Ils ont peur de ceux qui ne sont rien

Par jeudi 13 décembre 2018 Permalink 4

On a donc appris par "Le canard enchaîné" qu'Emmanuel Macron, mort de peur samedi dernier, avait fait installer dans l'Elysée un hélicoptère prêt à tout moment à l'exfiltrer. Les médias, à part "Valeurs Actuelles", se sont bien gardés de relayer l'information bien qu'ils devaient être tous au courant depuis le début. Mais ils sont solidaires. Ils veulent son maintien au pouvoir. Et c'est visible dès qu'un gilet jaune est interrogé. Immédiatement il est mis sur le grill, bombardé d'arguments allant à l'encontre de ses convictions pour le déstabiliser. Quand il s'en sort comme hier soir sur LCI la brillante porte parole des gilets jaunes du Val d'Oise s'en est plus que sortie, le gilet jaune montre toute l'ignominie de ses faux interviewers qui ne sont que des ennemis de classe et dont le seul mérite est d'être pistonné parce que parent de tel ou tel. Et c'est la même chose concernant les attentats terroristes. C'est grâce à la presse allemande qu'on a pu voir la gueule du salaud de Strasbourg, qu'on a pu voir sa marque sur le front qui prouve qu'il prie en se tapant, à genou, la tête sur le sol. Nos journalistes avaient des pudeurs de vierge avant ...

La France dans le chaos

Par mercredi 12 décembre 2018 Permalink 4

La présidence Macron est une calamité, une plaie comme on dirait bibliquement! A la révolte justifiée des gilets jaunes à laquelle le gouvernement répond mal, s'ajoute maintenant les attentats islamiques. Les musulmans profitent probablement de la confusion générale pour redresser la tête et donner à la France quelques coups supplémentaires. Leur jeunesse pille après les manifestations sociales à la nuit tombée. Leurs militants extrémistes tuent. Pendant ce temps Macron, jamais en retard d'une infamie, signe un pacte odieux facilitant l'entrée des ennemis de la France dans notre pays et punissant les médias qui oseraient le critiquer. Le tableau est tragique. Notre pays que nous aimons, il n'y a qu'à voir toutes les Marseillaise chantées à tue-tête dans les rassemblements, notre pays que nous aimons est détruit de l'intérieur. L'identité nationale est la propriété de chacun d'entre nous. Chacun de nous possède l'ensemble de cette identité, la totalité de ce qu'est la France. Chaque français a cela dans ses fibres. Nos abjects dirigeants l'en dépossèdent. Et pour mieux l'en déposséder intellectuellement, il le dévalorise matériellement et l'insécurise physiquement. La parole doit être rendue au peuple avant qu'il ne soit trop tard. Peut-être est-il trop tard... La submersion migratoire et l'appauvrissement des français forment ...

Macron l’hypocrite

Par mardi 11 décembre 2018 Permalink 2

Macron  a du se souvenir de ses cours de théâtre avec Brigitte hier en enregistrant son allocution. Le président qui n'aimait pas les français, s'est astreint à de longues minutes de contrition. Un peu plus, il en était de sa larme! Comédie. Sur le fond, il smicardise la France. Sans doute est-ce d'ailleurs dans son projet de faire une grande classe sociale de gens aux revenus indifférenciés. Les autres l'ont dans le baba. Ils n'ont rien et deviendront bientôt eux aussi des smicards. Les petites retraites obtiennent un peu, normal elles ont beaucoup voté pour lui. Mais les gilets jaunes ne se sont probablement pas battus pour ça depuis 4 semaines. Ce mouvement n'était pas qu'une question d'argent mais les individus comme Macron ramènent tout au fric. Tout le monde a entendu les demandes de démocratie directe avec la possibilité de référendum à initiative populaire. Tout le monde a entendu le désaveu vis à vis de la classe politique et de la classe médiatique. Tout le monde a entendu les plaintes concrètes concernant la mondialisation débridée. Tout le monde a entendu les récriminations concernant un système fiscal injuste. Tout le monde a entendu la remise en cause des instituions. Tout le ...

Intellectuels et gilets jaunes

Par lundi 10 décembre 2018 Permalink 5

La force révolutionnaire existant actuellement en France fait fuser les idées. Les gilets jaunes rendent intelligents les intellectuels. Enfin, pas tous, certains comme Bernard Henri Lévy, Daniel Cohn-Bendit ou Romain Goupil résistent encore et toujours au moindre éclair de lucidité. Néanmoins, de grands noms médiatisés réfléchissent avec empathie au pourquoi du moment et à son issue. Les intellectuels comme Frédéric Lordon, dans une logique révolutionnaire, au diapason avec les gilets jaunes dans la rue, sous-entendent ou parlent clairement de mettre à bas le régime. Quand on proclame tels Emmanuel Todd (à nouveau heureux d'être français: je répète ses mots de mémoire qui me plaisent car j'ai le même ressenti) ou Jacques Sapir que tout est de la faute à l'euro, l'étape suivante est inéluctablement la fin du système dans lequel la France vit depuis Maastricht. Ses économistes et penseurs ont bien décortiqué la situation: " Les politiques de « dévaluation interne », qui sont indispensables si l’on veut garder l’euro, n’ont pas encore été pleinement mises en œuvre chez nous, contrairement aux autres pays d’Europe du Sud, mais elles provoquent déjà des réactions de rejet. Le mouvement des « gilets jaunes » en est la conséquence directe." Alors, Jean Claude Michéa de ...

Gilets jaunes: acte IV

Par dimanche 9 décembre 2018 Permalink 1

Paris était désert ce samedi après-midi pour l'acte IV. Désert jusqu'à l'arrivée aux points névralgiques, là où dorénavant le peuple français se donne rendez-vous. C'est assez incroyable de voir cette ville qui grouille de monde se retrouver ainsi sans voiture, ni piéton. Et puis, passer le cordon de CRS, ce moment où en rigolant un flic me demande si je n'ai pas sur moi un masque à gaz, une Kalachnikov ou un char d'assaut, petit à petit le monde réapparaît, le bruit résonne à nouveau dans les oreilles; les sirènes, les voix, les  moteurs. Petit à petit, on croise les gilets jaunes, de plus en plus nombreux à mesure de la proximité des Champs Elysées. Enfin la masse, les masses populaires formant un corps serpentant l'immense avenue. Je remarque qu'avec une foule, il y a toujours quelque chose à voir. Des rires, des invectives, des chants, des conversations un peu folles avec les forces de l'ordre. Un tambour de guerre accompagne des gens qui défilent derrière. Il manquait un fifre. Pour samedi prochain, l'acte V... Une immense banderole site du Péguy avec une fille à coté qui chante la démission de Macron sur l'air d'"une femme libérée c'est pas si ...

Droit de manifester

Par vendredi 7 décembre 2018 Permalink 2

On n'a pas vu depuis bien longtemps autant d'entraves mises au droit de manifester. Macron qui ne dort plus, appelle de l'Elysée, au milieu de la nuit, les français à rester chez eux samedi prochain, au risque de se faire tuer. Hallucinant! Le premier ministre visiblement épuisé et l'air hagard enfourche Pégase, le soir même sur TF1, à propos du risque mortel à sortir dans Paris avec un gilet jaune, ce jour là. Enfin l’inénarrable Castaner qui n'a pas peur du ridicule, porte maintenant plainte contre un opposant politique, Dupont Aignan, qui a l'audace depuis le début de soutenir la révolte. L'exécutif part en lambeaux. Les dirigeants hystérisent une situation, somme toute déjà souvent vu en France, de contestation politique. Ayant complètement perdu la main, ils réagissent de plus en plus cocassement à tout ce qui arrive dans la société. Par exemple, de la part d'un pouvoir un peu sérieux, on aurait pu rire de l'arrestation par les forces de l'ordre (ce n'était pas des CRS) des lycéens de Mantes-La-Jolie, mais là, dans le contexte, la réaction de l'état devient invraisemblable. Macron pète les plombs et ses services avec lui. C'est donc avec grand plaisir que j'irai demain avec un gilet jaune ...

Antiphonaire

Par mercredi 5 décembre 2018 Permalink 1

L'antiphonaire est un livre liturgique, recueil de chants sacrés rassemblant des partitions. Son format est important pour être lisible des chanteurs composant le chœur. Chaque église, chaque cathédrale possède le sien car "qui bien chante, deux fois prie" comme le déclare Saint Augustin et les offices catholiques laissent une large place aux parties chantées. Mais l'antiphonaire ne rend pas seulement grâce à Dieu par la musique. Ses illustrations et son riche ornement sont aussi une manière de le célébrer. La maison de vente Leclere présentait hier dans une vacation dédiée aux livres, une page d'antiphonaire manuscrite, (photo en une) sur parchemin du XVIe ou XVIIe siècle (56 x 38 cm). Les antiphonaires ont souvent été dépecés pour qu'il en fut tiré un meilleur prix. La modeste estimation autour de 1000 € fut pulvérisée et la page se vendit plus de 80 000 € poussée par 3 acheteurs potentiels! La description du catalogue vante au recto la lettrine richement enluminée entre la figure divine, le décor végétal et la présence de paons, oiseau symbole d'immortalité et signale au verso une lettrine rubriquée en rouge, bleu et or. L'ensemble sur fond de feuille d'or. Ce résultat un peu étonnant, en tout cas pour l'expert, ...

Tentative d’explication des gilets jaunes

Par mardi 4 décembre 2018 Permalink 1

L'explication des gilets jaunes dépasse largement l'angle marxiste de la lutte des classes. Il suffisait de voir samedi ces gens aux fenêtres des immeubles de l'avenue Kléber, quartier chic s'il en est, entonnés la Marseille à leur passage et les applaudir. Non, décidément, les gilets jaunes viennent des tréfonds de l'âme française. Les dirigeants, depuis des décennies, poussent notre population à ignorer son identité, son originalité, ses caractéristiques sociales. La destruction des valeurs de la civilisation française, au point que de parler de civilisation française vous assimile immédiatement à l'extrême droite, la destruction de ses valeurs, donc, se vit de plus en plus comme une angoisse généralisée que les différents sondages révèlent à travers le pessimisme extrême des français. Les gilets jaunes sont la réapparition fracassante d'un esprit français que depuis 50 ans les élites tentent de détruire à travers l'immigration exagérée de peuples à qui on ne demande pas de se fondre dans la culture française, à travers la perte de souveraineté nationale avec l'Union Européenne ou la mondialisation (c'est devenu la même chose!) ou encore à travers le chômage de masse dont le rôle est de neutraliser les aspirations progressistes (je ne parle pas ici du progrès du genre ...

Médias et gilets jaunes

Par lundi 3 décembre 2018 Permalink 5

Médias et gilets jaunes ne font pas bon ménage. Depuis hier, les journalistes de télévision se déguisent en reporter de guerre pour constater les dégâts à Paris occasionnés par la journée de mobilisation du samedi premier décembre 2018. Mais après l'heure c'est plus l'heure! Où étaient-ils lors des émeutes? Surtout pas sur place! Seules des caméras fixes offrent des images aux téléspectateurs. Eux ne sont jamais au milieu de la mêlée, les plus hardis se planquant derrière les cordons de CRS. Et cela en dit long. La population a maintenant compris que ceux qui devraient être guidés par le souci de l'objectivité, bossaient pour la kleptocratie contre laquelle le mouvement des gilets jaunes est dirigé. Les citoyens en veulent aux journalistes et éditorialistes de tenter depuis des lustres de les berner à chaque reportage. Dans cette période magique, les faits, le réel reprennent le dessus comme les masses savent le faire, sans distinction, sans pitié, avec outrance. Alors ces journalistes décrédibilisés ne peuvent se joindre à la population pour simplement rendre compte de ce qui se passe au moment où ça se passe. Il y va de leur intégrité physique et même de leur vie. Cette caste professionnelle s'est doucement glissée ...

A quand le 14 juillet des gilets jaunes?

Par dimanche 2 décembre 2018 Permalink 1

Référendum, dissolution... Les partis politiques tentent de reprendre la main dans cette révolte des gilets jaunes qui leur échappe. Pour le moment les insurgés ne s'en préoccupent pas plus qu'ils ont fait attention à la CGT organisant une grande manœuvre de récupération complètement ratée. Leur seule attente est soit la démission d'Emmanuel Macron, soit, comme l'a compris le Sunday Times du jour alors que, chez nous, nos médias ne cessent d'expliquer que les revendications ne sont pas claires, la baisse des taxes et davantage de pouvoir d'achat. Avant d'arriver à leurs fins, les gilets jaunes vont devoir connaitre une grande journée symbolique. On y était presque hier, mais tous les centres du pouvoir étaient gardés par les milliers de CRS qui manquaient d'ailleurs sur le terrain pour canaliser les manifestants. Charité bien ordonnée commençant par soi-même, nos dirigeants préfèrent protéger leur personne et leur lieu d'habitation que les biens d'autrui n'importe où dans Paris... Et après ils versent des larmes de crocodile! Il n'en demeure pas moins que la nuit du 4 août ne fut possible que grâce au 14 juillet et que pour le moment les gilets jaunes n'ont pas encore leur 14 juillet. On sent qu'actuellement Emmanuel Macron a ...