Astrazeneca et le monde du coronavirus

Par vendredi 19 février 2021 Permalink 1

Si une étude menée dans un centre de santé israélien auprès de 7 214 personnes a montré que le vaccin Pfizer est efficace à 85% avec une seule dose, la défiance envers le vaccin Astrazeneca grandit. D’ici fin février, il sera pourtant accessible à tous en pharmacie à condition d’avoir entre 50 et 65 ans. L’UE a certainement dû en acheter des quantités industrielles et ne sait plus comment les écouler à cause de leur efficacité douteuse et leurs effets secondaires importants. 250 000 doses en France n’ont toujours pas trouvé preneur. Les chaines de  télévision françaises lancent ce matin une campagne non pas d’information mais d’incitation à utiliser le vaccin d’Oxford.  Mais leurs arguments sur son prix ou sa conservation n’ont pas convaincu en Allemagne, seulement un tiers de la population se dit prêt à se le faire injecter, en Autriche, on n’en veut purement et simplement pas, en Italie, l’association des médecins de ville à Rome s’est opposée à son injection pour ses membres.

Si le vaccin Astrazeneca est devenu d’après les pro vaccins, le défouloir des anti vaccins, il se passe dans le monde actuellement une évolution indéniable de la maladie. Les informations du jour sont susceptibles de laisser dubitatifs:

  • Les responsables de la santé qui ont poussé un soupir de soulagement l’année dernière alors que les pays africains n’avaient pas vu un grand nombre de décès font maintenant état d’une augmentation de leur nombre.
  •  l’Inde a enregistré hier sa plus forte augmentation en une journée de nouvelles infections en trois semaines. Le nombre d’infections confirmées est de 10,96 millions, le deuxième plus élevé au monde après les États-Unis.

L’âge médian dans le sous continent indien est de 28 ans et celui du continent africain est de 18 ans. Que se passe-t-il? Quels sont les variants qui sévissent là-bas pour ainsi concerner des jeunes? Pour le moment le séquençage du virus n’y a pas été dévoilé. Mais au Japon un nouvelle souche a encore été trouvée. et un cluster d’infection est apparu alors que le pays tente de surmonter une troisième vague de la pandémie. Cette nouvelle souche du coronavirus semble être originaire d’outre-mer mais est différente des autres types qui ont été trouvés sporadiquement au Japon, selon l’Institut national des maladies infectieuses.

Pour finir ce bilan informationnel un peu différent de celui du ministre Véran, notons qu’un laboratoire, allemand encore une fois, CureVac, a entamé la dernière phase d’essais cliniques «à grande échelle» de son vaccin contre le covid-19. La France attend toujours désespérément des chercheurs qui trouvent!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?