Armes chimiques en Ukraine!

Par mardi 15 mars 2022 Permalink

Si il n’y a pas rapidement d’utilisation d’armes chimiques en Ukraine, leur guerre va finir par lasser tout le monde! Elon Musk tente bien de ranimer la flamme en proposant un combat singulier à Poutine comme au temps des chevaliers, ce qui témoigne d’ailleurs assez bien de l’époque et du retour à la féodalisation de la société, nous sommes des gueux, ce sont les seigneurs, c’est néanmoins plus anecdotique qu’autre chose. Je crains qu’on ne voit jamais en prime time les deux milliardaires se battre.

Donc pour redonner un peu d’intérêt à une guerre pour laquelle pas un occidental n’est prêt à mourir, c’est dire si dans  l’inconscient collectif, il s’agit bien d’un conflit de famille, il va falloir muscler le jeu. Enfin Poutine lui peut facilement laisser passer toute cette histoire au second plan, le temps de récupérer les territoires qu’il veut. Nos aficionados de l’humanisme humanitaire qui pleurent sur l’intégrité du territoire ukrainien tout en se foutant de celui de la France comme de leurs premières chaussettes alors que ce qui s’y passe est de plus en plus effrayant, donc ces grands professionnels de l’indignation vont devoir dramatiser à outrance.

Marine Le Pen a raison: on se fait hara-kiri. Le pouvoir d’achat s’effondre et le quoiqu’il en coûte démagogique du gouvernement s’arrêtera au soir du second tour des législatives. On paie pour garder les places mais quand elles seront acquises… Continuer à faire pleurer un automobiliste sur le sort des ukrainiens va devenir difficile; s’il savait que le pouvoir d’achat d’un russe est trois fois supérieur à celui d’un ukrainien, il pourrait se dire que ces gens ne risquent pas grand chose à retomber sous la férule de Moscou… ou alors il pourrait être tenté de mettre le feu aux médias… Gilets jaunes, le retour!

Bref ces histoires d’armes chimiques, voire de missiles nucléaires, intéressent plus le fameux camp du bien qui a usurpé son nom. On nous a déjà fait le coup avec les armes de destruction massive de Saddam Hussein. On nous le refait avec Poutine. C’était il y a seulement 20 ans et tout le monde a déjà oublié. Poutine n’est pas un saint mais il n’exterminera pas ses frères de sang. L’occident, en revanche, si ses ploutocrates y trouvent leur intérêt, me semble plus dangereux.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?