Bilan de la relative sortie du confinement

Par lundi 11 mai 2020 Permalink 6

Pendant tout ce temps du confinement, le gouvernement s’est montré tel qu’on pouvait s’y attendre en prouvant, jour après jour, son incapacité à la lutte contre l’épidémie. Sans même parler des avertissements reçus à l’Elysée dès décembre 2019, depuis le premier patient fin janvier, il a été incapable de reconstituer les stocks stratégiques que lui et ses prédécesseurs avaient totalement négligés. Deux mois de confinements plus tard la question de la pénurie de masques, de tests, voire de lits de réanimation au cas où, se pose encore! La nullité de Macron et Philippe a été payée au prix fort par la population dont les libertés de base ont été purement et simplement supprimées jusqu’à l’intrusion des drones pour les surveiller comme dans tout état autoritaire. Le plus simple était d’infantiliser les français et c’est ce qui fut et est encore fait, à grande échelle, en multipliant les interdits auxquels une population manipulée pour avoir peur plus que de raison obéit.

La faillite de notre système s’est particulièrement manifestée avec l’incroyable histoire des masques. Entre l’inconséquence des membres du gouvernement expliquant qu’ils étaient inutiles et leur complète absence de réactivité en n’en commandant pas, la crise sanitaire a largement été accentuée. Le confinement qui a duré bien plus longtemps qu’il aurait dû si nous avions été dirigés par des gens intelligents, va maintenant coûter très cher, très longtemps. Ce ne sont pas Macron, Philippe, Buzyn et les autres qui en pâtiront, bien protégés qu’ils sont par une irresponsabilité juridique organisée par leurs soins. Non, les vrais victimes du covid-19 en plus de ceux qui en ont été gravement atteints, sont les millions de chômeurs et les milliers de patrons de petites entreprises dont une bonne partie de la vie est foutue à jamais.

Le professeur Philippe Juvin déclare: “Le confinement était indispensable au point de vue sanitaire. Il aurait pu être partiellement évité si nous avions été préparés”. Mais ce ne fut pas le cas et aujourd’hui, la France est en lambeaux avec l’un des taux de létalité les plus élevés du monde et avec les pires résultats économiques de toute l’Europe. Ce qu’on ne voit pas derrière les chiffres ce sont les individus et là le carnage psychologique et social est à venir.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?