Si les russes n’étaient pas là…

Par Lundi 28 mars 2016 Permalink 16

Les bombardements russes ont eu raison de l’Etat Islamique à Palmyre et les forces syriennes de Bachar el Assad ont reconquis la ville. Quand on veut, on peut. Une réelle volonté politique qui se traduit sur le terrain par un engagement sincère de l’armée, vient à bout de l’ennemi. Le double jeu occidental éclate encore au grand jour. Des experts qu’il serait plus juste de qualifier de propagandistes sont réquisitionnés pour faire la fine bouche!

La trêve avec les rebelles ne durerait pas, disaient-ils! Il n’y a qu’en faisant tomber Bachar que les pourparlers de paix avanceront, disaient-ils! Les occidentaux sont les mieux placés pour combattre l’Etat Islamique, disaient-ils! Et ils causaient, ils causaient, ils causaient et causent toujours… Notre chefaillon de Hollande a pendant deux, trois jours joué les guerriers après les attentats de Paris. Les français peuvent compter sur lui pour faire son auto-promotion mais pour l’efficacité il est comme toujours aux abonnés absents! Complètement à coté de la plaque avec son « sus à Bachar » décalé des réalités! Mais l’important comme toujours n’est pas de protéger les concitoyens mais de contenter les sunnites ses grands amis qu’il décore et toute cette population qui en France vote quasi unanimement pour lui. Et tant pis si elle compte en son sein les terroristes qui nous assassinent… Il est bien protégé, lui!

« La position russe depuis un an et demi a vraiment inversé la donne en Syrie. » déclare le général Trinquand. C’est intéressant tous ces hauts gradés en train de se désolidariser les positions gouvernementales. C’est l’écume de la colère de l’état profond qui remonte en surface… Mais reconnaissons aussi le courage du député Thierry Mariani qui continue à fréquenter les allées du pouvoir syriens envers et contre tous! Pas question ici de dire que Bachar est un modèle mais dans un monde arabe totalement étranger aux droits de l’homme autant choisir celui qui ne finance pas les terroristes chez nous… Apparemment ce n’est pourtant pas l’avis de tout le monde.

En 1945, les russes ont sauvé l’Europe du nazisme grâce à leur héroïque combat à Stalingrad. Ils sont en train avec leurs intelligentes alliances et leur courage militaire de ramener l’ordre au moyen orient. L’histoire bégaie.

Frédéric Le Quer