Romain de Tirtoff dit Erté voit sa cote exploser

Par dimanche 11 avril 2021 Permalink 1

Nous avions déjà évoqué Erté (1892-1990) pour se rappeler, entre autres, d'une vente chez Bailly-Pommery & Voutier du 8 juin 2013 ou un millier de ses œuvres au sein de la collection Hélène Martini (1924-2017), propriétaire entre autres des Folies Bergères, avaient déjà été dispersées avec succès (je remets l'article sous celui-ci pour présenter l'artiste). Mais vus les résultats obtenus chez Ader ovv à Drouot fin mars de cette année et le nombre important de préemptions par des musées français lors de la dispersion des dessins de Erté de la succession Erté il est intéressant de remettre à jour la cote de l'artiste. Quand de très nombreuses œuvres sont vendues comme en 2013, le marché s'aligne en général par la suite sur les prix obtenus à cette occasion. La cote est ainsi fixée pour un moment. Mais depuis on a vu par exemple l'engouement qu'avait suscité la vente des dessins de mode et de publicité de René Gruau, un peu dans la même veine que ceux de Erté, chez Yann Le Mouel à Drouot. C'était surement un signe favorable pour un genre qui met en exergue la femme, la mode, le dessin, les spectacles. Et puis bien sûr, les dessins qu'un ...

saccageparis

Par mercredi 7 avril 2021 Permalink 1

Alors que certains bâfrent en groupe, enfermés dans des palais, au cœur de la capitale, en plein confinement, d'autres, errant sous le ciel de Paris, "dehors en citoyens", se plaignent à cette occasion avec le # saccageparis de la dégradation de la ville. Et de nous montrer des images témoignant de la saleté répugnante des rues. Et d'accuser Anne Hidalgo. Bien que je n'ai aucune sympathie particulière pour Anne Hidalgo, mettre sur le dos du maire le comportement lamentable des gens qui balancent n'importe quoi sur la chaussée est un peu fort de café! C'est avant tout ceux qui vivent à Paris qui saccagent la ville avec leurs détritus. Mais la démagogie ambiante pousse à ne rien leur dire et la politique tend à accuser celle qui vient d'être largement élue grâce à sa politique bobo et élitaire en faveur du vélo avec la multiplication des pistes cyclables favorisant les parisiens et laissant sur le pas de la porte les banlieusards. Mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Le goût esthétique d'Anne Hidalgo et de son entourage laisse objectivement à désirer. Les traverses de chemin de fer qui servent de bans publics sur des places pas ...

Pâques à Drouot

Par dimanche 4 avril 2021 Permalink 1

Vendredi saint, 2 avril 2021, 2 jours avant Pâques, avait lieu en catimini, distanciation oblige, une vente de prestige à l'hôtel Drouot organisée par la maison L'Huillier & associés. Certaines œuvres anciennes présentées se trouvaient être en rapport avec le calendrier chrétien. La visitation célébrée par les orthodoxes le 30 mars, en mai par les catholiques, scène où Marie enceinte rend visite à sa cousine Elisabeth elle-même enceinte de Jean-Baptiste qui tressaille alors dans son sein pendant que la maman en voyant Marie est remplie du Saint Esprit, cette visitation donc peinte par l'italien Ubaldo Gandolfi (1728 - 1781), une toile avec des restaurations anciennes, 131 x 98 cm, fit 37 752 €. Un repas de carême, une nature morte de Johann Michael Hambach, un peintre allemand de Cologne de la deuxième moitié du XVIIe siècle spécialisé dans les natures mortes montrait les aliments ingurgités un jour maigre en ce temps là (poisson, un hareng peut-être, oignon, noix, noisette, pain). La fiche du cabinet Turquin, expert, soulignait " l'attention portée aux plis et aux motifs de la nappe, au rendu du pain et la qualité de la lumière". 55 x 45 cm. Il fallait prévoir 30 316 € pour s'offrir ce tableau. Un magnifique ...

Jules Leroy (1856-1921)

Par samedi 3 avril 2021 Permalink 1

Aujourd'hui j'avoue tout: j'adore les chats et les chatons de Jules Leroy! Oh, je sais! Si j'avais voulu me donner l'air intello j'aurais évoqué les énigmatiques chats de Léonard Foujita, d'après lui "donnés aux hommes pour qu'ils fassent l'apprentissage de la femme". Si j'avais voulu étaler ma culture, je me serais extasié devant les élégants félins d'Alexandre Théophile Steinlen qui nourrissait les chats sauvages de la butte Montmartre dans son jardin pour les mieux dessiner et fut l'auteur de la fameuse affiche du Chat Noir. Mais non, j'aime le kitsch des tableaux de Jules Leroy. Les chats ont un petit ruban couleur pastel autour du cou et observent d'un air protecteur leurs chatons lapant dans un bol de lait ou faisant des bêtises autour du large et confortable fauteuil Napoléon III trônant dans un salon douillet. L'univers de Jules Leroy est au bonheur des chats. L'artiste peint toujours à peu près la même chose et il aime ça et il m'enchante à chaque fois par des trouvailles mièvres, oui, mais délicieuses. Les animaux de Leroy sont heureux et ça fait du bien. Alors les prix? Et bien ils sont raisonnables et tournent autour de mille euros. Hier, 2 avril 2021, chez ...

Augustin Lesage (1876-1954)

Par dimanche 28 mars 2021 Permalink 1

En 1911, au fond d'une mine, dans le nord, le mineur Augustin Lesage entend une voix qui lui dit qu'il deviendra artiste. Très vite, il réalise des dessins abstraits signés du nom de sa sœur morte 18 ans plus tôt. Puis arrivent ses premières toiles entre 1912 et 1914. Monumentales elles fourmillent de symboles religieux chrétiens, juifs ou hindouistes. Des éléments architecturaux parsèment la composition. A partir de 1927, des visages et des oiseaux compléteront ses tableaux systématiquement. De son vivant, Jean Dubuffet intègre les œuvres d'Augustin Lesage dans sa collection d'art brut. Son succès auprès des collectionneurs ne s'est jamais démenti depuis. Il a comme élève Victor Simon. En une, chez Tajan svv à Paris, "Composition symbolique, l'énigme des siècles, 1929", huile sur toile, 300 x 200 cm, estimée au plus haut à 80 000 € s'envola le 10 avril 2014 à 373 800 €. Ci-dessous, à Lille, chez Mercier & Cie ovv, "Composition mediumnique" vers 1944, 145,5 x 91 cm réalisa 56 250 €. Frédéric Le Quer PS: Dans la même veine voir: https://politiqart.com/victor-simon-19031976-peintre-et-medium/ ou Victor Simon Peu importe que Malraux est dit ou non cette phrase: « Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas. ». Sa modernité touche tous les pans de la ...

Le Van Gogh est vendu!

Par samedi 27 mars 2021 Permalink 1

Un londonien a donc fini par remporter le tableau de Vincent Van Gogh chez Sotheby's à Paris contre un Hongkongais, tous les deux au téléphone, après une folle enchère d'un individu sur internet. La vente s'est rejouée deux fois à coup d'enchères de 50 000 € pour finir à 13 millions frais compris pour un tableau dont les experts ne savent pas vraiment comment apprécier les qualités sinon en se focalisant sur la butte Montmartre bucolique de 1886 avec son moulin à poivre en plein centre de la composition semblant révélé une certaine nostalgie de la part de Van Gogh de son pays natal. Bref, cette "scène de rue à Montmartre est plus un document qu'un chef d'oeuvre, mais il s'agit d'un indiscutable Van Gogh, oiseau extrêmement rare dans des mains privées. Je le mets en une, mais voudrais le rapprocher d'un tableau d'Utrillo (ci-dessous) vendu chez Christie's en 2016, de sa période blanche, l'apogée de son art, où des nuances de blancs réalisées en partie avec du plâtre représentent les façades des immeubles du village de Montmartre avant 1914. On peut voir le même moulin, mais au loin plutôt pour équilibrer une composition dont la beauté m'enthousiasme bien plus. Il fit ...

James Coignard (1925-2008)

Par dimanche 21 mars 2021 Permalink 1

James Coignard est un artiste éclectique à la fois peintre et sculpteur. Il évolue, comme beaucoup de sa génération, d'un figuratif expressionniste à l'abstraction. C'est un homme de son temps aux œuvres un peu datés qui pouvait tomber dans l'oubli si la mode des années 70-80 ne faisait pas son grand retour dans un monde nostalgique des jours heureux. Le gout actuel va de l'hyper réalisme froid et formidablement bien léché de quelques artistes contemporains très chers à cette inspiration spirituelle que porte la production artistique d'il y a 50 ans. C'est plus abordable tout en restant dans le coup! La cote des peintures de James Coignard remonte donc doucement dans les ventes aux enchères même si ses bronzes encore trop décotés restent tapis dans les réserves des collectionneurs et marchands attendant leur retour en grâce, peut-être un jour, pour se retrouver sur le marché. Deux résultats cette semaine chez Fraysse ovv à Drouot illustrent ce regain d'intérêt. Deux tableaux abstraits prévus chacun autour de 1500 € obtinrent environ 3800 € chaque. J'ai mis en une celui que je préférais (avec un bémol pour le cadre surement d'époque...), une huile sur toile signée, 81 x 100 cm. Ci-dessous, une technique mixte ...

Jean Cortot (1925-2018)

Par samedi 20 mars 2021 Permalink 1

Jean Cortot, peintre et membre de l'académie des beaux arts, a connu sa vie durant les honneurs officiels. Qu'il soit le fils d'Alfred Cortot, pianiste fondateur de l'école normale de musique de Paris a surement aidé. Sa carrière artistique n'en reste pas moins intéressante. Artiste de Montparnasse, il participe au groupe de l'échelle dans les années 40-50 ainsi nommé car de l'atelier les peintres prenaient une échelle pour monter sur le toit et observer Paris.  D'une veine figurative, petit à petit il se dirige vers l'abstraction y mêlant l'art de la calligraphie, ajoutant aussi dans ses toiles des poèmes. Jean-Michel Ribes en parle ainsi en 1991:" La réalité naquit un jour de l'imagination. C'est ce vrai monde inventé que Jean Cortot peint. C'est le seul qu'il aime parce qu'il donne vie à l'esprit. Il le fait sien et le compose à nouveau. Créateur, le poète est créé à son tour par le peintre. C'est ainsi que le monde naît du monde. Émouvante, l'oeuvre de Jean Cortot nous le dit." Les résultats de Jean Cortot dans le monde des ventes aux enchères ne sont pas toujours aussi dithyrambiques. Sautons les œuvres figuratives guère prisées et intéressons nous à sa période calligrapho-abstraite, si je puis ...

Serge Gainsbourg (1928-1991)

Par dimanche 14 mars 2021 Permalink 1

Cette année commémore les 30 ans de la disparition de Serge Gainsbourg. L'idole de la pop française fait aujourd'hui l'objet d'un culte chez les collectionneurs qui n'hésitent pas à mettre plusieurs milliers d'euros pour les objets symbolisant la vie de l'artiste. Pourtant à la fin de son existence, enfermé dans ses problèmes d'alcool, ses coups d'éclat avaient isolé le décadent Gainsbarre au Raphael, son hôtel parisien favori. Soyons réalistes! Les banales photos argentiques d'époque représentant des portraits de Gainsbourg sont bien trop nombreuses pour valoir grand chose. En une, par exemple, Serge Gainsbourg "Comic strip", un tirage argentique par Jack Burlot, signé et numéroté 1/30, 41 x 28 cm, trouva preneur pour 379 € chez Villanfray ovv en 2017. Beaucoup d'autres sont ravalés. En revanche  une pièce unique comme, ci-dessous, le Polaroid Geant, 2010, tirage sous diasec, pièce unique. 1980 (année de la photo). Porte le numéro 32864 au dos. 111 x 135 cm obtenue d'après le catalogue de la vente Villanfray de la manière suivante: "À la demande de Roger Theron "patron" de Paris match, il demande à Gainsbourg une photo se rasant. Theron: "alors?" Serge: "NON" Theron: "quand?" Serge: "NON" Theron: "il me la faut absolument!!!" Serge: "NON!" Gilles Ouaki ...

Georges Lavroff (1895-1991)

Par dimanche 7 mars 2021 Permalink 1

Georges Lavroff est un sculpteur particulièrement représentatif du style art-déco et crée de nombreuses œuvres animalières tirés en bronze et en céramique. Né en Sibérie, cette période de sa carrière est celle qu'il passe à Paris, arrivé en 1927. Son retour à Moscou en 1935 marque un changement vers le style stalinien avec des pièces officielles monumentales et des bustes de dirigeants dont le sort variera en fonction de l'humeur du Petit père des peuples... L'une de ses œuvres (en une) était présentée par la maison Gros & Delettrez le 3 mars dernier. Présentée comme suit, elle obtenait 2800 € environ: "Panthère à l’affût Epreuve en bronze à patine foncée nuancée vieil or reposant sur une base de marbre noir. Signée. Cachet du fondeur Marcel Guillemard 19 x 57 x 12 cm. Eclats sur un côté du marbre." Ci dessous, le joli modèle de pendule pas très fréquent dans la production de Georges Lavroff, très art déco, en onyx et bronze doré surmonté d'une femme et un chat, épreuve en bronze à patine argentée, signé, h 44 cm x l 52 cm était présenté le 29 juin 2014 à Limoges chez Galateau Pastaud svv sur la base d'une estimation entre 3000 et 4000 ...