Zsolnay, la céramique hongroise

Par Samedi 5 mars 2016 Permalink 2

Fondée en 1862 à Pécs en Hongrie par Ignaz Zsolnay, son frère Vilmos Zsolnay, resté célèbre dans le domaine des arts décoratifs,  reprend la manufacture dès 1865 pour en faire à la charnière du XIXe et du XXe siècle la plus importante fabrique de l’empire austro-hongois dont les créations seront diffusées dans l’Europe entière.

Outre les objets d’utilités courante, Zsolnay, dès le commencement de la période art nouveau, réalise dans cette veine des objets primés aux expositions universelles de Vienne en 1873 et de Paris en 1878. L’entreprise développe de nouvelles techniques d’irisation et de reflets et fabrique des verres plombeux avec surtout des reflets métalliques dans toutes les nuances. La maison s’entoure d’artistes et de techniciens de premier plan. Le chimiste Vinsce Wartha, par exemple, met au point la glaçure dite éosine au lustre moiré. Grâce aux esquisse du peintre nabi Rippl-Ronai  une vaisselle à décor florale stylisé est resté célèbre.  Les œuvres les plus connues sont ses grands vases à reflets métalliques et irisées, décorées avec des scènes tirées des comtes de Grimm.

Le vase à anses en céramique en une de Vilmos Zsolnay (1828-1900), cachet « Pécs Zvolnay » sous la base, 42 x 31 cm qui fait référence à l’imagerie populaire était évalué 700 € par Rennes enchères svv mais « disputé avec ardeur », pour reprendre les termes de la gazette Drouot, il fut adjugé le 30 mars 2015, 13 915 € frais compris. Ne fait-il pas penser aux meubles de Ruppert Carabin représentant de véritables sculptures? http://politiqart.com/francois-rupert-carabin-1862-1932/

La période qui met au pinacle l’art japonais venant d’être découvert grâce à l’ouverture des frontières du pays, influence aussi Zsolnay qui crée des pièces naturalistes avec la technique de l’éosine en jouant des effets de trompe l’oeil. Le plat à homard ci-dessous de Vilmos Zsolnay, céramique à couverte émaillée polychrome irisée, vers 1900, manufacture de Pécs, diamètre 28 cm trouva preneur à St Brieux le 25 mars 2012 pour la somme de 6 480 € frais compris.SAM_1085

Après la mort de Vilmos Zsolnay, son fils Miklos (1857-1922) reprend la firme en maintenant son succès jusqu’à sa mort. En 1949 la manufacture fut nationalisée et prit le nom de Porzelangyar Pécs.

Frédéric Le QuerSAM_1086