Barbara Pravi à l’eurovision

Par lundi 24 mai 2021 Permalink 1

Comment ne pas être très déçu par le choix de Barbara Pravi pour représenter la France à l’eurovision? Non seulement elle a un petit coté très française à la Edith Piaf, ce qui, à l’heure de la mondialisation créolisé, sonne comme un défi à l’avenir qui nous est promis, mais ne portait ni voile ni même un petit foulard sur la tête. Pire elle chantait les bras nu! Personnellement, j’ai trouvé cela très déplacé. Encore aurais-je pu me remettre, pas si facilement, mais comme téléspectateur assidu de cette grandiose émission européenne, j’aurais pu faire preuve de mansuétude par amour pour la musique si Barbara Pravi avait au moins porté une barbe, un élégant collier un peu sexy, un atout charme provocateur mais tellement moderne. Même pas! La pauvre Barbara Pravi m’a semblé atrocement binaire. C’était une femme. Je suis sûr que les bras vous en tombent comme à moi devant un tel conformisme glaçant (le mot est à la mode) nous rappelant à tous les heures les plus sombres de notre histoire. Evidemment, rien ne dit qu’elle n’était pas lesbienne, ce qui aurait été un moindre mal mais rien ne le prouve non plus, loin de là.

Bref, le choix pour représenter la France était absolument désastreux. Heureusement, le jury international d’une grande lucidité ne s’y est pas trompé et a logiquement préféré un groupe de toxicomanes italiens où la fille lécha après coup le trophée du concours de forme phallique de manière très suggestive devant ses trois acolytes qui semblaient attendre leur tour. Quel beau moment que cette victoire! L’art du vieux continent encore cette année en est sorti grandi.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?