AfD + CDU = FDP

Par jeudi 6 février 2020 Permalink 1

AfD + CDU = FDP ! Cette curieuse équation est celle du Land de Thuringe en Allemagne après les élections régionales. Thomas Kemmerich du FDP, parti libéral à la fois favorable au libre échange et à la protection sociale des allemands a été élu nouveau président de Thuringe grâce aux voix de la CDU, parti de Merkel associées à celles de l’AfD, parti anti-immigration allemand qui ne cesse à chaque élection de gagner des suffrages. Le tollé en Europe est énorme bien que le FDP ait toujours été un petit parti charnière complétant toutes les coalitions allemandes depuis des décennies. Seulement là, il sort gagnant d’une coalition de fait entre un parti de gouvernement, la CDU et le diable incarné, l’AfD. France Culture, ce matin, touchait immédiatement le point Godwin avec une laborieuse citation datant de 1933. Chez les allemands, les instances fédérales du FDP ne souhaitant pas être ostracisées demandent à Kemmerich de se retirer de la présidence de la région mais pour le moment en vain. On parle déjà là-bas de nouvelles élections, histoire de faire voter les allemands jusqu’à ce qu’ils votent bien. Un grande habitude de l’Union Européenne!

Et si Thomas Kemmerich était en train d’éviter à l’Allemagne une crise démocratique comme la France connait depuis des années? La crise identitaire en Allemagne a commencé au point de voir une petite émigration d’allemands de souche vers la Hongrie! La culture musulmane importée avec l’afflux de migrants venus du moyen orient déstabilise les certitudes du citoyen concernant sa propre identité. Comme chez nous la démographie lui est défavorable sur le moyen terme. Comme chez nous, les allemands ont de plus en plus l’impression de devoir se pousser pour laisser la place aux autres. Il s’agit donc maintenant d’éviter la crise démocratique qui naît quand la nomenclature tente de faire taire les vraies contestations politiques. Les citoyens allemands quoiqu’on va nous dire dans les prochains jours, ne veulent pas aller contre la démocratie. Au contraire. Ils veulent forcer les partis qui se disent eux mêmes “de gouvernement” à lâcher le pouvoir. Les allemands veulent faire vivre la démocratie et connaitre une vraie alternance comme la France ne connait pas.

Ne pas être d’accord avec une folle immigration détruisant la culture judéo-chrétienne, gréco-romaine du vieux continent n’est pas être un nazi. Le suicide collectif culturel ne sera jamais une vertu. La démocratie n’a de sens que si le citoyen a réellement le choix de son avenir. Ce petit Land de Thuringe a l’air d’assumer. Il est à espérer qu’il donne l’exemple ailleurs en Europe.

Frédéric Le Quer

PS: en une, la photo de Thomas Kemmerich, le nouveau président du Land de Thuringe

Laisser un commentaire ?