Rolex, plus d’un siècle de succès

Par Dimanche 5 juin 2016 Permalink 2

En 1905, un bavarois mécontent des montres bracelets existantes décident d’en créer de jolies et fiables. La maison Rolex avec de petits mouvements très précis fabriqués dans le Jura suisse obtient vite le succès, reçoit dès 1910 un certificat officiel de bon fonctionnement et crée en 1926 la première montre étanche appelée Oyster (huitre) qui propose une protection contre les chocs, la poussière, l’eau, la pression. Quand une anglaise réalise la traversée de la Manche à la nage en 1927, elle porte au poignet une Rolex. Quand en 1935, sir Campbell bat un record de vitesse à 480 km/h avec sa bluebird, il porte une Rolex. En 1953, le modèle Submariner est la première montre étanche à cent mètres de profondeur. La même année l’Oyster Perpetual gravit l’Everest au poignet de sir Hilary et est au sommet à 11h30 le 29 mai!. Rolex devient ainsi la montre de l’extrême et des grands sportifs.
Le modèle ci dessous porté par exemple par Jean Claude Killy est la Rolex Tiffany & Co, vers 1965, chronographe, bracelet à triple quantième en acier, cadran argent à 3 compteurs, mouvement mécanique, diam 3,5 cm qui fut vendu en 2009 chez Artcurial-Briest-Poulain-F. Tajan SVV, 79 800 € frais compris.SAM_1327
La montre Rolex ci-dessous, dit « Oyster Perpetual années 40 buddleback » obtint à Macon, Quai des enchères SVV en 2014 26 400 €.SAM_1328
Et puis il y a la célèbre Daytona « Paul Newman » produite vers 1969 de Rolex en acier, forcément pour les grands sportifs, cadran à compteurs blancs sur fond noir avec liseré intérieur gradué ainsi que des index carrés qui, si à sa sortie fut boudée par les amateurs, est dorénavant une valeur sûre qui recueillit par exemple chez Fraysse SVV à Drouot en 2014, 87 290 € (mécanisme ci-dessous). SAM_1326
Un modèle similaire faisait chez Aguttes à Deauville un an plus tôt un peu plus de 70 000 € (en une)
Alors Rolex, définitivement un marqueur social? Pas forcément puisque l’Oyster classique précision plaquée or vers 1958 put être acquise en 2014 pour 1008 € frais compris chez Pestel Debord SVV. (photo ci-dessous)SAM_1325
Ou encore pour les collectionneurs la Doctor Watch comme elle fut surnommée, à cause de son cadran qui donne une importance égale à la lecture de l’heure ou à celle des secondes d’époque art déco, modèle imaginé en 1928, qui fit 4504 € à Drouot, chez Marie Françoise Robert SVV en 2013.SAM_1329
Frédéric Le Quer
Ps: L’article fut rédigé avec de la documentation glanée dans le journal la Gazette Drouot.