Adrien Hébrard (1865-1937)

Par samedi 13 janvier 2018 Permalink 2

Le fondeur est au sculpteur ce que l’interprète est au compositeur de musique. “Une fonte mal faite ruine l’oeuvre du meilleur des sculpteurs”, écrit Jean Bernard, président de la fondation de Coubertin (métiers manuels). Adrien Hébrard dirige la Fonderie Hébrard qui réalise les œuvres des plus grands artistes du début du XXe siècle. Il fut, entre autres, le meilleur collaborateur de Rembrandt Bugatti ( https://politiqart.com/rembrandt-bugatti-1884-1916/ ). Comprenant vite le potentiel créatif du jeune homme passionné de sculpture animalière, l’entrepreneur avisé lui organise des expositions commerciales dans sa galerie de la rue Royale. Les deux hommes vont former une paire inséparable. D’ailleurs, Adrien Hébrard apporte un plus aux sculptures de son poulain en décidant de les numéroter, ce qui est une pratique tout à fait exceptionnelle à l’époque. Les collectionneurs d’hier comme d’aujourd’hui sont alors rassurés sur l’authenticité de ce qu’ils acquièrent… Pour plusieurs centaines de milliers d’€ quand il s’agit d’un bronze de Bugatti!

On peut donc dire que le succès des bronzes de Rembrandt Bugatti doit aussi à son fondeur qui dès 1904 lui donne accès à la fonte à la cire perdue qui fait la réputation de ses ateliers grâce à la grande précision de leur empreinte et à des patines qui font la grandeur d’Adrien Hébrard. Ce dernier offre aux sculpteurs avec qui il travaille sa sensibilité et son amour pour la composition qu’il va, par la matière utilisée, faire perdurer à travers les siècles. “La mise au monde d’une sculpture en bronze n’est pas une petite affaire et mérite des explications bien précises qui ramènent à sa juste valeur l’importance de l’effort physique et technique du travail effectué pour cette naissance” écrit Pierre Thinot, fondeur d’art. Et pour ces naissances, Adrien Hébrard n’hésite pas à passer des dizaines d’heures sur le métier pour atteindre une forme de perfection. Bourdelle, Carpeaux, Dalou, Degas, Falguière, Pompon et bien d’autres vont bénéficier de l’excellence du fondeur d’art.

A la mort d’Adrien Hébrard en 1937, la fonderie Hébrard cesse son activité.SAM_6044

Frédéric Le Quer