Valls se prosterne pour pas grand chose

Par Jeudi 15 octobre 2015 Permalink 20

Manuel Valls n’a pas signé le tiers de ce qu’il espérait concernant les contrats d’exportation avec l’Arabie Saoudite. Ce n’est pourtant pas faute de multiplier les signes en faveur du sunnisme au Moyen-Orient. Mais les saoudiens ont des délicatesses que les gros sabots de notre premier ministre, trop pressé de montrer enfin quelque chose de positif dans sa politique économique, ne pouvait pas sentir! Il fallait encore leur demander leur avis et qu’ils veulent bien parapher en bas de la page. Ils ont rechigné.

Dix milliards se répandait-il avant de prendre l’avion! Et les médias de s’extasier en écho, dix milliards, dix milliards!  A peine trois au retour et que de compromissions pour les signer. Aucun mot sur les droits de l’homme bafoués régulièrement dans ce pays n’ a été prononcé. Rien non plus évidemment sur son financement d’organisations terroristes qui tuent partout dans le monde. Quant aux attaques répétées de son aviation contre des civils au Yémen, vu que ceux-ci sont chiites, ils n’intéressent pas le premier ministre. Ce silence est pire qu’une grande lâcheté, c’est l’acceptation tacite par la France d’exactions meurtrières. Mais ce n’est pas important pour Manuel Valls qui s’extasie à Ryad d’être dans « le nouveau monde »! Je n’invente rien! « Le nouveau monde »! Au secours! Mais sans doute nous dévoile-t-il par là ses projets et la trajectoire que prend la France entre tchador obligatoire, soumission de la femme, charia pour bientôt, etc, etc… Notre futur nouveau monde à nous! Mais les saoudiens malgré notre extrême soumission achètent aussi des armes au Royaume Uni et bien sûr aux Etats Unis. Et le prix du baril de pétrole toujours à la traîne ne les pousse pas à faire des folies. Le revers de l’alignement des planètes!

Manuel Valls est venu se prosterner devant ses maîtres richissimes comme ils le font tous de Sarkozy à Hollande. Il paraitrait aux dernières nouvelles que seul Yves Le Drian sait leur parler et fait la génuflexion avec la sensibilité nécessaire pour signer de gros contrats. Tout n’est cependant pas perdu. Notre amour du monde arabe a une nouvelle fois été prouvé et le PS sécurise ainsi le seul électorat qui lui reste encore, celui des banlieues. Misère, misère!

Frédéric Le Quer