Le RU commence sa campagne de vaccination

Par mercredi 2 décembre 2020 Permalink 1

Dès la semaine prochaine, la Grande Bretagne débutera la campagne de vaccination anti-covid 19 pour les personnes vulnérables, c'est-à-dire les résidents des ehpad, enfin leur équivalent là-bas,  le personnel de santé, les autres personnes âgées et celles déjà gravement malades. Le vaccin utilisé est celui de l'allemand Biontech et de la multinationale Pfizer qui se conserve à -70° mais qui offre, d'après ses découvreurs, une protection  contre les dangers de la maladie covid-19 à 95%. On ne sait néanmoins pas s'il empêche d'attraper le coronavirus et s'il rend les personnes vaccinées non contagieuses. Son pouvoir est d'empêcher la maladie de se développer parmi les gens peu nombreux qui la développent dangereusement grâce à la capacité de l'organisme vacciné à réagir vite. Les journaux anglais fiers de voir la population britannique être la première au monde à être vaccinée en parlent ce matin évidemment en comptant chauvinement sur le vaccin d'Astrazeneca d'Oxford pour vite remplacer celui de Pfizer Biontech même si apparemment les chercheurs ne savent pas encore très bien comment le doser. Les journaux allemands signalent aussi la campagne de vaccination outre-Manche en première page avec envie et en déplorant les freins activés par l'Union Européenne vu qu'à cause d'elle il ...

Article 24 et plus tard les autres

Par mardi 1 décembre 2020 Permalink 1

"On a créé une ambiguïté sur les libertés, cela ne nous ressemble pas", déclare Emmanuel Macron à propos de la loi sécurité globale et de son article 24. C'est vrai qu'une loi un peu mordante ne ressemblait pas au laxiste de l'Elysée.  Alors le gouvernement de reculer. Que restera-t-il de l'ensemble de cette loi, vu que d'autres articles poseront inéluctablement aussi problème? Probablement rien, attendons nous à ce que les caméras piétons soient aussi balayés comme de nombreuses autres dispositions, telle l'autorisation pour les policiers de conserver leur arme en dehors du service. Et dire qu'au départ cette loi sécurité globale venait en réaction au problème de sécurité que crée l'immigration incontrôlée, au problème que pose l'islam dans les quartiers où vivent les caïds, au problème du terrorisme, à notre incapacité d'intégrer. Elle avait été vendue comme une reprise en main de nos valeurs culturelles, comme une manière d'affirmer notre art de vivre en toute quiétude. Il y a été répondu irrespect des libertés fondamentales et atteinte aux droits humains! Plus c'est gros plus ça passe! Le ministère de l'Intérieur et le gouvernement réagissaient pourtant au climat d'insécurité dû aux attentats. C'était assez louable, certains pensaient même que nos dirigeants avaient compris, qu'ils feraient ...

Manifestation

Par lundi 30 novembre 2020 Permalink 1

C'est un drôle de pays que celui où tout le monde sait bien qu'aucune manifestation n'a d'impact sur le pouvoir même si elle finit en heurts violents et incendies. Les dirigeants se désintéressent des manifestants, minimisent à chaque fois leur nombre avec indécence et estiment qu'une fois la journée de revendication passée, leur politique peut continuer. Les combats de rue évitent néanmoins que défiler ne revienne complètement à pisser dans un violon. Le rôle des black blocs est d'enflammer pas seulement les voitures mais aussi la portée des slogans contestataires en leur donnant un impact concret, physique. Quand le pouvoir est sourd, quand la faiblesse de l'instruction ne laisse plus envisager une quelconque force aux mots, il reste la violence. C'était vrai pour les gilets jaunes, c'est vrai pour les révoltés de la loi sécurité globale. Si un gout acre se répand alors dans la société,  le samedi après-midi passé chacun rentre chez soi, ce temps contestataire ne servant qu'à des débats stériles à la télé. C'est une première dans l'histoire des luttes sociales, cette absence totale de suivi qui empêche tout changement politique. Toutes les révolutions se sont faites en plusieurs jours de suite. Les journées révolutionnaires de 1789, les trois ...

André Brasilier ( né en 1929)

Par dimanche 29 novembre 2020 Permalink 1

Le musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg a exposé les œuvres d' André Brasilier de son vivant, insigne honneur qui n'avait été fait jusque là qu'à Pablo Picasso. Si l'artiste né à Saumur a un excellent cursus académique avec l'école des Beaux Arts, une bourse de la fondation Florence Blumenthal en 1952, le grand prix de Rome en 1953 et la villa Médicis ensuite, il est en France mal connu et sa cote flambe plutôt dans le cadre de vacations situées entre New York et Hong Kong. Si le peintre et aquarelliste avoue avoir pour maître Marc Chagall, ses créations témoignent d'un style très personnel mélange d'abstraction et d'expressionnisme, entre fauvisme et symbolisme, avec pour thème la musique, les chevaux, la nature ou la femme. " Selon moi, le tableau est un fait plastique, il doit représenter une émotion née de la vie", explique André Brasilier. "Je ne suis absolument pas un peintre réaliste. J’aime que les choses soient suggérées, et même qu’elles paraissent  mystérieuses". Le tableau en une, "Champ de course 1962", une huile sur toile, où les chevaux sont à peine esquissés, est un bon exemple. Présenté chez Le Floch ovv à Saint Cloud le 19 mai 2019, 60 x 73 cm, ...

Renaud Camus

Par samedi 28 novembre 2020 Permalink 1

La 17e chambre correctionnelle de Paris spécialisée dans les affaires de presse accueillait cette semaine le énième procès à l'encontre de Renaud Camus, pour haine, injure raciale, ce que l'incriminé traduit par résistance au génocide des français de souche. L'homme qui a théorisé la notion la plus importante jusque là du XXIe siècle, soit celle du grand remplacement, admise d'ailleurs, d'après les bruits de couloir de l'Elysée, par le chef de l'état lui-même, est non seulement persona non grata dans tous les médias et chez tous les éditeurs mais est aussi poursuivi à la moindre de ses réactions. La dernière qui lui vaut de comparaître, est dorénavant appelée le "tweet banquise" qu'il qualifie de plaisanterie bien moins choquante que les caricatures de Charlie Hebdo. Jugez plutôt: "Une boîte de préservatifs offerte en Afrique c’est trois noyés en moins en Méditerranée, cent mille euros d’économie pour la Caf, deux cellules de prisons libérées et trois centimètres de banquise préservée." Si l'on évoque la pensée de l'intellectuel, il ressort que celui-ci se veut écologiste et estime qu'aucune politique écologique ne peut se concevoir sans la décroissance démographique, nonobstant une certaine décroissance économique. L'explosion des naissances en Afrique conduit à la surpopulation mondiale qui ...

Police mise en cause

Par vendredi 27 novembre 2020 Permalink 1

Les tabassages tous les samedis des gilets jaunes par la police n'ont non seulement pas créé d'émoi dans la caste journalistique française mais ont bien souvent été remis en cause et commentés  comme une riposte "proportionnée" de la part des forces de l'ordre. Ces pauvres gilets jaunes avaient le malheur d'être blanc, tare inexcusable dans le milieu médiatico-politique qui leur interdisait toute compassion. Samedi dernier un noir à cagoule et sans masque, producteur de musique de son état, a subi les foudres de la police française. Lundi nos chers afghans qui nous décapitent à la sortie des écoles ou dans les églises, étaient évacués de leur campement du centre de Paris manu militari. Résultat l’inénarrable Darmanin qui ne vaut pas mieux que son prédécesseur, prend des sanctions immédiates contre les fonctionnaires du ministère de l'intérieur qui iront bientôt pointer au chômage car jugés trop brutaux même si personne n'a été tué ni même gravement blessé, ni n'a perdu un œil... Mais ces deux faits divers tombent à pic pour être montés en épingle. L'opinion publique commence à haute voix à contester la politique migratoire du gouvernement. Les français n'en peuvent plus de l'insécurité ambiante physique et culturelle dans laquelle, tous les jours, ...

Tous les jours sa perte de souveraineté

Par jeudi 26 novembre 2020 Permalink 1

L'Allemagne a demandé à l'Union Européenne d'exiger que la France ferme ses stations de ski pour les fêtes de fin d'année et ce jusqu'à la galette des rois pour cause de risque de cluster et de propagation du coronavirus. Emmanuel Macron le savait déjà mardi soir lors de son speech et au garde à vous a respecté la volonté injustifiée sanitairement d'Angela Merkel. Cette exemple de perte de souveraineté sans coup férir n'est qu'une péripétie supplémentaire après entre autre la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim voulue par l'Allemagne depuis longtemps. Les plus beaux domaines skiables du monde sont en France et sont donc dorénavant fermés. Mais ce n'est pas tout. L'achat de bouteilles de vin, breuvage français s'il en est, doit depuis quelques temps s'effectuer dans des créneaux horaires limités. Les restaurants, art de vivre typiquement français, sont complètement bouclés et interdits. Même les paysages et les monuments somptueux de l'hexagone ne peuvent plus être vus à cause des restrictions de circulation. L'éducation à l'école qui faisait notre fierté et notre richesse à venir est maintenant la pire du monde occidental. Si on ajoute à cela l'invasion migratoire, comment peut-on encore au XXIe siècle se sentir français? Qu'est-ce-qu'il reste ...

Le vaccin anti covid pas obligatoire

Par mercredi 25 novembre 2020 Permalink 1

Le vaccin anti covid ne sera pas obligatoire. Emmanuel Macron a-t-il voulu compenser ainsi ses mesures hautement liberticides dont on ne voit pas la fin? Certainement, mais c'est incontestablement une excellente nouvelle, même si le diable se cachant dans les détails, le pouvoir garde la possibilité d'empêcher un  non vacciné de faire telle ou telle chose pour lui pourrir la vie. Dans aucun laboratoire, les résultats de ce vaccin ne sont très clairs. Les chercheurs continuent à tâtonner. Un exemple caractéristique avec Astrazeneca qui a entrepris comme ses concurrents des essais sur des volontaires. Par erreur, déjà!, certains ont reçu une demi dose du vaccin. Et bien les résultats pour ces derniers se sont révélés largement plus probants que pour ceux qui avaient eu une dose entière, l'efficacité en étant bien meilleure. Ceux qui recevront un jour un quart de dose deviendront-ils immortels? Bonne chance à eux! Si en Allemagne la campagne de vaccination devrait commencer début décembre, chez nous il faudra attendre pour les plus décidés fin décembre. Pour une fois il n'est certainement pas plus mal de regarder passer le train teuton. Aucun laboratoire n'a vraiment entrepris la phase 3 des tests et les dirigeants capitalistes n'ont guère des réactions ...

Réfugiés place de la république

Par mardi 24 novembre 2020 Permalink 3

Hier soir, place de la République à Paris, des militants mondialistes ont organisé un campement pour les réfugiés afghans, vous savez ceux qui nous tranchent la gorge. Je dis réfugiés pour faire comme tout le monde mais ce ne sont rien d'autres que des envahisseurs. Bref, des images ont été tournées montrant la police évacuant l'endroit mais le ministre de l'intérieur, un vendu à l'islam et à la perte d'identité du pays, (ses origines n'y sont pour rien, on peut être de n'importe quelle origine et aimer la France et la défendre après se l'être approprié, Darmanin, lui, est un vendu qui fait du bruit et qui s'agite dans le vent pour cacher sa traîtrise) s'est offusqué de l'attitude pas assez douce et respectueuse pour lui des fonctionnaires chargés de cette mission. Qu'attendait la préfecture de Paris pour procéder à une nasse pour encadrer la foule et créer un enclos immobile dont il est impossible de sortir? La police sait très bien faire cela, elle le faisait tous les samedis contre les gilets jaunes. Tous ces migrants eussent pu être arrêtés et les expulsions eussent pu commencer rapidement au vu de leur absence de papier suite à l'infraction qu'ils venaient de commettre ...

Les perdants du confinement

Par lundi 23 novembre 2020 Permalink 1

Emmanuel Macron s'apprête à donner le coup d'envoi demain d'un début de déconfinement. Ce sera bientôt un confinement soft auquel les français auront droit. Ce n'est pas assez. Il n'a rien compris à ce qui venait d'arriver, aux annonces horribles résultant des enquêtes sur le moral des citoyens. Le pourquoi de ce spleen lui échappe ou ne l'intéresse pas. Lors du premier confinement toute la France était logée à la même enseigne. Cette paresse du peuple tout entier imposée par le pouvoir avait quelque chose de voluptueux. L'ennui devenait sensuel. Les interdits supportables. Personne n'avait besoin de délivrer. Délivrer comme les traders disent en bourse, faire de la plus-value ou toucher des dividendes. Délivrer est le but de toute entreprise du CAC. Sa raison d'être. Outrancièrement. En négligent l'avenir pour être bancable tout de suite. Cette notion se diffuse aux personnes physiques pour leur malheur. Le libéralisme, le marché le veulent ainsi. Mais avec le premier confinement, inutile de délivrer. Il suffisait de se laisser porter par la vie. Aujourd'hui peut-être ou alors demain... Avec le deuxième confinement comme avec les futurs, relax Max, c'est terminé! Une partie de la population, pas seulement le personnel de santé, travaille.  Ceux qu'on empêche de travailler on l'impression ...