Le pouvoir de dire non

Par jeudi 24 janvier 2019 Permalink 1

La contre offensive du gouvernement vis à vis des Gilets Jaunes prend une autre tournure. Alors qu'il a commencé en réaction par crier à l'état de droit, au civisme, à la stigmatisation des casseurs, à la répression pour garantir les libertés, l'ensemble à travers les médias télés et journaux toujours le petit doigt sur la couture du pantalon, le voilà maintenant à l'attaque tentant d'organiser une manifestation avec néanmoins tant de modestie sur sa participation que les cadors ne veulent surtout pas voir leurs noms y être associés, et plus machiavéliquement il booste une liste Gilets Jaunes pour les européennes. Les chiffres de la manif de dimanche seront largement gonflés puisque Castaner nique ta mère, les publiera avec son impartialité qui devient légendaire! Mais comme les serviteurs du pouvoir ont eu du mal à réunir, le chiffre est déjà connu!!!, à réunir 10 000 personnes en gilets bleus, foulards rouges ou que sais-je encore, tant ils sont à la remorque du slogan original. Là encore on est dans la contrefaçon, dans le fake, pour embrouiller les distraits... On se raccroche aux branches pour essayer de faire en sorte que leur système est l'air dans le vent! Le vieux monde de Macron ...

Salvini vent debout contre Macron

Par mercredi 23 janvier 2019 Permalink 1

Le comportement binaire, simpliste d'Emmanuel Macron qui consiste à aborder les élections européennes par une empoignade entre les progressistes et les nationalistes se retourne contre lui. Jupiter est renvoyé dans ses cordes par un Salvini dont la cote de popularité ne cesse de croître à l'épreuve du pouvoir à l'inverse de lui. Notre président s'était cru devenir l'irrésistible parangon des européistes, jamais en retard pour brader la souveraineté à des instances supranationales incontrôlées, jamais en retard non plus pour essayer de détruire le sentiment patriotique en bradant la nationalité française. Cela a fait dire au leader italien de la ligue que Macron était un mauvais président, son allié Di Maio ne faisant pas mystère qu'à son avis le français "gouvernait contre son peuple". Les faits étant ce qu'ils sont, je me surprends à considérer mon sentiment. De tout temps j'ai aimé mon pays. Je suis français depuis je ne sais combien de générations... Je n'en tire pas gloire mais ça constitue indubitablement ce que je suis. Bref, je n'aurai jamais cru possible de prendre partie sans hésiter une seconde, en étant profondément en accord avec lui, avec un étranger contre mon pays. Et pourtant, c'est ce que je ressens aujourd'hui. ...

Benalla se moque du sénat

Par mardi 22 janvier 2019 Permalink 3

Il y a longtemps que le bicamérisme parlementaire a du mal à se justifier. De Gaulle déjà en 1969 pensait mettre fin au sénat. C'est aussi l'une des premières revendications des gilets jaunes remontés contre la gabegie de l'état. Cependant, ces derniers temps, la haute chambre s'est distinguée par sa commission d'enquête pugnace concernant l'affaire Benalla et ma foi, vus les députés godillots qui sévissent au palais Bourbon, celui du Luxembourg était en train d'acquérir ses lettres de noblesse. Mais l'imparfait semble hélas de mise. Alexandre Benalla a fait hier aux sénateurs un bras d'honneur à chacune de leurs questions qui ne grandit ni l'intéressé plus suspect que jamais de tas de choses louches et de barbouzeries, ni le pouvoir législatif, décidément en pleine décrépitude, incapable de faire parler cet individu. Donc pendant deux heures, le giton de Macron très sûr de lui a refusé de s'exprimer sous prétexte d'instruction judiciaire. Décidément pour lui comme d'ailleurs pour tout le monde, le législatif est devenu la dernière roue du carrosse de nos institutions. Les passeports diplomatiques? Circulez, ya rien à voir! Ses nombreux voyages depuis son licenciement? Circulez, ya rien à voir! Ses activités réelles actuellement? Circulez, ya rien à voir! Qui ...

GJ versus Grand Débat

Par lundi 21 janvier 2019 Permalink 1

Les médias officiels de presse écrite et de télévision tentent de remplacer l'actualité des gilets jaunes par celle du grand débat national. Ils recommencent à diffuser des chiffres de participation aux révoltes du samedi sans la moindre précaution, sans déontologie, en faisant aveuglément confiance au ministère de l'intérieur qui est partie prenante dans l'histoire. Un syndicat de police, "Policiers en colère", donne des chiffres bien supérieurs mais personne ne daigne les mentionner. Après cette information manipulée, plus grand chose mérite aux yeux des journalistes d'être traitée, surtout quand la castagne dans les défilés est modérée. Les débats des chaînes d'info en continu où les participants rivalisent de projets réactionnaires et répressifs pour faire taire le peuple français, subsistent encore. On ressort aussi des vieilles gloires de l'audiovisuel du style Jean-François Kahn, François de Closet, Duhamel, qu'on espère encore avoir une vague audience pour décrédibiliser le mouvement. On les sent heureux de refaire leurs vieilles mimiques usées jusqu'à la corde. Un peu triste. Ils auraient mieux fait de rester dans la naphtaline. Les unes se focalisent donc sur le grand débat et surtout sur les one man show présidentiels devant les maires. Ces derniers écoutent un peu béats les longues ficelles oratoires ...

GJ: acte X à Paris

Par dimanche 20 janvier 2019 Permalink 1

Des chiffres du ministère de l'intérieur toujours aussi grotesques. Un monde fou. De toutes les classes sociales. Des parisiens aux fenêtres de leurs appartements applaudissent au passage des manifestants. Certains pavoisent leur garde-fou. Entre gilets jaunes, tout se passe pacifiquement, amicalement. Convergence des luttes de gens qui ne pensent pas pareil. Réunis dans la négativité. Le pouvoir de dire non est la force du mouvement. Ils le savent à la télé. C'est pourquoi ils cherchent à intellectualiser. Et diviser ainsi. Trop tôt. On débattra quand ceux qui sont là seront partis. Pour le moment juste cette chansonnette hurlée régulièrement dans le défilé: "Emmanuel Macron - Ah! quelle tête de con - On va te chercher chez toi". ça suffit. ça effraie suffisamment ceux à qui elle est adressée. Démissionne d'abord Manu, on causera après! Il finira par fuir. Sa clique l'a forcé à aller voir jusqu'où on pouvait saigner le peuple. Elle sait maintenant. Mais elle paie pour voir. Et elle va payer encore. Cher. Et Macron partira au printemps. Les photos de ce samedi concernent surtout les pancartes revendicatives. Elles commencent par un angle qui n'avait pas encore été beaucoup vu: la finance, la monnaie. Les drapeaux témoignent de la ...

Lin Fengmian (1900-1991)

Par samedi 19 janvier 2019 Permalink 1

Certains artistes encore méconnus du grand public s'arrachent néanmoins dans les salles des ventes. Le peintre chinois Lin Fengmian est aujourd'hui de ceux-là, aidés, comme tous les différents versants de l'art de son pays, par la volonté de rapatrier les œuvres importantes que l'empire du milieu a vu partir vers l'occident le siècle dernier. La jeunesse de Lin Fengmian se déroule juste après la chute de l'empire. Sa famille de peintres décèle en lui les dons qui en feront un artiste majeur du XXe siècle. A 19 ans il étudie à Shanghai les arts séculaires orientaux. A 20 ans à Paris, il travaille la peinture à l'huile et découvre Matisse, Picasso, Modigliani, Derain. Lin Fengmian déclinera ensuite son travail en conciliant l'encre, le médium de son cher pays et l'huile, celui des occidentaux. Il renoncera aussi aux longs rouleaux pour des formats assez carrés. Le peintre rentre en Chine dans les années 20 au lieu de rester en France ce qui probablement a longtemps nui à sa réputation à l'international. Les postes officiels qu'il y occupe, lui permettent d'avoir comme élèves Chu Teh Chun ou Zao Wou Ki dont la carrière en occident les a rendus plus célèbres que leur professeur. ...

Le traité franco allemand d’Aix La Chapelle

Par vendredi 18 janvier 2019 Permalink 1

Le traité franco allemand d'Aix La Chapelle qui sera signé le 22 JANVIER 2019, soulève l'ire de ses opposants. Après lecture il semble néanmoins qu'il en sera fait que ce que les dirigeants de chaque pays veulent qu'il en soit fait... Beaucoup de déclarations d'intention qui évidemment renforceront la coopération franco-allemande si les élus de chaque coté du Rhin le veulent vraiment. Même au niveau militaire, quand le traité stipule que les deux pays "se prêtent aide et assistance par tous les moyens dont ils disposent, y compris la force armée, en cas d’agression armée contre leurs territoires", il n'y a pas un déséquilibre aberrant. Le budget français annuel des armées est de 35,9 milliards EUR. Le budget allemand est de 42,90 milliards d'euros. On sent dans ce traité l'envie constant de gommer les frontières et l'accent est très souvent mis sur les zones frontalières pour aller vers l'accentuation d'une fusion économique et culturelle. C'est pourquoi certains parlent de l'abandon de l'Alsace et la Lorraine. C'est très caricatural, mais... Notre président y offre à l'Allemagne un joli cadeau écrit en toutes lettres: "L’admission de la République fédérale de l’Allemagne en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies ...

Le mur de Trump et le brexit

Par jeudi 17 janvier 2019 Permalink 4

Les mêmes propagandistes s'acharnent contre le mur de Trump à la frontière mexicaine et le Brexit. C'est la ligne idéologique des mondialistes immigrationnistes et de la ploutocratie. Le point commun de ces deux affaires est qu'à chaque fois la décision du peuple est remise en question. Donald Trump n'avait pas caché, bien au contraire, pendant la campagne présidentielle, ce qu'il voulait faire pour empêcher l'immigration irrégulière venue d'Amérique du sud et il a été élu entre autres aussi sur ce projet. Les anglais ont majoritairement voté pour le brexit et attendent depuis 2 ans que leurs politiciens respectent leur choix. Mais les organisations internationales, les multinationales et les médias (hors réseaux sociaux) refusent de respecter les décisions prises démocratiquement avec acharnement. Leurs arguments ne peuvent qu'être mauvais puisqu'ils relèvent du totalitarisme. Evidemment que le mur empêchera les candidats à l'immigration vers les Etats Unis de passer. Et c'est bien parce que ce genre de construction est efficace qu'elle est tant vilipendée. Evidemment que le brexit rendra aux britanniques une souveraineté qui était en train de disparaître. Ils ont choisi de rester libres quitte à être éventuellement moins riches (ce n'est même pas sûr!). C'est honorable. Le déshonneur est dans le camp ...

Renverser ce régime inique

Par mardi 15 janvier 2019 Permalink 3

La police a annoncé qu'elle ne tirerait pas sur la foule et qu'elle était aussi là pour protéger les manifestants. Cette louable intention est celle des forces de l'ordre soudanaises qui ont décidé de ne pas prendre aveuglément fait et cause pour le gouvernement au cours des mouvements sociaux qui on lieu. En France, à l'heure où des personnalités ayant table ouverte sur les plateaux de télévision, comme Luc Ferry, n'hésitent plus à réclamer l'utilisation des armes contre les gilets jaunes, quelle haine du peuple chez ces pourritures, nos agents devant assurer la sécurité des personnes seraient bien aise de reprendre clairement à leur compte cette déclaration car depuis le début les violences à l'encontre des protestataires sont légions. -Les gaz lacrymogènes utilisés de plus en plus forts aveuglent de longues minutes certains manifestants. Je me souviens d'un jeune gilet jaune comparant comme il l'aurait fait d'un vin, l'air respiré la semaine précédente à celui du jour, le trouvant différent, plus piquant. On en a ri. Il n'y avait pas de quoi. -Les tirs de flash ball ont fait perdre un œil à certaines victimes. D'autres devront supporter à vie un handicap moteur. La ligue des droits de l'homme fustige ...

La lettre aux français

Par lundi 14 janvier 2019 Permalink 1

Mon voisin a des enfants turbulents, même disons-le, braillards. Il décide pour les occuper, hier soir, de leur lire la lettre aux français du président qu'il dégote sur internet, comme une instruction civique. Les chers têtes blondes s'endorment au bout de quelques lignes seulement et il vient me voir pour partager sa joie d'une soirée calme. Une fois parti, je vais moi-même compulser le fameux texte. Certaines publications valent un bon Gardénal, voire un Témesta! Je ne peux résister moi non plus au sommeil. L'ennui est trop fort. Les yeux me piquent. I have a dream. Je vois des gilets jaunes. Impossible de les compter. Une multitude. Le soleil brille. Il fait chaud. Une jolie fille porte le sien sans rien en dessous. Le mouvement est plus présent que jamais. Une force de vie incroyable. Juste un nuage à la manière d'un tableau de Magritte. A le bien regarder, il représente Macron avec une faux. Bergman. La mort au-dessus de la foule en liesse. Les gens l'ont vu mais narguent cette image de malheur. Ils rient en faisant des gestes obscènes. Rien ne peut les arrêter. C'est le 14 juillet. Des pétards. Des danses. Des carmagnoles. Les CRS dansent aussi. ...