Bérézina pour RN

Par mardi 22 juin 2021 Permalink 1

Le premier tour des régionales et des départementales devait être une journée de conquête pour le Rassemblement National. Ce fut la Bérézina.

D’abord Jordan Bardella se soumet à l’islam en votant sans broncher devant une femme voilée tenant un bureau de vote à St Denis. Très vite dans la journée, la classe politique comprend que le gros des abstentionnistes est surtout représenté par de potentiels électeurs du RN. Et en fin de journée Marine Le Pen énervée par sa énième défaite s’en prend sottement à eux alors que ces gens ne lui doivent strictement rien d’autant plus qu’à chaque fois elle les déçoit.

Le lundi n’arrange rien avec la mise en place d’un grotesque front républicain contre Thierry Mariani en région PACA comme si ce candidat n’était pas républicain! Il garde ses chances malgré tout car l’extrême gauche écolo ne votera pas pour Muselier, et il a 5 points d’avance, n’en déplaise à TF1, propagandiste jusqu’à 20h passé le dimanche, le donnant battu avec ses sondages bidonnés à l’appui.

Quoiqu’il en soit encore une fois la preuve est faite qu’il n’y a absolument aucune possibilité pour Marine Le Pen de gagner la présidentielle l’an prochain. Les souverainistes doivent trouver quelqu’un d’autre pour porter leur drapeau. Trois noms. L’incontournable Eric Zemmour. Michel Onfray qui dit ne pas vouloir y aller aujourd’hui mais l’avenir n’appartenant qu’à dieu… ou un autre… Laurent Wauquiez économiquement libéral mais socialement souverainiste qui vaut bien mieux que ses petits camarades Valérie Pécresse et Xavier Bertrand (ridicule Xavier Bertrand avec son histoire de Front National comme si le RN avait quelque chose à voir avec l’ancien parti de Jean-Marie Le Pen!).

L’une de ces trois personnalités peut être au second tour de la présidentielle alors que Marine Le Pen ne le sera probablement même pas. Macron non plus d’ailleurs. Leur destin semble curieusement lié. LaREM a été laminé et quoique les médias cherchent à nous faire accroire avec la cote de popularité mensongère du président, sa politique n’a même pas 10 % de supporteurs. Comment dans ces conditions le candidat Macron pourrait dépasser 20%?

Comme la France est dans le flou le plus total sur sa capacité à survivre, son avenir politique est très incertain sans personnalité qui émerge. Qu’il ait confirmé ou pas, à chaque fois un nom, un an avant les présidentielles, était sur toutes les lèvres ce qui stabilisait et orientait le débat politique. Cette fois il n’y en a aucun. C’est l’esprit gilet jaune qui mature!

Frédéric Le Quer

 

 

Laisser un commentaire ?

13 visiteur(s) en ligne actuellement
1 visiteur(s), 12 robots, 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 39 , à 07:18 am UTC
Ce mois: 49 , à 07-05-2021 12:22 am UTC
Cette année: 65 , à 01-28-2021 10:27 am UTC
Tout le temps: 425 , à 03-25-2018 10:25 pm UTC