts des plus riches à peine arrivé. Son plan à lui est d'augmenter les impôts de tous les autres pour être budgétairement dans les clous des exigences de la commission européenne. Immédiatement, il y a un an, il a donné de l'argent à ceux qui n'en avaient aucune nécessité et maintenant le budget 2019 devient un casse-tête parce que l'état bénéficie beaucoup moins des impôts des plus riches dans un contexte de faible croissance. Tout cela est très concret: Macron a dilapidé l'argent de l'état pour plaire à ses amis. Treize départements reparlent de mettre en place un revenu universel, quelque chose d'automatique, sans condition, et transformer la demande de RSA pour ne plus humilier personne, pour simplifier et pour aider sans contrepartie. L'idée est noble évidemment. Reconnaissons ...

McDonald’s à Marseille et ailleurs

Par dimanche 19 août 2018 Permalink 1

Six restaurants McDonald's vont fermer à Marseille. Les 70 salariés sauront demain à quelle sauce, si je puis dire, ils seront mangés! L'affaire est économiquement et socialement intéressante. Économiquement, McDonald's aurait touché 500 000 € de subventions chaque année de l'état à cause de travaux routiers. Le conditionnel est important puisque tous les chiffres dans cette histoire sont sujets à caution et très différents coté patronal et coté syndical. Si d'aucuns n'hésitent pas à dire que les restaurants sont viables avec ces aides, d'autres certifient qu'ils sont dans le rouge. En tout cas McDonald's, symbole de l'ultralibéralisme, des conditions de travail difficiles, des emplois précaires, se régale de l'argent de l'état sans se sentir pour autant obligé vis à vis de ses salariés. Les élus locaux ne sont-ils que de bonnes poires? Socialement, McDonald's depuis 1992 créerait du lien social dans les quartiers nord de Marseille marqués par l'insécurité. De manière atypique pour ce genre de fast food, des employés y travaillent depuis plus de 20 ans. Ces derniers sont si attachés à leur entreprise que, Kamel, le délégué syndical était prêt à s'immoler par le feu avant d'être arrêté. Les esprits sont chauffés à blanc au point que des trémolos dans ...

Ce libre échange qui tue

Par mercredi 20 juin 2018 Permalink 1

L'action de Donald Trump se situe dans l'idée que le libre échange n'est pas un horizon indépassable, que le libre échange est devenu plus qu'une menace, un crime. Le libre échange des marchandises, le libre échange des hommes se font aux dépens de l'occident, de ses peuples. Le président américain a été élu pour y mettre un terme. L'Union Européenne connait parfaitement les conséquences de ce libre échange mortifère mais comme incarnation institutionnelle de l'ultralibéralisme, elle s'en réjouit. Le libre échange des marchandises a détruit l'industrie française comme l'industrie américaine d'ailleurs en créant des chômeurs par millions. Celui des hommes détruit tranquillement le pouvoir d'achat des travailleurs occidentaux. Un exemple très concret: Une petite entreprise de bâtiment recherche ces jours derniers un plombier en CDI. Très vite plusieurs candidatures, très vite une est retenue. Pourtant l'offre n'est pas mirobolante avec un salaire de 50 € au-dessus du smic. Il fut un temps où un plombier eut exigé entre une fois et demi et deux fois et demi le smic.  Mais dorénavant ses compétences ont de moins en moins de valeur sur le marché du travail. L'immigration de masse est passée par là. L'offre de main d'oeuvre est devenu pléthorique. Si ceux ...

Échec du G7 comme une espérance

Par dimanche 10 juin 2018 Permalink 1

L'échec du G7 est la démonstration d'une chose essentielle: l'économie mondiale s'effondre. Les dirigeants le savent parfaitement. La stabilité actuelle est factice. Les Etats-Unis refusent dorénavant l’interdépendance que le libre échange provoque. Le protectionnisme est la solution choisie par ce pays de 326 millions d'habitants pour à l'avenir faire face au déclenchement de la crise, au déclenchement du big one. Avec ses matières premières, ses GAFAM pour Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft ou ses NATU pour Netflix Airbnb, Tesla et Uber, la deuxième puissance économique mondiale pense avoir plus de chance de ne pas sombrer complètement en se repliant sur soi qu'en continuant à prendre en compte les intérêts d'autres pays, même alliés. Trump a été élu pour ça par le peuple américain. Trump fait ce pour quoi les américains l'ont élu. Malgré le créditisme devenu le pilier du monde moderne, l'absence d'inflation prouve que les débouchés à ce qui est produit, manquent. Les Etats Unis estiment n'avoir pas besoin de ce qui est produit ailleurs, pas besoin de BMW, Mercedes ou Volkswagen. Ils peuvent faire avec General Motors ou Ford... Et demain pour les marques de luxe françaises et italiennes, ils mettront en avant Ralph Lauren... D'ailleurs le marché du luxe ...

Bernard Arnault, une certaine idée du monde

Si les français se doivent d'être accueillants et de partager leurs biens avec les immigrés malgré des revenus à la baisse depuis 10 ans pour les classes moyennes, les 1% les plus riches ne subissent aucune érosion de leurs revenus. Depuis le début de l'année pour certains, c'est même le grand boum! D'après le magazine Forbes, Bernard Arnault (LVMH) est devenu la quatrième personne la plus riche au monde avec une fortune personnelle estimée à 58 milliards d'euros. Alors que les économistes se plaignent que les français ne connaissent pas le PIB de leur propre pays, à quoi correspond cette somme de 58 milliards d'€? La fortune de Bernard Arnault, c'est plus de quinze fois le PIB de pays comme la République Centre Africaine ou le Libéria, c'est 6 fois celui de l’Érythrée ou de la Sierra Leone ou du Togo, 3 fois la Mauritanie, la Somalie ou le Soudan, plus de deux fois le PIB du Rwanda ou du Bénin, ou du Tchad, une fois et demi le Zimbabwe ou le Gabon ou le Sénégal. Sa fortune est comparable à l'ensemble des richesses du Cameroun par exemple ou à la moitié du PIB de la Tunisie! Il ne s'agit pas ...

Médaille Charlemagne en chocolat

Par vendredi 11 mai 2018 Permalink 1

Un gouvernement de la zone € comme plaidait François Hollande. Un ministre des finances de la zone € comme demande Emmanuel Macron. Un parlement supplémentaire pour la zone € comme souhaitent encore plus ou moins les mêmes. Toutes ces propositions, assez fantaisistes compte tenu du contexte actuel, sont le fruit d'une constatation faite hier par la président français lorsqu'il reçut des mains d'Angela Merkel la médaille Charlemagne pour son engagement européen: "Arrêtons l'hypocrisie!". "Nous n'arrivons plus à avoir de perspectives communes car nous sommes trop nombreux autour de la table." Néanmoins, toute usine à gaz supplémentaire se heurte au refus  de l'Allemagne et la zone € c'est l'Allemagne. Bien qu'évidemment les excédents allemands correspondent aux déficits français, italiens ou espagnols, c'est celui qui a ces excédents qui décide. Pire, les plus attachés à la zone €, quoique avec le futur gouvernement italien la donne peut changer,  sont non pas les vendeurs mais les acheteurs compulsifs de l'Europe du sud! Ces populations craignent d'être désarrimées de la puissante Allemagne car leurs leaders politiques européistes leur on dit que ce serait une catastrophe. Une catastrophe pour les riches surement, pour les classes moyennes dont le patrimoine est immobilier, elles changeront d'échelle et c'est ...