Unité nationale bancale

Par Vendredi 16 juin 2017 Permalink 1

Quelques français vont aller voter dimanche. Guère nombreux, le premier parti sera celui des abstentionnistes. Ceux qui se déplacent auront les yeux de Chimène pour les candidats de La République En Marche. 440 à 470 députés sur 577 participeront à la majorité présidentielle. Alors R. A. S.? C’est la grande unité nationale?

Quelques faits divers surgissant comme des actes manqués dénotent néanmoins le mécontentement grandissant bien que rentré, enfoui, de la population. L’inconscient collectif inhibé par la pensée unique qui lui est imposée de force, se révèle à l’improviste. Les trois plus remarquables incidents se sont déroulés à Paris, la capitale d’un pays centralisé d’où sont venues toutes les révolutions de notre histoire.

Le dernier en date est l’agression contre Nathalie Kosciusko-Morizet traitée en prime de « bobo de merde! ». Un bobo est un bourgeois immigrationniste vivant dans les centres urbains mais donnant des leçons d’écologie à tout le monde. La définition correspond assez bien à la candidate mondialiste. Ces gens sont haïs en général. Haïs mais par la curieuse chimie qui s’est révélée lors du processus électoral, ils ont gagné, archi gagné en jetant l’anathème sur tous les souverainistes et en bénéficiant de l’exaspération molle, passive d’électeurs qui ne croient plus en rien. Avec NKM, c’est un peu de l’inconscient collectif bridé, névrosé qui est ressorti violemment.

Myriam El Komri s’est pris par un temps caniculaire un verre d’eau dans la tronche! La ministre n’a pas aimé et son agresseur est maintenant accusé de l’avoir attaqué avec une arme par destination! L’arme c’est l’eau projetée! On pense ici à tous ces gens agressés à qui on vole le portable, le portefeuille, la montre avec véritablement de la violence, des coups, de la haine et qui ne portent même pas plainte en sachant qu’ils perdraient trop de temps dans un commissariat sans que cela n’apporte rien. Bonne chance à l’arroseur!

Enfin, il y a l’œuf non pas de Christophe Colomb mais de notre jupitérien président Emmanuel Macron. Il l’a pris sur le crâne au salon de l’agriculture alors qu’il n’était pas encore Jupiter mais seulement candidat. Avouons qu’il a bien réagi en soulignant que ce genre d’affaire faisait partie du folklore de l’endroit! Mais si Macron n’obtient pas de résultat comme il est probable, vu qu’il ne va pas changer de politique mais accentuer celle de Sarko ou Hollande qui a échoué, le jupitérien sera vite pris pour un trou du c… et les œufs ne seront qu’un aimable amuse-gueule!

L’unité nationale est évidemment un leurre. Tout va le démontrer dans les mois à venir.

Frédéric Le Quer