Zadkine (1890-1967)

Par Dimanche 20 mars 2016 Permalink 1

Alors que la Russie est à l’honneur avec la pose, hier, du premier des cinq bulbes de la future cathédrale orthodoxe à deux pas de la tour Eiffel, rappelons à travers Ossip Zadkine ce que l’école de Paris doit aux artistes slaves.

D’une certaine façon l’école de Paris du début du XXe siècle ressemble à la première école de Fontainebleau au XVIe siècle. Dans les deux cas, ce sont les artistes étrangers qui vinrent en faire ce qu’elles sont, i.e. des moments cruciaux de l’histoire de l’art.

Ossip Zadkine fait ses débuts à Paris en 1910. Il retrouve à Montparnasse Matisse, Picasso, Apollinaire, Modigliani, Delaunay. « Les étrangers amis de la France » répondent à Blaise Cendrars et se mobilisent lors de la première guerre mondiale. Les états de service de Zadkine sont glorieux. Il mérite amplement et obtient la nationalité française. Après la guerre une abondante oeuvre graphique estimée à 1500 gouaches et 200 gravures lui permet de subvenir à ses besoins. Ses sculptures sur bois font l’objet d’une exposition dans son atelier du 6e arrondissement et le consacre dès le début des années 20.

Ossip Zadkine fait évoluer le cubisme avec la sculpture. Le dessin, la peinture et la sculpture sont des activités qu’il pratique sans les dissocier. Courbes, lignes droites, ombres et lumières sont les caractéristiques de son travail quel que soit le support choisi.

Ses dessins ne sont pas rares dans les ventes aux enchères, ses sculptures, si. Le nu allongé, en une, une gouache sur carton signée et datée 1924, 51 x 58,4 cm (pliures) fut adjugé frais compris 27 500 € au musée Zadkine, chez Lucien-Paris SVV le 7 juin 2015. Ci dessous, chez Cornette de St Cyr svv, le 9 avril 2014, le bronze représentant Iphigénie, 1940, (h 78 cm), épreuve à patine brune et dorée de Susse réalisa la somme de 100 160 €.SAM_1126

Les baigneuses cubistes ci-dessous, aquarelle et gouache sur papier signée, datée 1930, 54,5 x 38,5 cm fit 22 315 € chez Aguttes svv à Lyon.SAM_1128

Terminons par cette femme assise, aquarelle et gouache signée, datée 1937 54 x 40 cm qui frola les 20 000 € chez Conan Lyon Rive Gauche svv le 15 décembre 2013.SAM_1129

Il faut ici remarquer le tir groupé aux enchères concernant les dessins de l’artiste.

Frédéric Le Quer