Après le Pr Raoult au Pr Montagnier d’être ostracisé

Par samedi 18 avril 2020 Permalink 1

Nul n’est prophète en son pays. La locution est particulièrement vraie en France où à chaque fois qu’une sommité scientifique internationale prend la parole, elle est rabrouée par une coalition de nuls aidée par les médias qui se délectent à faire écouter des mensonges aux citoyens trop crédules.

Tout le monde a constaté la manière dont Didier Raoult a été discrédité dans son propre pays où la mauvaise foi faisait concurrence à une espèce de barbarie imposant un groupe témoins de malades sacrifiés sur l’autel de la rigueur soi-disant scientifique pour justifier les bienfaits de son traitement à la chloroquine alors que la situation est incontestablement urgente. Petit à petit sa réhabilitation progresse mais les piteuses gloires médiatiques ne lui pardonnent toujours pas l’idée selon laquelle l’épidémie de covid-19 cesserait au printemps… On verra! Et bien après Raoult, voilà le professeur Montagnier, prix Nobel de médecine, excusez du peu, qui en s’aventurant à analyser le coronavirus, ose expliquer sa manipulation au cours de laquelle un VIH a été introduit pour tenter d’en faire un vaccin. Et là c’est une déchaînement assez odieux où l’âge du scientifique est à chaque fois rappelé comme pour nous faire accroire qu’il est complètement gâteux et où ses prises de position passées, très politiquement incorrectes surtout pour les laboratoires pharmaceutiques à propos des vaccins, sont mises en exergue pour alimenter la suspicion sur ses dires actuels. Sorti de sa réserve sans pour autant être complotiste puisqu’il parle d’un incident et non de quoique ce soit de délibéré, le grand homme est flingué à bout portant par tout ce que la France connait de demi-sels en mal d’être sous les feux des projecteurs et de chercheurs n’ayant jamais rien trouvé, ils sont des tonnes au CNRS.

Voilà donc deux personnalités ultra brillantes qui, au lieu d’être mises en exergue pour démontrer que la France n’avait pas totalement disparu des radars, sont clouées au pilori avec acharnement. C’est la revanche des médiocres adulés médiatiquement. Et ces derniers de se raccrocher aux branches alors qu’il y a à peine quelques jours ils fustigeaient, par exemple, sur tous les plateaux télé, l’habitude des chinois de grignoter tout crus des chauves-souris ou des pangolins, beurk! Ils s’étaient encore trompés, ces cons! L’erreur est leur métier. Ils mangent actuellement leur chapeau à propos de la chloroquine. Parions qu’ils le dévoreront à propos des manipulations génétiques subies par le coronavirus.

Mais voilà, l’église médiatique soutient leur insignifiance en faisant de ces pauvres hères des vedettes du petit écran pour des raisons politiques. De plus en plus de vérités dérangent. Par exemple, la chloroquine pas assez chère, le labo de Wuhan qui a été construit par des français ou la manipulation génétique du virus qui risque d’effrayer la population. En effet, cette nouvelle perception de la maladie pourrait engendrer encore plus de peur tendant à déstabiliser encore plus la société.

Alors quand la paix sociale est recherchée à travers le mensonge et l’ignorance des masses, l’issue ne peut être que la chute du régime s’il perd la lutte des classes ou la capitulation définitive du peuple face à la tyrannie si c’est lui qui la perd.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?