Carrefour licencie après s’être gobergé à Versailles

Par mardi 23 janvier 2018 Permalink 3

Emmanuel Macron a reçu hier 140 patrons de multinationales aux frais de l’état français, soi-disant pour aider l’investissement dans notre pays. Le résultat n’est guère probant. Certes Facebook et Google ont promis de former gratis pro deo des chômeurs au numérique… Comme ils ont aussi plusieurs fois promis de payer des impôts en France… Les promesses n’engagent que… Quant à Carrefour, lui, il n’a rien promis mais en revanche il a annoncé ce matin la suppression de 2400 postes en France pour créer « un univers Carrefour unique ». D’ailleurs il n’y aura bientôt plus qu’un employé par magasin, c’est peut-être ça l’univers unique! Mais rassurons nous, dans le monde merveilleux de Carrefour, le bio va être mis en avant! Merci Alexandre Bompard, le PDG, de prendre soin de notre hygiène alimentaire. M. Bompard est d’ailleurs un saint homme car il prend aussi soin de ses actionnaires en réussissant à maintenir un dividende stable malgré un essoufflement de ses résultats comptables. Du reste, pendant qu’on y est, pour englober le tout, on nous explique que la stratégie du groupe français est similaire à celle d’Amazone: c’est toujours très chic de se comparer aux GAFA!

Donc rien de probant dans la stratégie de Jupiter toujours adoré par le patronat puisqu’il s’en prend avec délectation aux faibles. Les résultats macro de la France continuent d’être déplorables. Commerce extérieur en berne. Croissance d’après M. Six économiste au FMI atteigant à 2% son maximum envisageable. Aucune amélioration sur le front de l’emploi. Et compte tenu de la valeur de l’€ par rapport au $, ça ne va pas s’arranger.

Mais il faut néanmoins que chacun s’aperçoive que la France se reprend et est sur la bonne trajectoire. Oui, oui. Rentrons nous bien ça dans la tête! Ce n’est pas une fake news puisque c’est TF1, France 2 et BFM qui le disent. Et en même temps!

Frédéric Le Quer