Zao Wou-Ki (1921-2013)

Par Samedi 17 juin 2017 Permalink 1

Le peintre français Zao Wou-Ki est comme son nom l’indique d’origine chinoise. De sa famille dont l’arbre généalogique prend ses racines à l’époque de la dynastie Song (960-1279), période de plein épanouissement de la culture chinoise dans les domaines de la peinture, à l’encre sur soie et sur papier, le rejeton du XXe siècle a su capter les gènes d’artiste.

« Picasso m’avait appris à dessiner comme Picasso, mais Cézanne m’apprit à regarder la nature chinoise. J’avais admiré Modigliani, Renoir, Matisse. Mais c’est Cézanne qui m’aida à me retrouver moi-même, à me retrouver peintre chinois ». Ainsi Zao Wou-Ki va devenir le plus extrême-oriental des peintres occidentaux! Ses dégradés de tons et de couleurs plongent ses admirateurs dans des rêveries d’observateur solitaire. Son abstraction que d’aucuns appellent lyrique ou atmosphérique, s’enfonce dans les confins de l’inconscient. Le déséquilibre mental de sa femme l’encourage à traduire à l’encre ou en couleur, sur la toile ou le papier, les forces obscures de l’esprit.

Zao Wou-Ki qui participe après la seconde guerre mondiale à la nouvelle école de Paris, devient lors de son voyage en Chine, en 1983, une icône pour les jeunes artistes chinois. Cette notoriété mondiale en fait un peintre particulièrement prisé dans les salles des ventes. Hier, vendredi 16 juin 2017 la toile en une, 114 x 146 cm fit chez Auction Art Rémy Le Fur un million et demi d’euros. L’estimation basse était à 600 000 €. Ci-dessous, l’huile sur toile (114 x 162 cm) établit un record pour l’artiste à 2 691 800 € chez Aponem svv le 18 avril 2014.SAM_3835

Notons aussi dans un format plus petit, 60 x 81 cm, l’huile sur toile, ci-dessous, qui fut adjugée chez Piasa svv le 25 juin 2014 620 540 €.SAM_3836

Terminons avec cette petite toile 22,5 x 27,5 cm qui trouva preneur chez Versailles enchères en décembre 2014 à 165 000 €.SAM_3837

Frédéric Le Quer