Un sentiment d’injustice répandu

Par mardi 21 janvier 2020 Permalink 1

Certaines inégalités n’entraînent pas le sentiment d'avoir été floué et peuvent même apparaître comme assez légitimes. Ce petit bout de la lorgnette permet à notre oligarchie de stipendier notre égalitarisme comme une passion française bloquant notre société dans un monde dépassé. Il est bien commode de s'exonérer ainsi de l'injustice sociale qui sévit comme un rouleau compresseur et dont les dégâts devenus intolérables poussent aux jacqueries actuelles. La pire des injustices puisqu'elle décide du reste de sa vie, est le renoncement à la sélection au sein de l'école. Les élèves peuvent se targuer d'avoir tous un diplôme qui porte le même nom sans distinction de leurs capacités. Notre pseudo élite s'auto perpétue ainsi à grand coup de démagogie. Macron a accentué le phénomène avec des examens à la carte en fonction de là où on étudie pour que tout le monde puisse réussir un examen bidon. Le tri entre les individus ne se fait plus de manière républicaine en fonction de l'intelligence et des connaissances de chacun, mais comme il faut inéluctablement un tri, il se fait en fonction de la naissance et de l'endroit où on vit. La population n'est pas dupe puisque notre gratin, notre nomenclature, n'est plus aucunement ...

France: des inégalités dorénavant exagérées

Par lundi 20 janvier 2020 Permalink 3

Alors qu'Emmanuel Macron organise son machin à Versailles avec des chefs d'entreprise internationaux qui n'investissent pas plus pour autant, alors que le pince-fesse de Davos entre ultra riches va bientôt s'afficher avec obscénité dans les télés des foyers de pauvres, l'organisation internationale Oxfam dont le siège est en Angleterre et dont le dessein principal est d'alerter sur les inégalités sort un rapport à propos de celles-ci. Intéressons-nous juste à la France! La France s’engage sur la voie des inégalités croissantes. La transition écologique par exemple se fait en grande partie sur le dos des plus pauvres. En diminuant drastiquement la contribution des plus aisés aux finances publiques, le Gouvernement et la majorité parlementaire ont fait le choix de se priver de ressources essentielles pour financer nos services publics et pour réduire les inégalités. Les choix politiques favorisent une minorité au détriment de l'ensemble de la population. Le système social est mis en danger avec la réduction de la participation des plus riches à l’effort de solidarité par l’impôt ce qui fragilisent le financement des services publics. La situation s'aggrave depuis 2017. - 7 milliardaires possèdent plus que les 30 % les plus pauvres, ils étaient 8 l’année dernière. - Les 10 % ...

Gilbert Poillerat (1902-1988)

Par dimanche 19 janvier 2020 Permalink 1

Le maître ferronnier Gilbert Poillerat crée pendant sa période de gloire qui va des années trente aux années cinquante, années durant lesquelles il donne le ton aux arts décoratifs français, un mobilier inattendu et élégant revisitant le baroque et le néoclassique en utilisant le fer, le bronze, le marbre ou le verre. Ses audaces ornementales apparaissent dans toute leur splendeur dans ses grilles, ses tables, ses consoles, ses chenets, ses luminaires ou ses miroirs comme en une le miroir sorcière en fer forgé à patine doré figurant un soleil rayonnant vers 1940-45, diamètre 92 cm vendu chez Aguttes svv à Deauville le 18 juillet 2014 plus de 14 000 €. Formé dans les années 20 à l'école Boulle, Gilbert Poillerat est au commencement de sa carrière dessinateur pour Edgar Brandt dans l'atelier du boulevard Murat dans le XVIe arrondissement de Paris ( https://politiqart.com/edgar-brandt-1880-1960/ ). Il entre en 1927 comme directeur dans une entreprise de charpente et de construction métallique où il dispose des moyens de l'industrie pour donner libre court à son imagination et devenir comme l'appelle La Gazette Drouot, un "designer baroque". En 1946, Poillerat s'installe à son compte. L'Elysée et Matignon lui passent quelques commandes qu'il réalise dans une ...

Crispation et révolte populaire

Par samedi 18 janvier 2020 Permalink 1

Deux scènes importantes symptomatiques de l'état de crispation de la société française ont eu lieu hier. Par ordre chronologique, la première s'est déroulée au siège de la CFDT. Le syndicat collaborationniste a été envahi par quelques dizaines de grévistes. C'est le symbole de l'état d'esprit de l'opinion publique. Cette centrale appelée réformiste par les libéraux est stipendiée par une bonne partie de la population. Les réformistes deviennent des jaunes dans l'état actuel de la mise à bas du système social. Réforme veut toujours dire moins de droit, moins d'avantages. Laurent Berger est le cheval de Troie du gouvernement et du grand patronat ( oui, je sais l'expression est d'un autre temps mais elle a pourtant tout son sens maintenant. Il ne s'agit évidemment pas du petit patron qui s'invente son job avec quelques employés). Berger a pour rôle de faire passer la pilule de la régression sociale. Il fait semblant de revendiquer et se couche quand c'est le moment prétendant avoir obtenu gain de cause comme avec l'âge pivot où il traduit éhontément provisoire par définitif. Le premier ministre est plus honnête que lui. Et maintenant Berger se lamente d'avoir ses locaux envahis quelques minutes. Tout le gouvernement est au ...

Que devient Viktor Orban?

Par jeudi 16 janvier 2020 Permalink 1

Viktor Orban le premier ministre hongrois est depuis de longues années le modèle du souverainisme en Europe et outre-Atlantique avec des paroles et des actes forts contre l'invasion migratoire. Le Fidesz (le parti d'Orban) a subi en octobre dernier la déconvenue d'échouer à remporter la mairie de Budapest. L'Union Européenne s'en est réjouie fortement à travers ses médias de propagande même si cette défaite était due à l'alliance tacite de la gauche libérale et centriste et de l'extrême droite. Quand il est question de battre un souverainiste, Bruxelles oublie vite ses pudeurs de vierge! Orban qui a vu aussi son parti être suspendu du PPE, le plus grand parti de l'assemblée européenne, il y a 10 mois, ne s'en laisse pas pour autant conter en critiquant vertement son ex parti européen: « La direction est mauvaise, nous devenons plus libéraux, socialistes, de gauche et centristes, nous ne défendons pas et ne préservons pas nos valeurs d’origine ». Et pour ce qui est de défendre ses "valeurs d'origine", Viktor Orban a décidé de se donner les moyens de ses ambitions politiques. Le même jour, le 10 janvier dernier, qu'il fustigeait le PPE et plus généralement la complaisance immigrationniste de l'Union Européenne, il annonçait ...

Que devient Matteo Salvini?

Par mercredi 15 janvier 2020 Permalink 1

Un article du Financial Times annonce le possible retour de Matteo Salvini aux affaires, après son coup d'état manqué de l'été dernier, grâce aux élections régionales en Emilie-Romagne (nord de l'Italie) du 26 janvier prochain. En fait rien n'est fait et il s'agit d'une série de supputations. La première est qu'évidemment La Ligue, le parti de Salvini, gagne ces élections. Elle est en position d'outsider face au Parti Démocrate mais son implantation de plus en plus nette au sein de l'électorat communiste qui voit en Matteo Salvini un patriote devenu idéologiquement proche après que le PCI se soit fourvoyé avec la sociale démocratie, fait que les sondages la donnent maintenant au coude à coude avec les sortants. Deuxième supputation, la victoire de La Ligue dans ce bastion de gauche entraînerait une révolution de palais au cœur du Parti Démocrate qui le pousserait à mettre fin à sa coalition avec le parti 5 étoiles. Troisième supputation, plus aucune formation d'un gouvernement alternatif n'est possible et le président italien convoque les électeurs à des législatives anticipées. Enfin quatrième et dernière supputation Salvini gagne ces législatives. Comme vous voyez, il y a encore du chemin à faire mais les journaux européens propagandistes de la démocratie ...

Il faut mieux être musulman en France

Par mardi 14 janvier 2020 Permalink 1

Faut-il la mort d'un musulman, je veux parler de celle du motocycliste Cédric Chouviat converti à l'islam comme toute la famille, pour remettre en question le rôle de la police au sein de la république française? Jusque là l'IGPN estimait que les violences policières n'existaient pas. Presque 400 enquêtes ouvertes et pour le moment seul un CRS a pris 2 mois de prison avec sursis et il continuera à travailler à son poste. C'est maigre compte tenu des coups et des mutilations survenus partout en France. Mais avec une victime musulmane tout à coup le président sort de sa réserve, le ministre de l'intérieur s'émeut, l'appareil d'état et ses relais médiatiques n'ont plus que le mot déontologie à la bouche alors que pourtant strictement rien n'est encore établi concernant la responsabilité des policiers à propos du tragique décès de Chouviat. Dans le sens opposé on constate que le musulman Kabili Traoré le tueur de Sahah Halimi vient de bénéficier d'une clémence répugnante de la part de la justice française en n’étant pas jugé pour son meurtre antisémite. Par le passé, on a vu de multiples fois François Hollande ou son ministre Cazeneuve se précipiter au chevet d'une famille musulmane pour lui ...

Philippe, Berger, Escure et les autres

Par lundi 13 janvier 2020 Permalink 1

La seule chose vraiment claire dans ce que souhaite transmettre Edouard Philippe à l'opinion est sa volonté répressive à l'égard des manifestants qui contestent la réforme des retraites. Il ne lâchera rien sur les lacrymos et les LBD. A bon entendeur salut! Pour le reste le flou artistique d'une sémantique éprouvée est l'arme fatale du premier ministre. En décembre le maintien provisoire de l'âge pivot (i. e. tant que les partenaires sociaux ne trouvent pas mieux, l'âge pivot est conservé) était son credo. En janvier le retrait provisoire de l'âge pivot (i. e. à condition que les partenaires sociaux trouvent mieux sinon la notion d'âge pivot sera rétabli dans la loi) est sa nouvelle formulation. Les dirigeants de l'UNSA et de la CFDT se sont dépêchés de s'enthousiasmer pour cette fausse avancée qu'ils jugent eux décisive. Quelques heures plus tard leur base les contredit et décide de continuer le mouvement de grève. De là à penser que Laurent Escure de l'UNSA et Laurent Berger de la CFDT sont vendus au gouvernement, il n'y a qu'un pas! De là à considérer leur légitimité comme nulle vis à vis de leurs syndiqués aussi, évidemment. Cette manœuvre triangulaire, Philippe, Berger, Escure, suffit néanmoins aux informations ...

Charles Léandre (1862-1934)

Par dimanche 12 janvier 2020 Permalink 1

Charles Léandre est un artiste normand né à Champsecret dans l'Orne. Naturellement doué pour le dessin, ce fils de militaire entre au grand dam de sa famille aux Beaux Arts de Paris en 1878. Il fait alors ses classes avec pour professeur Adolphe Yvon, un peintre d'histoire, puis dans l'atelier d'Alexandre Cabanel, l'un des grands peintres académiques du XIXe siècle. Si ses dessins et ses caricatures au crayon et au pastel font aujourd'hui référence (il travaille pour des journaux comme "Le chat noir", "Rire" ou "Le Figaro" où il croque un univers de personnages balzaciens puis les horreurs de la Grande Guerre), Léandre est aussi un peintre de portraits et de paysage dans une veine fréquemment impressionniste. Enfin son talent s'exerce aussi dans le domaine de la gravure et comme illustrateur de romans comme Les trois mousquetaires ou Madame Bovary. En une l'"Elégante à la robe blanche", huile sur toile de 131 x 71 cm, était adjugée à Bayeux enchères le 30 novembre 2014 18 880 €. Ci-dessous chez les mêmes, le 16 avril 2017, le "Portrait de Maurice Eliot dans l'atelier", peintre et compagnon d'étude de Léandre, fit 6490 €. Enfin le 19 mai 2019 était proposé l'huile sur toile ci-dessous ...

Pierre Bonnard (1867-1947)

Par samedi 11 janvier 2020 Permalink 1

Pierre Bonnard est le peintre des jours heureux. Et pourtant la vie de cet homme à femmes n'a pas été sans drame allant jusqu'au suicide de l'une d'entre elles. Il n'empêche son oeuvre faite d'une gamme de couleurs chaudes suavement lumineuses, d'aplats aux lignes souples associées à des sujets évoquant un moment subreptice mais tranquille d'intimité volée met en exergue avec un optimisme constant les petits bonheurs quotidiens. A 20 ans, il s'inscrit à l'académie Julian où il rencontre Paul Sérusier, Maurice Denis, Paul Ranson, Henri-Gabriel Ibels, Ker-Xavier Roussel, Edouard Vuillard, enfin les futurs Nabis (prophète en hébreux). Son sort est scellé et il débute sa carrière avec le surnom que ses amis lui donne, le japonard à cause de ses cadrages inspirés des estampes japonaises. La psychologie intéresse Pierre Bonnard et toute sa carrière, toute sa vie, il peindra plutôt en atelier se servant de croquis fait sur le vif et de sa mémoire pour composer ses tableaux en toute liberté sans la contrainte du modèle. "Le souvenir de ce qui vous a saisi" pour reprendre ses mots le transforme en poète. A Henri Matisse il écrit une lettre en 1940 dans laquelle il proclame: "Comme vision, je vois chaque ...