Viardot, Gabriel, Frédéric (1830, Paris – 1906, Paris)

Par Samedi 6 mai 2017 Permalink 2

L’ébéniste Gabriel Viardot est un des plus grands illustrateurs du «japonisme», un courant artistique né dans les années 1870, qui adapte les formes et l’ornementation exotique aux arts décoratifs européens. En une, l’armoire formant vitrine, signée et datée 1872, fut adjugée 7 832 € chez Chatou-SCP Vincent Dragon le 23 avril 2017.

L’artiste débute sa carrière en 1849 et, dès 1855, lui et son frère se font remarquer favorablement à la première exposition universelle par leurs meubles d’inspiration Renaissance, style en vogue à cette époque marquée par l’historicisme. Gabriel prend ensuite la tête de l’entreprise familiale et devient le chef de fil à Paris du courant japonisant qui apparaît en Europe après l’ouverture des frontières du pays d’Asie. Les honneurs vont très vite pleuvoir sur ce créateur qui aime à égayer ses meubles par des bronzes d’ornement dont les modèles sont tous de sa main. Le 16/04/10 la maison Delorme & Collin du Bocage vend le chevalet tripode H 190 cm – Larg 188 cm, ci-dessous, en bois patiné sculpté et gravé de motifs japonisants pour environ 5 500 € frais compris. La traverse coulissante supérieure est ornée d’une chimère en bronze doré.SAM_3673

Dans la catégorie des objets décoratifs, les miroirs en forme de croissant de lune sont une jolie création de Gabriel Viardot. Le premier ci-dessous, à chevalet, haut de 40 cm en bois teinté et sculpté à décor de dragon, signé, fit chez Thierry Desbenoit & associés le 16 mai 2014 1 125 € et le second chez Aguttes svv le 6 juin 2013, aussi en bois sculpté en forme de dragon, haut de 30 cm signé et daté 1892, fit 1 148 €.SAM_3675SAM_3676

Pour donner un exemple de ce que représentait les ateliers Viardot citons les archives nationales qui conservent une lettre manuscrite stipulant que  » la maison occupe habituellement une personne de 90 à 100 ouvriers tant sculpteurs qu’ébénistes, à l’intérieur. La moulure, le sciage, le découpage, les bronzes, etc… n’emploient pas moins de 25 à 30 personnes à l’extérieur. Les ateliers sont dirigés par 3 contremaîtres. » Un belle affaire donc créée par Gabriel Viardot qui est promu en 1885 chevalier de la légion d’honneur! Les enfants la reprendront en 1906 à la mort du père.

Frédéric Le Quer