Abstention, re-abstention et 10 de der!

Par lundi 28 juin 2021 Permalink 1

Esprit Gilet jaune es-tu là? Esprit gilet jaune es-tu là? Si tu es là, frappe deux dimanches de suite aux régionales.

Et l’esprit gilet jaune de frapper deux fois. Et l’esprit gilet jaune de ruiner l’échafaudage démocratique des institutions par des jours de sabbat où la cérémonie du vote est remplacée par une messe noire célébrant l’ abstention.

Seuls donc les plus de 70 ans se précipitent encore pour remplir un devoir que les jeunes ont compris ne plus être civique. Et avec ces plus de 70 ans les clivages ne bougent pas. Ils restent ceux de leur jeunesse, ceux des années 70 où gauche et droite représentaient assez grossièrement, mais ça suffisait en ce temps là, une offre politique pour les citoyens.

Mais les plus jeunes des années 2020 veulent la subtilité qu’on leur refuse. Une offre de gauche souverainiste à la danoise par exemple proposant une large redistribution des richesses associée pour la rendre possible à une restriction drastique de l’immigration. Une offre de droite souverainiste, à l’opposé, réhabilitant le patriotisme en faisant un honneur de devenir français mais en diminuant les impôts de ceux qui osent prendre des risques entrepreneuriaux.

Rien de tel n’est aujourd’hui en France en débat et les élections ont donc vu le grand retour de l’UMPS. Le Rassemblement National en mal de leadership parce que sans base programmatique solide ne propose à ses militants que des soirées de défaites où amertume et désillusion se côtoient parce qu’ils ont compris que jamais ils n’auront le pouvoir aussi bien au niveau local (la défaite aux départementales est pire que celle des régionales d’ailleurs!) que national.

Si l’UMPS renaît d’un point de vue formel, il n’avait jamais disparu intellectuellement puisqu’incarné par Emmanuel Macron ce qui convenait assez bien à nos fameux électeurs de plus de 70 ans. Mais les autres ont vu que ce leurre de nouveau monde n’était qu’un monde d’avant revisité. Alors ils le désertent et LREM a pris une claque comme jamais n’avait prise le parti d’un président.

Quant aux écolos, citons les pour être complet et oublions les immédiatement comme les électeurs les ont oubliés!

Donc les gilets jaunes ont encore gagné. Mais personne n’a besoin de le voir puisqu’à la surface de la vie politique tout est éternellement pareil. Cette surface est cependant bien trompeuse. Elle n’est consolidée nulle part car tout est pourri en profondeur dans le royaume de France.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?