Paul Signac (1863-1935)

Par samedi 23 janvier 2021 Permalink 1

Paul Signac prend en charge après la mort de Georges Seurat qu'il admirait, les destinées du néo-impressionnisme (soit, pour faire simple, le pointillisme). Sa femme Berthe préserve après la mort de son mari son héritage artistique. Comme l'artiste est mondialement connu, il sera plus drôle de s'intéresser à sa vie conjugale. Sa femme de la famille Pissaro ne fut guère ménagée par son mari. Lisons des extraits de lettres de celui-ci reprises par "La Gazette Drouot" du 15 février 2019. "J'ai vu avec émotion que l'idée du petit être qui va venir t'attendrissait davantage qu'aux premiers jours. (...). "Celui qui va venir, tu l'aimeras j'en suis sûr, comme étant de moi." Ces phrases sont écrites la veille de la naissance de l'enfant illégitime que Signac a fait à sa voisine l'artiste Jeanne Desgranges qui abandonne pour lui mari et enfants. Plus tard: "Je t'embrasse encore plus tendrement que d'habitude. Hier à 11 heures est venue au monde une grosse petite fille de 6 kg..." (...) " Voilà mon bon vieux (le tendre surnom que Signac donnait à sa femme!), j'espère que la venue au monde de ce petit être nous apportera à toi et à moi un peu de bonheur et contribuera ...

Marcel Duchamp (1887-1968)

Par samedi 16 janvier 2021 Permalink 1

"Je me suis forcé à me contredire pour éviter de me conformer à mon propre goût". Cette curieuse phrase de Marcel Duchamp est plutôt dévastatrice sur l'opinion qu'il a de son travail à moins que ce ne soit de son goût... Mais l'artiste est un intellectuel qui engage vers 1912 au coté de Francis Picabia et de Guillaume Apollinaire une réflexion sur les limites de l'art qu'il poursuivra au sein du mouvement Dada. C'est ainsi qu'après des œuvres drôles, iconoclastes, il invente le "ready made" qui continuera à influencer les artistes des années 80 90 comme Jeff Koons. Sa "Fontaine" qui est un simple urinoir retourné signé R. Mutt, rejetée par les organisateurs d'une exposition en 1917, est emblématique. Disparue mais éditée en 1964 en huit exemplaires, Sotheby's a vendu l'une d'elles à New York en novembre 2020 pour 1,7 million de dollars (1,66 million d'euros), un prix record pour l'artiste (voir en une). Si le mouvement et la dé-composition du mouvement sont les thèmes majeurs des premières œuvres picturales de Marcel Duchamp, sa dernière réalisation est une sorte de sculpture, exploration poétique sur les rapports de l'homme et la femme retrouvée après sa mort endommagée mais dont des reconstructions par différents ...

Alphonse Chanteau (1874-1958)

Par dimanche 10 janvier 2021 Permalink 1

En 1906, Alphonse Chanteau et son frère jumeau, Gabriel, défraient la chronique médiatique en épousant des jumelles avec en plus pour témoins des jumeaux. Tous les deux peintres, ils sont, avant ce coup de pub, déjà bien lancés dans le Paris de la Belle Epoque qui voient en eux des artistes de talent. L'état acquiert d'ailleurs un tableau d'Alphonse d'après Vélasquez, L'infante Marguerite. En 1910 son frère et lui sont nommés peintres de la marine; réformés en 14, cette période de la première guerre mondiale va les voir se séparer, Gabriel dans le midi et Alphonse en Bretagne. Dans la région de nombreux hôtels font appel à Alphonse Chanteau; il ne subsiste néanmoins aujourd'hui de son travail de décorateur que les panneaux de l'hôtel moderne de Crozon au bout du Finistère. La ville lui doit aussi le panneau à la mémoire des victimes de la guerre qui se trouve dans l'église face au retable. Mais s'il faut encore aujourd'hui évoquer l'oeuvre d'Alphonse Chanteau, c'est plutôt le directeur artistique de la Faïencerie de Quimper HB, qu'il faut considérer. A ce poste, il reçoit d'ailleurs une médaille lors de l'exposition coloniale de Paris en 1931. En effet, en pleine période art déco, la manufacture quimpéroise ...

Ary Bitter (1883-1973)

Par samedi 9 janvier 2021 Permalink 1

Ary Bitter natif de Marseille étudie la sculpture aux Beaux Arts dans sa ville natale puis à Paris. Remarqué au salon à 27 ans, sa carrière est boostée avec la période art-déco où les intérieurs aiment à se doter de sculptures ornementales animalières, spécialité de Bitter. Les marseillais peuvent aussi admirer en montant l'escalier de la gare Saint Charles deux groupes allégoriques conçus par le sculpteur à la gloire du commerce de la ville, chacun formé par un lion et un enfant. Mais la grande affaire d'Ary Bitter, celle qui hante les salles de vente de France et de Navarre, est une paire de serre-livre en forme d'éléphants en bronze déclinée dans diverses tailles avec des socles réalisés dans des matériaux variés. Ses ours polaires du même genre n'ont pas eu le même succès... Celui en une, bronze (fonte de Susse frères, une référence), ivoire et marbre vert, 17,5 x 15 x 21 cm fit 10 998 € à St Germain en Laye chez Laurent de Rummel svv le 14 juin 2015. Ci-dessous, 2 autres exemples moins luxueux, les premiers tout en bronze (fondeur Susse frères), 16,5 x 28 cm, socle en bois furent disputés à Chambéry (Savoie enchères svv) le ...

Kinson, François Joseph ( 1770-1839)

Par dimanche 3 janvier 2021 Permalink 1

François Joseph Kinson est né et est mort à Bruges mais sa carrière artistique est principalement conduite en France sous l'Empire et la Restauration. Né Kinsoen, fils d'un ferronnier de Bruges, il francise son nom en Kinson. Si ses études se déroulent à l’Académie de sa ville natale sous l’égide de Bernard Fricx et l’ornemaniste Louis Frederik De Grave, puis à Bruxelles, sa réputation de portraitiste s'établit définitivement à son arrivée à Paris. Exposant au Salon en 1799, sa technique picturale excellente fleure l'académisme. Bien léchés, ses tableaux ont quelque chose d'un peu suranné même si le musée de Versailles possède plusieurs de ses portraits dont une copie de celui de Bernadotte en maréchal de France, l'original ayant été détruit. Peintre de cour, Kinson montre un empire apaisé et ses portraits de femme sont les plus recherchés. Reconnaissons que ce flamand naturalisé français est passé un peu dans l'oubli alors que de son vivant il était très prisé des milieux aristocratiques. Citons néanmoins trois résultats dans différentes ventes aux enchères! D'abord en une, le portrait de Céline Chagot, marquise Amelot de Chaillou et ses enfants, Antoine, Anna et Marie fit à Fontainebleau chez Osenat ovv le 7 avril 2019, 57 500 €. Ci-dessous ...

Instant “culture” pour 2021

Par vendredi 1 janvier 2021 Permalink 1

Je pense qu'il est bon de commencer l'année avec une page "culture". Complètement au fait de la chanson française actuelle, je me suis régalé hier d'une oeuvre d'un rappeur marseillais dont le texte, surtout le refrain, résonnait avec mes souvenirs de lecture, du temps où je découvrais Pagnol et lisais "Le château de ma mère". Ce petit quatrain, ébauche d'un sonnet, vous en dira long: "Nique ta mère, Sur la Canebière! Nique tes morts, Sur le vieux port!" L'impeccable versification du rebelle rimbaldien sonne encore ce matin dans mon esprit émerveillé. Et je le regrette, je me culpabilise, je n'est rien compris au reste du morceau. Il s'agissait d'un chanteur black avec une grosse grosse voix, vous voyez ce dont je parle, très loin d'un "Porporino ou Les mystères de Naples" pour ceux qui ont lu Dominique Fernandez. Il scandait des choses certainement très profondes mais inaudibles aux oreilles d'un vieux mâle blanc de plus de 50 ans. Néanmoins, dans le clip sur "You tube" en plus de ce mémorable instant musical, il y avait une cerise sur le gâteau qui, reconnaissons les artistes à leur juste mesure, vaut absolument le détour. Une jeune fille blanche se dandinait, se trémoussait tranquillement sur ...

Roger Tallon (1929-2011)

Par dimanche 20 décembre 2020 Permalink 0

Avec Roger Tallon dans le domaine du design, le citoyen français est comme M. Jourdain avec la prose; il côtoie ses créations tous les jours sans le savoir. En effet, l'impact laissé par ce créateur sur notre vie quotidienne pendant la seconde moitié du XXe siècle reste très présent. Roger Tallon met son génie au service des plus grandes entreprises. Tout y passe, des machines outils au téléviseur portatif aux formes arrondies que le spectateur découvre dans le film "Le Pacha".Les meubles de sa série "Module 400" sont restés iconiques; le film "La piscine", image en une, offre un exemplaire de chaise pivotante, derrière Romy Schneider. 3 chaises coquille, ci dessous, de la même série "Module 400" avec leur structure en aluminium et leur assise garnie de skaï marron présentées chez Nice enchères svv en avril 2015 récoltaient 35 090 €. Mais il y a aussi dans cette série par exemple comme ci-dessous, un escalier hélicoïdal qu'on a tous l'impression d'avoir déjà vu, en fonte d'aluminium, qui entre 2,50 m et 3 m a semble-t-il actuellement du mal à se vendre aux enchères sur la base d'estimations entre 3000 et 5000€.Les designs du TGV à 2 étages, des trains Corail rebaptisés Téoz, ...

Pastel d’Achille Laugé

Par samedi 19 décembre 2020 Permalink 1

Le marché de l'art est capricieux et un peintre avec l'une de ses œuvres ne peut jamais constituer une valeur refuge. Un pastel d'Achille Laugé (1861-1944), en une, était présenté cette semaine lors d'une vente sur internet uniquement, mesures barrières obligent, par la maison Boisgirard-Antonini à Paris. On a déjà fait ici référence à Achille Laugé, un artiste farouchement néoimpressionniste qui dut mettre de l'eau dans son vin quand la mode du pointillisme se fut un peu estompée pour pouvoir vivre modestement de son art ( https://politiqart.com/achille-lauge-1861-1944/ ). Petite parenthèse, les peintres néoimpressionnistes sont des peintres à la touche divisionniste comme celle de Seurat, à ne pas confondre avec les post-impressionnistes qui sont les peintres figuratifs à la suite des impressionnistes. Bref, ce tableau était proposé avec une estimation assez frileuse, mais il s'agit d'un dessin, entre 5000 et 6000 €. Pourquoi, vu que la cote de l'artiste se porte plutôt mieux que cela? Je présume que l'expert avait aussi remarqué l'échec de la mise en vente du tableau ci-dessous, une huile sur toile pourtant, technique plus ambitieuse que le pastel, ravalé sur la base d'une estimation en 2017 située entre 30 000 et 50 000 €. Dans les deux cas un chemin dans ...

Paul Madeline (1863-1920)

Par dimanche 13 décembre 2020 Permalink 1

Paul Madeline est un peintre post impressionniste principalement paysagiste. Il découvre l'école de Crozant en 1894 dans le sillage d'Armand Guillaumin et aime à retranscrire les lumières de la vallée de la Creuse dans une gamme de couleurs flamboyantes. En fait toute la France lui plait à peindre avec néanmoins une mention particulière pour la Bretagne où il insère dans ses toiles des personnages du folklore. Madeline est un exposant annuel du Salon des Artistes, du Salon d'Automne et du Salon de la Nationale des Beaux-Arts. Dès le début du XXe siècle, il vit de sa peinture et célébré par la critique et ses contemporains, connait un beau succès. En 1914, il est réquisitionné pour être "peintre mobilisé" et mettre son art au service de la documentation du conflit mondial. Son oeuvre garde toujours une certaine influence sur le marché de l'art. L'oeuvre en une par exemple vendue chez Brissonneau ovv le 10 décembre 2020, paysage de la Creuse, 47 x 56 cm, fit 6952 €. Celle ci-dessous, La Sedelle à Crozant, huile sur toile, signé et daté 98 en bas à droite, 81 x 99,5 cm s'échangea chez Joron Derem ovv pour 7656 €. Terminons par un paysage breton, une huile sur toile signée en bas ...

Pieter Brueghel le Jeune (1564-1636)

Par samedi 12 décembre 2020 Permalink 1

Le père de Pieter Brueghel le Jeune, Pieter Brueghel l'ancien, est en fait le peintre le plus mis en exergue de la dynastie des Brueghel dans les savantes histoires de l'art. Son fils, le Jeune donc, est avant tout un remarquable imitateur du père dont il a fait connaitre certaines œuvres disparues en en faisant des copies dans son atelier. Son aïeul est en effet le plus grand des peintres de genre du XVIe siècle flamand. Vivant à Anvers et Bruxelles, il exploita les sujets auxquels l'église protestante n'avait rien à redire. Parmi ceux-ci, la représentation de la vie champêtre des paysans travaillant ou festoyant a fait la réputation du père comme du fils alors que tous deux étaient des citadins. Mais c'est le père qui a découvert ce domaine nouveau où le caractère amusant de certaines scènes fait oublier la complexité fondamentale des tableaux aux perspectives éblouissantes. Si il n'y a pratiquement pas de tableaux de Pieter Brueghel l'Ancien sur le marché de l'art, ceux de Pieter Brughel le Jeune ne sont pas rares, au moins un dizaine par an à travers le monde. Cette semaine dans la belle vente mobilière de la Maison Brissonneau évoquée déjà hier à propos ...