Russia Today crée la polémique

Par Samedi 23 décembre 2017 Permalink 2

La chaîne de télévision Russia Today en langue française qui émet sur nos écrans depuis cette semaine, semble inquiéter ses rivales. Les voix essentiellement de l’Union Européenne et du parti démocrate américain relayées par nos médias d’information vont être contrebalancée par celle de Poutine. Celle de Poutine… Oui bien sûr, mais aussi en partie, celle de Donald Trump, celle des chiites, celle d’une certaine harmonie sociétale chère aux japonais par exemple, celle de pays de l’Europe centrale comme le groupe de Visegrad, celle des français qui veulent mettre fin à l’immigration de masse, celle des européens qui pensent que leurs racines sont judéo-chrétienne, celle, celle, celle… Celle de tant de monde qu’une seule chaîne n’y suffira pas, mais c’est un commencement!

La nature comme chacun sait, a horreur du vide et le vide, c’était l’absence de l’opinion souverainiste à la télé. Certes, de BFM à Radio France, les journalistes refusent d’être qualifiés de médias d’opinion. Ils préfèrent avancer masquer derrière une soi-disant objectivité. Ces gens affirment détenir la vérité, celle qui dépasse les points de vue. Et peut-être sont-ils sincères? Totalement enfermés dans leur milieu, ils ne se rendent plus compte que leur discours est le fruit de leur relationnel (avant on disait piston!), de leur entourage, de la volonté de leur patron qui n’achète pas des médias pour être contredit! Puis, la situation en a fait des insiders. Aucune raison de remettre en cause ce dont ils profitent! Alors les autres ont forcément tort. Si ça ne suffit pas, on les décrédibilise, on les ostracise. Pas seulement dans les médias, d’ailleurs, le milieu de l’édition est devenu le sanctuaire du politiquement correct.

Russia Today diffuse donc dorénavant en France. Il n’avance pas masqué. Il mettra des bémols au mondialisme bruxellois subi tous les jours. Tant mieux.

Frédéric Le Quer