Abstention

Par mercredi 16 mars 2022 Permalink

Tout est bon pour dénigrer Zemmour érigé en tête de turc du service public qui cherche à intéresser ses auditeurs à une élection qui n’intéresse déjà plus. France Culture ce matin se faisait l’écho d’un sondage qui révèle que les propriétaires de chiens et de chats ne lui font pas confiance pour protéger leur animal… Mais où vont-ils chercher tout ça? Quand le covid et la guerre en Ukraine ne représentent plus les digues espérées pour que rien ne change, il faut trouver une solution surtout quand la colère monte.

Dépôt pétrolier bloqué en Bretagne. Déchaînement de violence en Corse. D’un coté une péninsule à l’arrêt qui ne se laisse pas berner par les 15 centimes de réduction à la pompe. De l’autre une île en émoi qui attendait au minimum, après l’agression de Colonna, la démission du ministre de la justice, Dupont Moretti. Retour vers le chaos! Trois semaines et demi avant le premier tout de la présidentielle. Trois semaines et demi pour déclencher une énième révolte sous le quinquennat Macron. C’est jouable!

Les dramatisations d’une épidémie et d’un conflit régional dans le monde slave sont à bout de souffle. Bien sûr on nous parle d’un rebond des contaminations et de la quatrième dose. Bien sûr on vient de trouver l’égérie de la paix en la personne d’une journaliste moscovite qui, “malheureusement”, n’a même pas été incarcérée. Tout ça fait néanmoins petit joueur. Le tragique que le président voyait dans l’histoire, surgit dans la société française. C’est plus ennuyeux. Du moins pour lui.

La population à qui l’élection présidentielle est volée, n’ira pas voter. Un tiers d’abstention attendu contre un cinquième la dernière fois, c’est beaucoup et c’est la conséquence d’une démocratie de moins en moins représentative.

Le trafic de drogue dans le centre ville de Toulon. Les marchands du temple musulmans envahissant le parvis de l’église à Bordeaux. Des gendarmes agressés et blessés devant la mairie centrale à Lyon. Les rixes au couteau dans le centre ville de Marseille. L’insécurité dénoncée par les commerçants dans des villes de plus en plus petites. Des nuits de violence partout. Des agressions épouvantables pour un téléphone , une cigarette, un mauvais regard. Et toutes ces incivilités dont personne ne s’émeut au risque d’apparaître trop naïf.

Mais de nous dire un brin méprisant que ces faits divers ne concernent que la France des oubliés. La moitié de la France est donc oubliée! Résultat il n’y a plus nulle part de désir de France, d’envie de France, d’amour de la France. Il y a un rejet de ses institutions. Il y a un rejet du patchwork ethnique et donc forcément culturel. Il y a un rejet du monde politique. Et maintenant ce monde de plus en plus fou refuse de débattre, évite de faire campagne, place le monologue en vertu cardinale, en fait s’écoute parler! Bien sûr on a encore Zemmour, Mélenchon et le coco qui font le job. Insuffisant pour éviter l’abstention à venir. Insuffisant pour ne pas avoir besoin de carnage.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?