Raz-le-bol généralisé

Par jeudi 21 mars 2019 Permalink 1

Où va la France? L'actualité est de plus en plus terrible non seulement pour le pouvoir mais aussi pour le pays. L'armée est réquisitionnée contre les manifestations des gilets jaunes. Celles-ci sont dorénavant pratiquement interdites sous peine d'être sous le feu de la soldatesque. Nos généraux sont-ils prêts à faire tirer sur le peuple? Nos généraux sont-ils prêts à soutenir un gouvernement en complète décrépitude? Personne ne sait mais puisque la grande muette est mise sur le devant de la scène, ces questions se posent inéluctablement. Emmanuel Macron ne se déplace plus qu'avec une garde archi renforcée, la peur au ventre de croiser des français. Brigitte Macron sous les sifflets et la colère de la foule devaient être, hier, exfiltrée d'un stade de football. Aujourd'hui les sénateurs montrent leur courage politique en allant jusqu'au bout de leur rapport en saisissant le parquet en pointant les flottements (euphémisme!) des déclarations sous serment de Kohler, Strozda et Lavergne à propos de l'affaire Benalla. Tout le monde en a raz-le-bol. La situation du président de la république est intenable puisque tout le staff de l'Elysée devient suspect. Même si le pouvoir judiciaire, le procureur étant nommé par le gouvernement, risque de s'aplatir devant l'exécutif comme ...

Les intellectuels et Macron

Par mercredi 20 mars 2019 Permalink 3

Pas assez de matraque est donc la seule réponse de l'état représenté par Macron dont la pensée était, rappelons-nous en 2017, "trop complexe", visiblement il l'a simplifiée, et ses acolytes aux événements de l'acte 18 des gilets jaunes. Le préfet de police est limogé, mesure a minima, alors que cela fait trois mois que le gouvernement Philippe aurait dû donner sa démission et le chef d'état aussi. A la place ce dernier fait de la communication en permanence et papote maintenant des heures avec des intellectuels lui servant de faire valoir comme les maires ou son public des LREM, les seuls à venir faire la claque au grand débat. Une intellectuelle au sortir de sa rencontre avec le président a même déploré avoir été exploité par l'Elysée. Peut-être intellectuelle mais en tout cas une grande naïve! Rien ne change donc. Paris est tous les jours bloqué par des manifestations... déclarées dont personne ne parle et tous les samedis ce sont des rassemblements non déclarés dont le monde entier s'esbaudit. A propos des intellectuels, la plupart d'entre eux parlent et écrivent sans savoir grand chose du mouvement des gilets jaunes. Ne le connaissant pas de l'intérieur, ce n'est pas leur monde, ...

Acte 18: Quel monde sur les Champs!

Par lundi 18 mars 2019 Permalink 7

Les médias, encore eux mais comment faire autrement puisqu'ils sont les outils de la propagande, tentent de comparer la manifestation qu'ils appelaient de leurs vœux samedi et celle de l'acte 18 dont ils ne voulaient pas. La manif écolo est parée de toutes les vertus: grande mobilisation de gens sages et sérieux responsabilisés à l'avenir de la planète! Ah! Qu'on les aime ceux qui justifieront plus tard la taxation féroce à l'encontre des pauvres! Bel alibi! Les jaunes sans gilet, ces héritiers des contre-manifestants des grèves syndicales de la fin du XIXe siècle, resteront toujours la main armée de la ploutocratie. Il sont maintenant écolos. Ils manifestent pour le climat, des hivers froids et des été chauds. Vachement utile comme mobilisation! D'ailleurs hier je trouvais qu'il faisait plus frais... Des cons et parmi eux des salauds. Et puis, il y a la mobilisation des Gilets Jaunes qui ont le pouvoir de dire NON, non à tout ou presque, il le faut, et ils ne s'en privent pas. Ils sont nombreux, très nombreux alors que nos médias en diminuent le nombre systématiquement tout en grossissant celui des autres, des jaunes sans gilets. Mais les révoltés continuent inlassablement de mettre en accusation la ...

L’acte 18, des scènes cocasses

Par dimanche 17 mars 2019 Permalink 3

Les violences d'hier sur les Champs Elysées pendant l'acte 18 n'ont pas empêché les scènes cocasses au cours desquelles des personnes amusantes et amusées se divertissaient détendues, libérées. Le souffle de la révolution sans doute! A ce propos on sent d'ailleurs chez les chaines d'information une espèce de virage. En effet si le discours reste politiquement correct, les images subversives semblent avoir droit de citer. Même si elles ne sont pas commentées, c'est déjà beaucoup! Ménagerait-on en au lieu la chèvre et le chou dans le cas où les Gilets Jaunes finiraient par avoir raison du pouvoir en place? En tout cas une chose qu'Emmanuel Macron a dite, était presque juste. La foule qui était à Paris sans être complice des exactions commises, les a regardées avec approbation. La destruction du Fouquet's, par exemple, a été l'occasion de grandes parties de rigolade! Une population, peut-être plus habituée au camping de Palavas-les-Flots, s'installa sur les chaises genre chauffeuses de la brasserie, complètement détendue, heureuse de tester leur confort, tout en étant fier d'avoir saccagé au moins par procuration, un symbole du bling bling qui, de Sarko à Macron, est devenu intolérable. Un air de vacances, un air de printemps sous le ...

Mais c’est Beyrouth!

Par samedi 16 mars 2019 Permalink 4

Quelqu'un qui m'est cher, vivant en province, me demandait par téléphone "Paris, brûle-t-il?" en s'en amusant. "Mais c'est Beyrouth!" Lui répondis-je sans hésiter. "On est revenu au mois de décembre. Le baroud d'honneur dont osait parler les médias, est grotesque! C'est parti pour aller jusqu'aux vacances d'été. Macron, au ski, finira par avaler ses spatules!". Et en effet quelques images d'incendies et de fumées:

Harry Eliott (1882-1959)

Par samedi 16 mars 2019 Permalink 1

De son véritable nom, Charles-Edmond Hermet, le français Harry Eliott est un dessinateur dont le travail illustre des scènes de son temps avec humour et jovialité. Moines, courses hippiques, chasses, banquets conviviaux et scènes de voyageurs en diligence sont ses sujets de prédilection. Son anglomanie le pousse souvent vers une iconographie assez "british" avec une certaine naïveté voulue, recherchée même. Surnommé "le gentleman illustrateur normand", il crée de nombreuses affiches publicitaires pour des marques d'automobiles ou de cycles, des vins, des bières, des spiritueux, des biscuits, etc... S'il connait le succès de son vivant, sa fin de vie sera particulièrement triste puisqu'après la mort de sa femme, il sombre dans l'alcool et meurt totalement ruiné. Ses pochoirs s'aperçoivent souvent dans les ventes aux enchères et sont financièrement accessibles pour tout à chacun. En une les deux pochoirs, le bon repas et les crêpes, signés dans la planche en bas à gauche, 36,7 x 26,5 cm. Taches et jaunissement, se sont vendus hier chez Drouot Estimation, 37 €. La gravure ci-dessous, golf avec un caddie, 20 x 32 cm, en très bon état fit chez Estim Nation le 8 juillet 2018, 18 €. En revanche concernant les aquarelles d'Harry Eliott forcément plus rares, ...

L’actualité de cette fin de semaine

Par vendredi 15 mars 2019 Permalink 3

L'actualité est assez riche en cette fin de semaine même si elle n'a rien d'étonnant. Tout était déjà prévu ou prévisible. Évoquons-la! -Le cas de l'Algérie devient jour après jour similaire à celui de l'Irak, de la Syrie ou de la Libye: le chaos. Il est cependant intéressant de constater que là où les autres ont eu besoin de puissances occidentales pour les déstabiliser, les algériens se débrouillent tout seul comme des grands pour faire de leur pays une zone tendant vers l'anarchie et bientôt la guerre civile... -Action réaction en Nouvelle Zélande. La guerre de religion au niveau planétaire ne fait que commencer opposant l'islam au reste du monde. -Le Brexit. Tout se déroule comme nous l'avions prévu, il y a quelques jours! Aucune gloire à en tirer. C'est triste. En France, moins grave voire franchement ridicule: -Notre gouvernement et ses lobbies réussissent enfin à faire bouger un peu les lycéens à propos du climat. Voilà des mois que par l'intermédiaire des médias, la jeunesse est incitée à se soulever contre le réchauffement climatique sans résultat probant. Même les ados sont conscients du coté complètement grotesque d'un tel mouvement! C'est dire! Mais les milliardaires en ont marre de respirer le diesel des pauvres et ...

Moulin à café de toutes les convoitises

Par jeudi 14 mars 2019 Permalink 4

"Moulin à café de forme entonnoir en fer forgé, sculpté et ciselé. La trémie tronconique est dotée d'un couvercle monté sur charnière à patte en forme de lambrequin. Le bouton poussoir figure un masque grotesque, tandis que le cache-entrée de la manivelle est en forme de cupule rehaussée d'une rosace. Sous le couvercle, le nom gravé du fabricant C BONIS ou Bonie (la graphie n'est pas évidente à déchiffrer). Circulaire à sa base, la noix est de section carrée en partie haute pour faciliter l'engagement des grains. La cage, sur laquelle vient se fixer l'étau fleurdelisé est agrémentée de moulures festonnées. Le conduit, tronconique et facetté, est doté de deux attaches dans lesquelles passaient les liens servant à maintenir le sac recevant la mouture. Montée sur un axe mouluré, la manivelle elliptique est de section dégressive sur toute sa longueur. Probablement Saint-Etienne. Début du XVIIIe siècle (bouton en bois tourné de la manivelle postérieur). Ce modèle est particulièrement soigné dans son exécution. Hauteur: 16 cm - Diamètre: 10,9 cm" C'est le descriptif de la maison Fraysse à Drouot qui vendait, ce jour 14 mars 2019, cet objet, en une, estimé entre 2 000 et 3 000 €. Objet rare et ancien incontestablement. ...

May se bat contre les moulins à vent

Par mercredi 13 mars 2019 Permalink 1

Commençons par citer l'article 50 de l'Union Européenne: "Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai." C'est assez clair mais le cas pratique du Brexit eut pu être un gag s'il n'était pas question en direct d'un déni de démocratie. Les parlementaires britanniques, le labour en tête, réussissent à remettre en cause le vote organisé par le premier ministre conservateur ...

Contribution au grand débat

Par lundi 11 mars 2019 Permalink 3

On n'a pas fini de sortir du Grand débat! Cette semaine, ils arrêtent de débattre. Ensuite Macron pondra un discours dont il a le secret qui peut durer des heures à la manière de Fidel Castro et dont il ne sort rien, mais qui sera repris, quoiqu'il en soit, en boucle jusqu'à plus soif par les chaines d'info en continu, pendant plusieurs jours. C'est ça le culte du chef qu'on veut nous faire gober. Enfin des propositions seront tirées, nous dit-on, prenant soi disant en compte les contributions gigantesques, des centaines de millions d'après Romain Goupil et Daniel Cohn Bendit sur leur petit nuage, donc les contributions du citoyen engagé à faire réussir le quinquennat d'Emmanuel Macron nous amèneront à l'acte II de sa présidence. Au moins sur la sémantique, les Gilets Jaunes influencent le pouvoir! Donc la mascarade est "en marche" jusqu'aux élections européennes. Pendant ce temps Draghi continue de plus belle avec son QE à creuser les inégalités pour sauver l'Union Européenne. Tout ce qui jouait matériellement un rôle dans l'ascenseur social devient inaccessible pécuniairement aux classes moyennes tant les prix montent. Ce qui a de la valeur est capté par les plus riches qui tous les jours remercient ...