Article 24 et plus tard les autres

Par mardi 1 décembre 2020 Permalink 1

“On a créé une ambiguïté sur les libertés, cela ne nous ressemble pas”, déclare Emmanuel Macron à propos de la loi sécurité globale et de son article 24. C’est vrai qu’une loi un peu mordante ne ressemblait pas au laxiste de l’Elysée.  Alors le gouvernement de reculer. Que restera-t-il de l’ensemble de cette loi, vu que d’autres articles poseront inéluctablement aussi problème? Probablement rien, attendons nous à ce que les caméras piétons soient aussi balayés comme de nombreuses autres dispositions, telle l’autorisation pour les policiers de conserver leur arme en dehors du service.

Et dire qu’au départ cette loi sécurité globale venait en réaction au problème de sécurité que crée l’immigration incontrôlée, au problème que pose l’islam dans les quartiers où vivent les caïds, au problème du terrorisme, à notre incapacité d’intégrer. Elle avait été vendue comme une reprise en main de nos valeurs culturelles, comme une manière d’affirmer notre art de vivre en toute quiétude.

Il y a été répondu irrespect des libertés fondamentales et atteinte aux droits humains! Plus c’est gros plus ça passe!

Le ministère de l’Intérieur et le gouvernement réagissaient pourtant au climat d’insécurité dû aux attentats. C’était assez louable, certains pensaient même que nos dirigeants avaient compris, qu’ils feraient plus tard en sorte de limiter l’immigration pour qu’un français puisse quelques temps encore se sentir chez lui en France, qu’une famille de policiers ne soit plus abattue chez elle après qu’un terroriste l’ait reconnue ou qu’un enseignant ne soit pas égorgé devant son école parce que sa tête avait été mis à prix. Bref un petit chemin législatif vers le droit aux français à survivre.

Mais l’islamo gauchisme, ses indigénistes, ses droit-de-lhommistes sont passés par là. Décidément ce pays est complètement foutu, même une loi qui était très loin d’être suffisamment protectrice, ne peut être votée par le parlement. Emmanuel Macron n’a pas fait beaucoup d’effort. Il y avait largement moyen de sonner la charge des éléments plus sécuritaires de son entourage pour qu’ils reprennent en main les médias. Mais non les petites gens peuvent continuer à se faire tuer et ma foi, même une partie d’entre eux le réclame en manifestant!

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?

33 visiteur(s) en ligne actuellement
19 visiteur(s), 14 robots, 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 45 , à 03:32 pm UTC
Ce mois: 49 , à 07-05-2021 12:22 am UTC
Cette année: 65 , à 01-28-2021 10:27 am UTC
Tout le temps: 425 , à 03-25-2018 10:25 pm UTC