Les stimuli monétaires font grimper l’or

Par mercredi 19 juin 2019 Permalink 1

Le kilogramme d'or a dépassé les 38 000 €. De 33 000 € en octobre dernier, la hausse est conséquente. En comparaison, le CAC 40 est resté stable autour de 5500 points pendant le même laps de temps. Stabilité en trompe l’œil car entre temps l'indice français a perdu près de 20 % avant de les regagner alors que la hausse de l'or a été très régulière. Cette comparaison n'est pas anodine et démontre le peu d'importance pour le moment des tensions géopolitiques dans le golfe persique. Les milieux financiers ne croient pas à un conflit militaire. Donald Trump n'est pas ce va-t-en guerre de W. Bush qui a mis le feu dans la région et alimenté le terrorisme partout dans le monde. Si le président américain aime à défendre les intérêts de son pays, il le fait dans le cadre de négociations. Donc si les investisseurs ne mettent pas le scénario d'un conflit armé en exergue, le contraire ferait dégringoler les cours de bourse, pourquoi l'or monte-t-il? Jusqu'en octobre, la Reserve Federal a voulu espérer que la reprise économique lui permettait de stopper les stimuli monétaires, ces fameux QE qui l'entraînent à créer de l'argent sans croissance économique. Depuis la fin ...

La vie est dure

Par lundi 17 juin 2019 Permalink 2

La vie est dure. De plus en plus difficile. Les emmerdes. Les vexations journalières. Aux salariés, quelque soit leur niveau, l'entreprise demande beaucoup. Davantage qu'avant. Aux petits entrepreneurs qui ne sont bien souvent pas en mesure d'avoir un travail salarié et qui se lancent contraints et forcés, des difficultés de tous ordres les entraînent à travailler 7 jours sur 7 pour simplement s'en sortir. Quand ils s'en sortent. De plus en plus de vies sont perdues à être gagnées. Pour le profit de gens invisibles. Loin. Très loin. Les seuls à bénéficier de l'aubaine que constitue pour eux la globalisation. L'insouciance qui régnait parfois, avant, a entièrement disparu pour laisser place à la peur. Même plus la peur du déclassement. Tout le monde voit bien qu'il est inéluctable. Gravé dans le marbre. Déclassement, un moindre mal. Non, mais la peur de ne pas y arriver. Simplement. Pas se loger. Pas manger. Pas pouvoir avoir une famille. La peur de vivre. En face de ça, il y a l'image projetée par les télévisions de la société. Celle qu'on veut nous faire croire exister. Une négation du réel. Constamment. Au moins deux fois par mois, un journaliste nous explique que le marché de ...

Edgar Brandt (1880-1960)

Par dimanche 16 juin 2019 Permalink 1

Si Edgar Brandt fabrique des armes avant la première guerre mondiale, il change d'orientation ensuite dans son atelier de la rue du Hameau dans le 15e arrondissement de Paris. Il devient l'un des ferronniers préférés de René Lalique pour ses créations art déco. Au début des années 20, la maison Daum aussi lui propose d'inventer des montures et des structures pour ses luminaires. Bref, dans le domaine de la ferronnerie d'art, Edgar Brandt est particulièrement recherché pendant l'entre deux guerres et après son succès à l'exposition internationale de 1925, il ouvre sa galerie boulevard Malesherbes. Aujourd'hui, si l'artiste est recherché par les amateurs éclairés, le grand public le connait peu. Pourtant, son nom parlera à tous quand j'aurai ajouté que l’installation de la flamme du soldat inconnu sous l'arc de Triomphe est confiée en 1920 aux établissements de ferronnerie d’Edgar William Brandt. Quelques résultats maintenant. La lampe de table mythique appelée Cobra, en une associant le travail de Daum et Brandt en bronze à patine dorée, figurant un serpent dressé aux écailles finement ouvragées prêt à mordre, dans une saisissante posture avec une tulipe en verre blanc givré à l'acide, HT : 52,5 cm, tulipe - H : 19 cm, DL ...

Immense succès de la laque indochinoise

Par samedi 15 juin 2019 Permalink 2

Au Vietnam, quatre siècles avant Jésus Christ la technique de la laque à base de la sève de l'arbre appelé laquier était déjà utilisée. Mais au XXe siècle à partir des années 20-30 avec l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de l'Indochine à Hanoï, elle devient un art à part entière. Nguyen Van Ty (1917-1992), Nguyen Gia Tri (1908-1993), Pham Hau ( 1903-1995) ou Nguyen Khang (1912-1989), sont les noms des peintres qui portent haut un médium qui trouve aujourd'hui ses lettres de noblesse dans des salles de ventes souvent françaises car leurs œuvres sont détenues la plupart du temps par les familles des haut fonctionnaires ayant travaillé pendant la colonisation dans cette partie du sud-est asiatique. La croissance économique record au Vietnam n'est pas étrangère à la valse d'enchères endiablée correspondant à chaque mise en vente. Quelques exemples: A tout seigneur tout honneur et commençons par citer le record mondial de Nguyen Van Ty (image en une) pour "Les rapides de Cho-Bo sur la rivère noire, 1942, ensemble de 15 panneaux en bois laqué polychrome et or 150 x 375 cm qui trouva acquéreur chez Linda Trouvé ovv pour 381 000 € le 2/4/2019. Nguyen Gia Tri, le 26 juin 2017, ...

Entre PMA et irresponsabilité pénale

Par vendredi 14 juin 2019 Permalink 1

Pendant que LR rapatrie chez LREM, le gouvernement donne des gages à la gauche en s'axant sur le sociétal pour ne pas à avoir à se remettre en cause sur l'économique et social. Il s'agit de ratisser large et c'est le grand écart entre la procréation médicalement assistée pour toutes d'un coté et l'irresponsabilité pénale des mineurs de l'autre. La possibilité de la PMA pour toutes sera bientôt actée. L'homme moderne s'acharne à combattre les discriminations naturelles et y parvient. Même si, de cette pratique biologique à l'eugénisme, il n'y a évidemment qu'un pas, rendre cette évolution de faire des enfants accessible en France au lieu de ne la laisser que pour les plus riches qui partent en Angleterre, en Israël ou au Etats Unis est inéluctable et démocratique. Et puis, je vais vous dire le fond de ma pensée: les hétérosexuelles occidentales ne faisant plus de gosses, favoriser les homosexuelles qui en ont envie est une bonne chose. Concernant l'irresponsabilité pénale des mineurs, le gouvernement ouvre encore en grand la porte du laxisme vis à vis de nos fameuses chances pour la France. Les immigrés sont déjà à peu près libres de faire ce qu'ils veulent sur une partie du ...

Fautrier (1898-1964) additif à l’article du 21/4/2018

Par jeudi 13 juin 2019 Permalink 1

Si Jean Fautrier est surtout connu pour être l'un des pères de l'art informel français avec Jean Dubuffet, deux œuvres figuratives éclairaient une bonne petite vente cataloguée organisée, ce jour, par la maison Muizon-Rieunier au sous-sol de l'hôtel Drouot. Jean Fautrier a connu deux guerres mondiales. Lors de la première, il fut gazé et blessé à un œil. Pendant la seconde, il participa à la résistance, fut arrêté par les nazis et libéré grâce aux relations de son ami Jean Paulhan. Entre ces deux événements tragiques, il peint, se cherche, devient même un temps gérant de boite de nuit à Val-d'Izère. A la libération, il trouve le succès avec la série d'huiles sur papier appelée "Les otages" où la souffrance des têtes ne dissimule curieusement pas leur beauté. Les deux œuvres qui nous intéressent date de l'entre deux guerres. La première, huile sur toile, en une, signée, circa 1928-1929, "Fleurs et fruits sur fond gris", 65 x 100 cm, fit 124 000 €. Le même acheteur acquit la seconde, huile sur papier marouflé sur toile, ci-dessous, 1939, "Nature morte à la carafe et aux pommes, 73 x 92 cm, pour 105 400 €. Les deux résultats sont dans la fourchette de la solide estimation ...

Acte II du quinquennat

Par mercredi 12 juin 2019 Permalink 12

"Le pays ne se sent représenté par personne" a répondu Jean-Luc Mélenchon au discours de politique générale d'Edouard Philippe concernant le soi-disant acte II du quinquennat. Cette simple phrase sonne dorénavant comme une vérité de La Palice. Tout le monde le sait bien. Personne ne se sent vraiment représenté par un gouvernement qui met l'âge de la retraite à 64 ans, quoiqu'il en dise, alors que non seulement l'espérance de vie stagne, mais que l'espérance de vivre vieux et en bonne santé diminue. Personne ne se sent représenté par un gouvernement qui ne conçoit sa politique qu'au travers du dictât hors sol, hors toute légitimité démocratique de Bruxelles. Personne ne se sent vraiment représenté par un gouvernement dont le volontarisme écologique s'arrête à supprimer les sacs plastic dans les ministères ou à taxer de plus en plus fort les consommateurs qui n'ont pas le choix!!! Certes le couplet sur la fermeture des centrales à charbon n'a pas été oublié, comme d'habitude pourrait-on dire... Et la fermeture de Fenssenheim non plus mais la vraie question ici est de se demander si la centrale nucléaire est vraiment polluante... Et les gens se sentent si peu représentés qu'ils continuent les grèves dans ...

Grève des services d’urgence des hôpitaux

Par lundi 10 juin 2019 Permalink 5

En décembre dernier, le gouvernement a décidé de verser une prime exceptionnelle destinée à «traduire la reconnaissance de la République» de 300 euros à tous les agents de police mobilisés pour faire face au mouvement des gilets jaunes. Avec la grève de ces fonctionnaires qui commençait, il en allait, dans cette période troublée, de la sécurité des lieux de pouvoir, de la sécurité du président, de la sécurité des ministres. Au mois de juin de cette année, le personnel des services d'urgence des hôpitaux réclame une revalorisation salariale de 300 euros net par mois et une réouverture de lits afin de réduire la présence de brancards dans les couloirs d'hôpitaux congestionnés. Le gouvernement rechigne et tergiverse. Il n'en va que de la santé de la population et non plus de la sécurité des gens au pouvoir. L'urgence est moins grande aussi de régler le burn out du personnel médical. BFM, "la voix de son maître" compare le mouvement présent avec un autre d'il y a presque 30 ans de manière certainement à le banaliser. Hasardeuse équivalence, puisque à cette époque les conditions de travail étaient bien meilleures qu'aujourd'hui avec plus de soignants par malades et un plus grand nombre de ...

Convergence des luttes quartiers – ronds points?

Par dimanche 9 juin 2019 Permalink 1

La convergence des luttes entre gilets jaunes et la banlieue semblait être hier d'actualité pour l'acte 30. Quand on dit banlieue, dorénavant, on dit islam. Quand on dit gilets jaunes et ronds points, on dit lutte des classes qui s'accompagne d'un certain nationalisme, en réaction à la classe dirigeante mondialisée et hors sol. Alors, le mouvement s'égare-t-il? La question n'est pas d'avoir des noirs et des arabes parmi les gilets jaunes. Il y en a depuis le début. Ceux qui viennent se sentent français. R A S. Mais les personnes que les gilets jaunes tentaient de récupérer entre St Denis et Bobigny font partie d'une population avant tout musulmane, s'en revendiquant, pour qui il est, par exemple, impossible de ne pas jeûner actuellement et pour qui des lois dérogeant aux lois de la république s'installent où ils vivent. Par ailleurs, l'affaire Finkielkraut est révélatrice, quand l'islam est représenté en tant que tel, l'antisémitisme n'est jamais bien loin. Les racines du mouvement des gilets jaunes sont, au contraire, profondément françaises. Trop françaises pour ce genre de rapprochement. Et les habitants du 93 ne s'y trompèrent d'ailleurs pas en regardant défiler les manifestants du haut de leurs fenêtres, exactement comme font les bourgeois ...

Inaugurer les chrysanthèmes

Par vendredi 7 juin 2019 Permalink 3

Décidément, je n'aime pas toutes ces commémorations, prétextes à créer de l’empathie vis à vis du président de la république et d'autres personnalités dont je me fous et leur donner une stature qui par ce genre d'acte unirait la nation. C'est faux. Trop médiatique pour ne pas être bidon. Ces moments ne sont utilisés qu'afin de les substituer à une vraie politique derrière laquelle les citoyens pourraient se retrouver. Des gens sans envergures, remplis d'eux-mêmes, se complaisent à faire semblant de pleurnicher sur un passé qui ne les préoccupe qu'en fonction de l'image qu'ils peuvent en tirer pour leur présent et leur avenir. Des images mièvres où des personnalités dégoulinent d'une compassion obséquieuse. Les télés s'en repaissent. Plus besoin de fake news. La non-information les remplace. Des ti n'enfants chantent. Des vieux tremblotent. Des discours d'officiels dont il ne reste rien le lendemain, scande des scènes se voulant attendrissantes. C'est comme de la télé réalité où l'animateur entoure de son bras protecteur le candidat submergé par l'émotion. C'est de la daube! Pire d'ailleurs que de la télé réalité car derrière ce mauvais théâtre, il y a de vraies tranches de vie. Indéniablement. Des hommes ont vraiment soufferts pour leurs idéaux. ...