Beau soutien à Génération Identitaire

Par dimanche 21 février 2021 Permalink 1

Les média ayant opté pour la pratique de la “cancel culture” concernant le rassemblement non violent de Génération Identitaire hier à Paris, place Denfert-Rochereau, contestant sa dissolution demandée par Gérald Darmanin, il est normal de donner quelques information factuelles à son propos.

  • Il y avait du monde autour du Lion de Belfort
  • Les gens assistant à cette manifestation dépassaient largement le cadre du public habituel de l’extrême droite et il était fréquent de voir des gens d’un certain âge venues en couple écouter les orateurs
  • Il y avait aussi de vieux militants d’extrêmes droite, l’un me rappela la fois où il s’était fait agresser par des militants antifas sortant en masse du métro Duroc
  • Mais surtout de nombreux jeunes français garçons et filles étaient présents
  • La police joua un rôle trouble sous prétexte de dresser un “cordon sanitaire” autour des manifestants. Elle intervint en force complètement à contre temps alors que strictement rien ne se passait pour forcer les personnes à se mettre les unes contres les autres au mépris de toute mesure barrière. J’ai vu certains policiers de base rechigner à ces ordres intempestifs venus d’un commandement particulièrement excité
  • Le très jeune service d’ordre de Génération Identitaire garda son sang froid acceptant l’attitude de la police en faisant semblant de la considérer amicale. “Ils nous protègent!” disaient-ils
  • Quelques antifas finirent néanmoins par arriver de Montparnasse. Ils se comptaient sur les doigts d’une main! L’une d’entre eux hurlant “Arrêtez les identitaires, on est tous des esclaves économiques”. Il semble y avoir eu une altercation tout à la fin. Personnellement je n’ai rien vu.
  • Des orateurs se succédèrent à partir de trois heures. La première, Emilie, peut-être avait-elle 20 ans, parla de convergence des luttes avec les autres peuples européens. Le deuxième autour de 25 ans m’apprit au détour d’une phrase qu’il existait des camps de vacances pour la formation des jeunes de Génération Identitaire, tous très sympathiques au demeurant
  • Au niveau stars médiatiques les spectateurs eurent le droit à Florian Philippot et Jean Messiha, très applaudi. Personne ne semblait en vouloir aux cadres du Front national d’avoir snobé la journée d’action.
  • Thaïs d’Escufon, celle que tout le monde attendait, vint en dernier.
  • Derrière un charme fou, son discours est résolument radical expliquant qu’un jour, en prenant le tramway, elle se rendit compte qu’elle était la seule blanche dans le wagon; ce fut son déclic pour s’engager. Admettons que si un égyptien vivait cela au Caire ou un malien à Bamako, la réaction de la population serait aussi très agacée!
  • Pas dupe, elle raconta comment les médias tout en lui donnant parfois la parole la détestait.
  • Bref, cette jeune fille, malgré les problèmes de micro qu’elle rencontra, fut le clou du spectacle

Voilà! Ce fut hier un moment politique au sens noble du terme tout à l’honneur des organisateurs. Voir stopper l’immigration doit entrer dans la discussion puisqu’il en va maintenant de la survie du peuple français.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?