Bernard Palissy (vers 1510-1589 ou 1590)

Par samedi 25 avril 2020 Permalink 1

Bernard Palissy (image en une), peintre et verrier, est principalement réputé pour être le grand potier français du XVIe siècle, spécialisé dans la cuisson des émaux et dans les décors naturalistes en relief. En 1556, il crée ses premiers « bassins rustiques » décorés de serpents, reptiles ou coquillages, créations qui lui vaudront de nombreux suiveurs à travers l’Europe, à travers les siècles. Complètement dans l’esprit Renaissance, le céramiste est aussi savant, philosophe et homme de science. Mais c’est sa conversion au protestantisme favorisée peut-être par cette région de Saintonge où il vivait, peuplée de réformés, qui rendra la vie de Palissy tumultueuse. Protégé par Catherine de Médicis l’homme échappe au massacre de la Saint Barthélémy, mais il mourra à la Bastille, le croyant refusant d’abjurer sa foi.

Quasiment toutes les œuvres de Bernard Palissy sont dans les musées et le marché de l’art ne voit apparaître que des pièces de forme, parfois en trompe-l’oeil, de suiveurs du grand maître. En une le plat en faïence polychrome du céramiste Théodore Deck (1823-1891) rend hommage à Palissy en le représentant dans un style néo-renaissance. Cette représentation de 29 cm de diamètre était évaluée le 19 janvier 2019 chez Guillaumot-Richard ovv à Villefranche sur Saône entre 800 et 1200 €. Le pichet ci-dessous tout à fait dans le goût de Bernard Palissy attribué à un des suiveurs au XVIIe siècle du génial artisan français orné d’un faune assis sous le goulot et à l’anse d’une figure féminine tenant un enfant, haute de 49 cm, était estimée lors de son passage chez Lempertz à Cologne le 17 mai 2019 entre 40 000 et 60 000 €.
Depuis Bernard Palissy, les faïences en trompe-l’oeil sont donc aussi convoitées. Celle, ci-dessous, du XVIIIe siècle, de la manufacture de Sceau d’un diamètre de 42 cm proposée à Paris par Deburaux svv fit environ, le 21 février 2014, 9000 €.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?