Victor Hugo (1802-1885), dessinateur

Par Dimanche 16 avril 2017 Permalink 1

Les ancestrales techniques des dessinateurs, encre brune, encre noire, lavis brun, lavis gris, pierre noire, graphite, craie, aquarelle ou gouache sont, chez Victor Hugo, associées à « toutes sortes de mixtures bizarres » dixit l’artiste, comprenant du café, de la suie, du charbon, non plus forcément étalés au pinceau ou à la plume mais avec un bout d’allumette, une pierre dénichée dans le sol, un chiffon abandonné. Si ses expérimentations sont appréciées de Baudelaire ou de Théophile Gautier, si les surréalistes en font plus tard une référence, si les ventes aux enchères les plébiscitent dorénavant, ses contemporains se montrent en général bien plus dubitatifs sur les talents graphiques de l’illustre écrivain.

C’est en exil après la prise de pouvoir de Louis Napoléon Bonaparte que Victor Hugo développe particulièrement ce besoin d’exprimer par l’image, ses émotions, son malheur qui suit la mort de sa fille, son gout pour la métempsychose. Ses dessins représentent alors un bond vers le futur en faisant entrer l’observateur de plein pied, dès le milieu du XIXe siècle, dans la psychanalyse et les tests de Rorschach: on y trouve souvent ce qu’on a envie d’y voir! Le dessin (18 x 22 cm) en une qui représente une tour gothique en ruine entourée des restes de mur et d’arbres noirs à la tombée de la nuit est un bon exemple. Il fit 500 500 € chez Pierre Bergé en décembre 2015.

Victor Hugo vient encore de faire parler de lui le 27 mars chez Aguttes ovv à Drouot avec cette plume et lavis d’encre brune, ci dessous, 19 x 22 cm, représentant L’Ermitage (Jersey) qui fut adjugé 140 250 €.SAM_3605

Mentionnons enfin ce « château fantastique au pied d’une mer avec des bateaux naufragés », 24,7 x 18 cm, à Guernesey, qui le 17 mai 2014 à l’hôtel des ventes des notaires du Bas-Rhin fut vendu 124 950 € frais compris.SAM_3604

Victor Hugo illustre à travers ses dessins que « l’art est le reflet que renvoie l’âme humaine éblouie de la splendeur du beau » (Hugo).

Frédéric Le Quer