Camille Hilaire (1916-2004)

Par dimanche 20 mars 2022 Permalink

Il fut peintre en bâtiment Camille Hilaire avant de se former pour devenir un artiste peintre convoité, même près de 20 années après sa mort. Cartonnier, tapissier, céramiste, décorateur, lithographe, aquarelliste… Il avait tous les talents et participa de la reconstruction de la France des trente glorieuses. Camille Hilaire est surtout connu de nos jours pour être un peintre de chevalet que les galeristes aiment à montrer et à vendre et on a un peu oublié qu’il faisait des fresques, de la mosaïque, du vitrail. Bien sûr, il pensa souvent à l’abstraction mais il ne franchit jamais le pas et resta à coté de cette avant-garde du XXe siècle qui marque l’histoire de l’art.

Sa compagne, ses enfants sont soucieux d’entretenir la flamme. C’est important, tant de bons peintres du XXe siècle sont aujourd’hui tombés dans l’oubli et voient leur cote s’effondrer, faute d’expositions et d’articles dans la presse pour se rappeler au bon souvenir des collectionneurs. Grâce aussi à cela, indépendamment de son talent, dans les salles des ventes, l’oeuvre de Camille Hilaire trouve régulièrement preneur.

Chez Ader à Drouot, mardi dernier 15 mars quatre tableaux de Hilaire étaient proposés et tous furent vendus et bien vendus. Par exemple en une le bord de la Drone, huile sur toile, 73 x 92 cm, fit 12 800 € ou celui ci-dessous, Rome, le Forum, huile sur toile 120 x 120 cm fut adjugé 10 880 €.

Autre exemple chez Artcurial en mars 2021, la lumière de printemps ci-dessous, huile sur toile 46 x 55 cm obtint 2600 €.

Terminons en musique avec en 2017 chez Christie’s à New York l’huile sur toile ci-dessous, 37,5 x 47,5 cm qui s’échangea à hauteur de 3 400 € environ.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?