Une France robuste???

Par Mardi 30 juin 2015 Permalink 18

Monnaie unique en décomposition, état islamique lançant des attaques sur notre sol, alignement obséquieux sur les USA, relations exécrables avec la Russie, soumission à l’Allemagne, dette publique astronomique, immigration confinant à l’envahissement, chômage de masse… C’est beaucoup pour un seul pays, mais c’est pourtant le bilan qui fait dire à François Hollande que la France est robuste!

Jamais, dans son histoire, elle ne fut pendant une si longue période, au moins un quart de siècle, dans un tel état de délabrement tout en continuant à dévaler la pente l’enfonçant toujours plus profondément dans la désagrégation. Aimer son pays, c’est le regarder bien en face, le voir tel qu’il est et non déclamer des sornettes cherchant à euthanasier le citoyen pour mieux l’embarquer où son bon sens devrait l’empêcher d’aller. Dénoncer la mondialisation mortifère, fermer les frontières, mériter d’être français constitueraient les prémices de la restauration d’un peuple uni indispensable pour espérer un avenir meilleur. Au lieu de faire les yeux doux à l’Allemagne pour qu’elle nous autorise à nous endetter chaque année davantage comme un drogué prêt à toutes les compromissions et les mensonges pour avoir sa dose de crack ou d’héroïne, au lieu de suivre comme un toutou les décisions hégémoniques américaines, recouvrer une politique véritablement indépendante en affirmant des valeurs qui nous sont propres faites d’orgueil, de fierté nationale, de patriotisme et arrêter de dégouliner de bons sentiments ne voulant rien dire à part révéler notre propre faiblesse.

Les événements se bousculent sans lien direct entre eux mais tendant tous vers la dégradation d’une France qui fait systématiquement de mauvais choix. Le reniement de la souveraineté nationale fut le pire et chaque jour nous payons cash cette lâcheté dont découlent nos maux. L’heure n’est pas à l’autosatisfaction. Le moment est, s’il n’est pas trop tard, à relever la tête. Les sacrifices ne peuvent venir que d’un peuple soudé dont le point commun est avant tout une histoire partagée et acceptée comme commune. Rétablir l’unité nationale quoiqu’il en coûte pour redonner la fierté d’être français. C’est l’étape primordiale pour ne pas sombrer. Mais actuellement c’est d’extrême fragilité dont il faut parler.

Frédéric Le Quer