Berthe Morisot (1841-1895)

Par dimanche 14 juillet 2019 Permalink 1

"Nul ne représente l'impressionnisme avec un talent plus raffiné, avec plus d'autorité que Madame Morisot. L'artiste a trouvé le moyen de fixer les chatoiements, les lueurs produites sur les choses et l'air qui les enveloppe (...) Le rose, le vert pâle, la lumière vaguement dorée chantent avec une harmonie inexprimable." C'est de cette manière louangeuse que s'exprimait le critique Gustave Geffroy lors de l'exposition des artistes indépendant de 1881. A cette date Berthe Morisot a déjà une longue connaissance du milieu artistique. En 1868, elle fait la connaissance d'Edouard Manet et devient sa modèle. Femme peintre, elle bénéficie entre autres, des conseils de Degas, Fantin Latour ou Bazille. Les Morisot et les Manet sont deux familles liées d'amitiés qui se reçoivent en alternance le mardi et le jeudi. En 1874, Berthe épouse le frère d'Edouard Manet. Dès cette année elle participe à la première exposition des impressionnistes chez Nadar. Les massifs de fleurs, les roses trémières dans les jardins pour eux-mêmes ou servant de fond à des portraits représentent une bonne part de sa production. Son mari et sa fille sont ses sujets de prédilection, un peu contrainte par les mœurs de l'époque qui forçaient les bourgeoises à être des ...

Richard Orlinski (né en 1966)

Par dimanche 7 juillet 2019 Permalink 1

L'artiste plasticien français Richard Orlinski, est connu notamment pour ses sculptures géantes d'animaux inspirées de l’origami, mot japonais concernant l'art du pliage du papier. Sa biographie nous apprend qu'enfant l'artiste modèle déjà les animaux! A 18 ans sa découverte d'une exposition d'art contemporain l'incite à visiter des ateliers d'artiste. Né dans un milieu peu aisé, il doit travailler pour mener à bien ses études de commerce et d'arts plastiques. Il retient bien l'essentiel de ces deux matières et après quelques années comme architecte-designer, il se lance dans la sculpture de matériaux de luxe tels le marbre, le bronze ou la feuille d'or. L'entreprise financièrement périlleuse ne l'arrête pas et, en 2004, il dévoile son travail qui le fait vite accepter dans les salons internationaux comme la FIAC et Art Basel. Il traduit son concept "Born wild" par la réalisation d'animaux sauvages. La jet set en raffole. Sharon Stone ou Pharrel Williams sont les premiers à acquérir ses œuvres. Quelques exemples de prix réalisés aux enchères. La "panthère en dentelles", en une, 67 x 150 x 30 cm, en bronze doré et poli-miroir, lux'art fondeur signé et numérotée 1/8 fut adjugée 152 400 € chez cannes enchères ovv le 30 avril ...

Maurice Utrillo (1883-1955)

Par dimanche 30 juin 2019 Permalink 1

96 oeuvres signées de Maurice Utrillo ont été présentées dans les salles de vente aux enchères depuis octobre 2018. Parmi elles, une était un faux d'après l'association Maurice Utrillo. Le quartier Montmartre à lui seul fournit le sujet de centaines de tableaux. L'artiste est particulièrement prolifique. Il commence à peindre à la manière d'une thérapie, conseillé par sa mère Suzanne Valadon, elle-même peintre et modèle, pour lutter contre un alcoolisme précoce. Maladie et internement rythment sa vie. Son amour maternel compensant un père inconnu puis un mariage, un temps, salvateur donnent quelques clés de la personnalité d'un individu qui eût pu être le héros d'un écrivain naturaliste tant l’atavisme semble être porté comme le rocher de Sisyphe. Constamment Utrillo rechute, malgré une carrière qui n'a pas été sans connaître le succès. Et maintenant 3 exemples de prix. Le tableau en une vendu par Christie's en 2016 correspond à la période blanche de l'artiste, la plus recherchée, celle d'avant la première guerre mondiale, au cours de laquelle il travaillait parfois avec du plâtre de la butte Montmartre. 114.3 x 195.6 cm la toile fit 430 800 €. Ci-dessous, une vue de la rue du Mont-Cenis à Montmartre vers 1949, la période colorée, ...

Les tableaux anciens ont la cote

Par mardi 25 juin 2019 Permalink 1

8 résultats à 6 chiffres pour une vente de tableaux anciens à Paris présentant 34 lots ayant appartenu à des collectionneurs décédés. C'était le résultat d'une vente présentée par Ader ovv à Drouot, le 24 juin, avec comme experts les cabinets Turquin, De Bayer. Uniquement 6 invendus. Les autres dépassèrent souvent leurs estimations. De gros acheteurs français étaient même dans la salle. Une rareté! Beaucoup de natures mortes étaient présentées. C'était la dernière catégorie dans la hiérarchie des genres posée en 1667 pour le domaine pictural. A l'époque on s'ennuyait à leur contemplation. Aujourd'hui les collectionneurs se délectent de la symbolique des 5 sens ou de celle du temps qui passe et nous rapproche de la mort. Les quelques portraits firent aussi un tabac. Les attitudes et les regards des êtres humains sont éternels. Les vues portuaires ou de campagne en revanche ne connurent pas le succès. A vrai dire c'est plutôt avec celles-ci qu'on s'ennuie un peu de nos jours. Les paysages pittoresques d'un monde disparu n'excitent guère. L'amateur ne s'y retrouve pas. En une le plus cher des tableaux vendus de Louyse MOILLOn (Paris 1610 - 1696) Nature morte de quetsches Panneau de chêne, parqueté 31,5 x 48,5 cm ...

Jean-Michel Atlan (1913-1960)

Par dimanche 23 juin 2019 Permalink 1

Est-ce parce que Jean-Michel Atlan fut d'abord philosophe et poète que ses peintures donnent tant envie d'en parler? Loin d'être figuratives, ses œuvres ne sont pourtant pas tout à fait abstraites avec des formes où se devinent tantôt un être humain, tantôt un oiseau ou un animal fantastique. Ses gros traits noirs sont inquiétants comme des menaces mais, ses tâches de couleurs souvent chaudes ne rassurent pas. Après avoir commencé son travail pictural sous l'occupation allemande, connu le succès après-guerre et participé au mouvement CoBrA, la courte et fulgurante carrière de Jean-Michel Atlan est aujourd'hui très estimée par les collectionneurs. L'époque est angoissante, les temps sont hostiles, l'avenir est sinistre. L'artiste, résistant, qui simula la folie pendant la guerre pour ne pas être exécuté par les allemands qui l'internèrent à Sainte-Anne, reste, post-mortem, encore dans son élément. Ses formes évoquent en fait autant des figures primitives de civilisations passées, qu'un présent suspect rempli de coupe-gorges disséminés dans un labyrinthe de cernes noires. En une la technique mixte sur toile vendue au moment des 100 ans de la naissance d'Atlan par Rieunier & associé étant dans la collection de sa soeur fit à Drouot 112 500 € le 27 mai 2013. L'huile ...

Gustave Courbet (1819-1877)

Par samedi 22 juin 2019 Permalink 1

Quel meilleur jour que le samedi des gilets jaunes pour évoquer Gustave Courbet dont la vie sociale s'est arrêtée après l'échec de la révolution de la Commune de Paris pour laquelle il s'était engagé et qui a entraîné son incarcération à la prison de Sainte Pélagie où il s'agissait de lui faire payer les réparations de la colonne Vendôme à la gloire de Napoléon! Il s'en suivit son exil en Suisse jusqu'à sa mort, abandonné de tous. Le peintre naît dans une famille bourgeoise du Doubs dont la santé mentale de la mère n'est guère solide et dans laquelle la sœur est hospitalisée pour sa folie. Gustave monte à Paris pour des études de droit qu'il abandonne pour la peinture. Le Louvre et les grands maîtres le perfectionnent dans son art. En rupture avec le romantisme ambiant, la société Louis-Philipparde le reconnait très vite comme un grand peintre. Sous Napoléon III, Courbet louvoie entre une détestation du régime qui le fait correspondre avec Victor Hugo et une vie mondaine à laquelle il participe. Quant à ses œuvres... Tout le monde connait aujourd'hui le tableau "L'origine du monde", peint en 1866 pour être vu en catimini, interdit d'exposition il y a encore ...

Edgar Brandt (1880-1960)

Par dimanche 16 juin 2019 Permalink 1

Si Edgar Brandt fabrique des armes avant la première guerre mondiale, il change d'orientation ensuite dans son atelier de la rue du Hameau dans le 15e arrondissement de Paris. Il devient l'un des ferronniers préférés de René Lalique pour ses créations art déco. Au début des années 20, la maison Daum aussi lui propose d'inventer des montures et des structures pour ses luminaires. Bref, dans le domaine de la ferronnerie d'art, Edgar Brandt est particulièrement recherché pendant l'entre deux guerres et après son succès à l'exposition internationale de 1925, il ouvre sa galerie boulevard Malesherbes. Aujourd'hui, si l'artiste est recherché par les amateurs éclairés, le grand public le connait peu. Pourtant, son nom parlera à tous quand j'aurai ajouté que l’installation de la flamme du soldat inconnu sous l'arc de Triomphe est confiée en 1920 aux établissements de ferronnerie d’Edgar William Brandt. Quelques résultats maintenant. La lampe de table mythique appelée Cobra, en une associant le travail de Daum et Brandt en bronze à patine dorée, figurant un serpent dressé aux écailles finement ouvragées prêt à mordre, dans une saisissante posture avec une tulipe en verre blanc givré à l'acide, HT : 52,5 cm, tulipe - H : 19 cm, DL ...

Immense succès de la laque indochinoise

Par samedi 15 juin 2019 Permalink 2

Au Vietnam, quatre siècles avant Jésus Christ la technique de la laque à base de la sève de l'arbre appelé laquier était déjà utilisée. Mais au XXe siècle à partir des années 20-30 avec l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de l'Indochine à Hanoï, elle devient un art à part entière. Nguyen Van Ty (1917-1992), Nguyen Gia Tri (1908-1993), Pham Hau ( 1903-1995) ou Nguyen Khang (1912-1989), sont les noms des peintres qui portent haut un médium qui trouve aujourd'hui ses lettres de noblesse dans des salles de ventes souvent françaises car leurs œuvres sont détenues la plupart du temps par les familles des haut fonctionnaires ayant travaillé pendant la colonisation dans cette partie du sud-est asiatique. La croissance économique record au Vietnam n'est pas étrangère à la valse d'enchères endiablée correspondant à chaque mise en vente. Quelques exemples: A tout seigneur tout honneur et commençons par citer le record mondial de Nguyen Van Ty (image en une) pour "Les rapides de Cho-Bo sur la rivère noire, 1942, ensemble de 15 panneaux en bois laqué polychrome et or 150 x 375 cm qui trouva acquéreur chez Linda Trouvé ovv pour 381 000 € le 2/4/2019. Nguyen Gia Tri, le 26 juin 2017, ...

Fautrier (1898-1964) additif à l’article du 21/4/2018

Par jeudi 13 juin 2019 Permalink 1

Si Jean Fautrier est surtout connu pour être l'un des pères de l'art informel français avec Jean Dubuffet, deux œuvres figuratives éclairaient une bonne petite vente cataloguée organisée, ce jour, par la maison Muizon-Rieunier au sous-sol de l'hôtel Drouot. Jean Fautrier a connu deux guerres mondiales. Lors de la première, il fut gazé et blessé à un œil. Pendant la seconde, il participa à la résistance, fut arrêté par les nazis et libéré grâce aux relations de son ami Jean Paulhan. Entre ces deux événements tragiques, il peint, se cherche, devient même un temps gérant de boite de nuit à Val-d'Izère. A la libération, il trouve le succès avec la série d'huiles sur papier appelée "Les otages" où la souffrance des têtes ne dissimule curieusement pas leur beauté. Les deux œuvres qui nous intéressent date de l'entre deux guerres. La première, huile sur toile, en une, signée, circa 1928-1929, "Fleurs et fruits sur fond gris", 65 x 100 cm, fit 124 000 €. Le même acheteur acquit la seconde, huile sur papier marouflé sur toile, ci-dessous, 1939, "Nature morte à la carafe et aux pommes, 73 x 92 cm, pour 105 400 €. Les deux résultats sont dans la fourchette de la solide estimation ...

Le chantier Notre-Dame

Par mercredi 5 juin 2019 Permalink 4

Le chantier de restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris n'en finit pas de créer des polémiques. Emmanuel Macron semble en avoir fait un vecteur de propagande pour son idéologie néolibérale. A travers de multiples dérogations aux règles strictes concernant la protection du patrimoine, il tente de montrer son efficacité pendant que de nombreux spécialistes y voit un abandon de nos vieilles pierres sur l'autel du profit, de la rentabilité, du marketing. Le président de la république est prêt à offrir des passe-droits en matière de commande publique, d'urbanisme, de construction, de préservation du patrimoine pour atteindre son objectif de refaire une flèche en 5 ans. Le ministre de la culture voit, en cette loi Notre Dame, une expérimentation à l'échelle parisienne de ce qui pourra se généraliser sur l'ensemble du territoire français. La réglementation contraignante concernant nos monuments historiques sera probablement mise à mal pour une cause que les défenseurs du patrimoine détectent être la facilitation du business, l’appât du gain, sous couvert, bien sûr, de création d'emploi justifiant toutes les libéralisations. Concernant la collecte de dons pour la restauration de Notre Dame, la Fondation du patrimoine clôt la souscription en en ouvrant une autre pour 2800 sites en France laissés ...