Trump Clinton

Par Lundi 26 septembre 2016 Permalink 4

« Ô temps, suspends ton vol! et vous, heures propices, Suspendez votre cours! » Voilà donc ce que déclament ensemble tous les dirigeants européens. Halte aux élections! Patientons! L »Amérique doit voter. L’Autriche et l’Italie sont en attente des résultats des présidentielles outre atlantique pour organiser leurs propres suffrages. Le monde est suspendu à la bataille que se livre le duo Trump Clinton. Son issue donnera la tendance, libérera les inhibitions ou éliminera pour longtemps les espoirs de changement.

Rien changer pour que rien ne change, c’est l’aspiration de toutes les classes politiques au pouvoir partout. Leur conservatisme est inhérent au fait qu’elles soient aux affaires. Un système les a portées là où elles sont, l’important est de le maintenir. Alors Hillary Clinton est leur égérie. Hillary Clinton est même plus qu’une inspiratrice, sur ses épaules repose l’avenir des dominants. Ils savent que sa victoire constituerait pour eux une bouteille d’oxygène, une bouée de sauvetage en remisant au placard les ambitions de tous ces partis (AfD, Mouvement 5 étoiles, UKIP, Front National…) qui proposent effrontément une autre politique. Soyons clair! Avec Clinton l’islamisation de l’Europe et même de son propre continent s’accentuera encore. Avec Clinton, les plus riches auront un boulevard pour continuer d’écraser cette classe moyenne qui fit la gloire des trente glorieuses. Avec Clinton, la main mise des banques centrales sur la démocratie ne fera que croître.

Pour l’autre camp, Trump représente certainement pas un idéal mais un souffle. S’il gagnait, son exemple, indiscutablement ferait, au moins quelques temps, boule de neige. Tout cet électorat sclérosé par la propagande des médias, la dictature du politiquement correct, se sentirait à nouveau libre, libre de faire comme les citoyens de la première puissance mondiale, libre de renverser une table mise pour des convives qui se goinfrent en balançant parcimonieusement quelques restes à la population. Le vote Trump dépasse largement Trump. Le vote Trump ce sont des décennies de politique économique et de politique migratoire piétinées sur l’autel de l’exaspération. Le vote Trump c’est le revirement vers des valeurs où l’histoire d’un pays a encore du sens. Trump porte une alternance non pas à cause de ce qu’il est mais à cause de ce qu’il dit. Sa dénonciation de la mondialisation, son protectionnisme, ses attaques contre Wall Street, sa remise en cause complète de la politique internationale avec un rapprochement qui plait avec les russes et les chinois sont les grands axes de ses choix que nos médias taisent de peur qu’ils soient aussi réclamés par les français et les européens.

L’issue de la bataille Trump Clinton indiquera le sens de l’histoire.

Frédéric Le Quer