Bolloré contre Macron arbitré par Sarkozy

Par vendredi 25 septembre 2020 Permalink 1

Entendez-vous CNews? La chaîne d’information est devenue depuis un an un organe d’opposition à Emmanuel Macron. Une opposition anti immigrationniste et souverainiste sous l’impulsion d’Eric Zemmour. Les téléspectateurs aiment cette voix dissonante venue du monde réel qui n’était plus accessible qu’en lisant Fdesouche ou en écoutant les chaînes russes. Les quotidiens nationaux ou de province, toutes les autres chaînes d’information en continu, TF1 et la 2 continuent par contre de promouvoir aveuglément le chef d’état.

Que se passe-t-il entre Vincent Bolloré qui détient la chaîne et Emmanuel Macron? Dès 2016 le fils de l’homme d’affaire géant des médias, Yannick Bolloré, est présent au premier meeting de campagne du futur président. En mars 2019 encore la venue en Afrique d’Emmanuel Macron est l’occasion de signer des protocoles d’accords entre le groupe français et des pays africains. Mais depuis la rentrée 2019, rien ne va plus. Le pouvoir n’a qu’une peur, celle de voir Europe 1, Paris Match ou (et) le Journal du Dimanche tombés dans l’escarcelle du riche opposant. “Ce serait trop” avoue un membre du cabinet de l’Elysée.

Il n’existe pas beaucoup d’informations sur cette inimitié récente. Une seule chose est dite, Nicolas Sarkozy serait derrière tout ça. Depuis dix ans, l’industriel et le politique sont liés dans la mémoire des Français par une photographie inopportune. Celle d’un homme élu président mais pas encore investi, croisant luxueusement au large de Malte dans un yacht appartenant à l’une des plus grosses fortunes de France. Vincent Bolloré est resté un intime parmi les intimes, présent au premier rang à l’occasion de l’enterrement de la mère de l’ex chef d’état dans l’église de Neuilly sur Seine.

Bolloré roule-t-il pour un retour de Sarkozy aux prochaines présidentielles? L’occasion semble formidable tant Emmanuel Macron est maintenant mal aimé des français et peut très bien ne pas être au second tour contre Marine Le Pen car battu par un concurrent. Avec la perspective que Bolloré étende son empire médiatique, le come back de Sarko est probable. En tout cas la ligne éditoriale de CNews se muscle chaque jour davantage réclamant l’immigration zéro par l’intermédiaire de Jean-Claude Dassier pourtant farouchement anti RN et critiquant toutes les décisions gouvernementales à propos de la crise sanitaire avec en tête de pont Pascal Praud au point qu’Eric Zemmour va finir par passer pour un enfant de cœur à coté de ses confrères de la chaîne!

Alors Sarkozy président en 2022 grâce à Bolloré? ça mériterait la mise d’un petit billet chez un bookmaker londonien…

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?