Brut: Macron bouffe du flic au petit déj!

Par samedi 5 décembre 2020 Permalink 1

“Police milice organisée. Police milice prête à tirer”. Certains se souviennent peut-être encore du groupe hard rock français Trust.

Macron a voulu faire djeuns, hier, interrogé par d’autres djeuns hyper bien pensants. Il a été minable. Comment un chef de l’état qui doit d’être encore là uniquement grâce aux flics qui l’ont protégé pendant la révolte des gilets jaunes, peut-il ainsi renier la police? C’est bien fait pour elle penseront certains. Surement un peu. Elle n’a rien compris à l’époque et n’a pas su appréhender le mouvement venu des tréfonds de l’âme française comme le sien propre. Au début elle aurait pu en être. Aujourd’hui elle ne prendrait pas la belle gifle qu’elle a prise hier quand Macron répondant à Brut, un média internet financé par des milliardaires mondialistes, n’a rien trouvé de mieux que d’annoncer pour janvier la mise en place d’une plateforme anti discriminations policières, futur défouloir pour la propagande islamique victimaire.

Tous les honnêtes gens, non, ce n’est pas un gros mot, sont dégoûtés. La police ne peut pas faire son travail sans contrôle au faciès. C’est juste impossible. ça ne veut pas dire que parce qu’on est noir ou arabe on est un voyou. Non, loin de là. Mais ce sont les voyous dans leur très grande majorité qui sont noirs ou arabes qui pourrissent la vie des noirs et des arabes honnêtes. Ce n’est pas la police. Elle n’y peut rien si ces communautés abritent en leur sein les violents, les voleurs, les violeurs, les dealers, les assassins. La police n’est pas là pour construire la société. Son rôle est de la rendre vivable. Macron a décidé hier de la pourrir davantage encore.

Les policiers lassés d’être considérés comme des racistes semblent vouloir entamer une grève du zèle. On les comprend dans un pays de fous où le pouvoir exécutif est le premier à alimenter la haine anti flic.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?