Vase chinois de forme « hu »

Par Dimanche 12 novembre 2017 Permalink 1

La forme archaïque « hu » remonte à la dernière période de la dynastie des Shang (1250-1050 avant Jésus Christ). Les modèles rituels, en bronze, en bronze étaient destinés à contenir des boissons fermentées en sachant que le vin apparaît en Chine vers le XIVe siècle avant notre ère. La dynastie, d’origine mandchoue, Qing qui commence en 1644 pour finir en 1912, reprend les codes de la culture ancestrale pour inscrire son pouvoir dans la continuité d’une Chine éternelle. La porcelaine imite alors les modèles anciens par les décors et par la forme. Sa production, toutes les formes comprises, atteint jusqu’à 10 000 pièces par an, les empereurs encourageant des créations de grande qualité. La forme « hu » souvent reprise n’est plus utilisée pour contenir de l’alcool. Elle magnifie les qualités esthétiques et techniques des créations uniques au monde, à cette époque, de l’empire du milieu. Des officiers de haut rang vont parfois les recevoir en cadeau.

Avec un tel pedigree, les vases de forme « hu », d’époque Qing, malgré leur apparition fréquente sur le marché de l’art, sont particulièrement bien prisés et les résultats à 5 ou 6 chiffres ne manquent pas! Le vase en une du XVIIIe siècle, en porcelaine, à décor en émaux polychromes, dans le style de la famille rose (porcelaines portant des décors polychromes dans lesquels dominent les tons roses), avec une marque apocryphe Qianlong (empereur de 1735 à 1796), peut-être pas si apocryphe compte tenu du prix, h 27 cm, a été adjugé à Orléans chez Pousse-Cornet svv le 10 juin 2017, 480 000 €!

Ci-dessous deux vases « hu », en porcelaine, à la glaçure de type céladon (teinte subtile aux nuances d’opale et de vert): Le premier d’époque Xianfeng (empereur de 1851 à 1861), de forme quadrangulaire à la glaçure craquelé, h 30 cm a été adjugé le 20 juin 2017 chez Daguerre ovv à Drouot, 88 200 €. Le second à décor moulé avec une marque apocryphe Qianlong en zuanshu (style de caractères chinois), h 24,2 cm fit chez Bayeux enchères svv, le 1 mars 2015, 51 700 €.SAM_5204
SAM_5203

Mentionnons aussi le vase ci-dessous, h 29 cm, d’époque Jiaqing (1796-1820), qui malgré l’éclat à la porcelaine, porcelaine émaillée de la famille rose avec marque à 6 caractères de l’empereur Jiaqing se distingua chez Pescheteau-Badin svv le 24 février 2012 avec une enchère à 175 000 €.SAM_5207

Terminons les exemples avec la forme « hu » quadrangulaire ci-dessous réalisé en laque cinabre (sulfure de mercure) dite laque rouge de Pékin, portant la marque de l’empereur Qianlong (1736-1796) qui fit chez Var enchères, le 19 décembre 2014, 18 750 €.SAM_5205

Frédéric Le Quer