Roger Suraud (né en 1938)

Par Dimanche 11 février 2018 Permalink 3

La peinture de Roger Suraud mêlant le figuratif à l’onirique a quelque chose de psychédélique qui continue à plaire de nos jours. Les années soixante sont loin, la contre culture est rentrée dans le rang, mais l’oeuvre de l’artiste, il faut le constater, demeure plutôt bien prisée des amateurs. Roger Suraud, grand communiquant à l’image de sa génération, se déclare lui-même « maître contemporain de la peinture philosophale ». On n’est jamais mieux servi que par soi-même! Et le « maître contemporain » a reçu tous les prix, a exposé partout à travers le monde. Architecte de formation devenu peintre, Roger Suraud est le contraire de l’artiste maudit.

Alors que disent les chiffres? Et bien, le tableau, en une, « Grand galop », est un record mondial pour l’artiste enregistré sous le marteau de Liladam enchères svv à 126 349 €, le 15 décembre 2013. La toile, 130 x 96 cm, présente ce qu’aiment les fans: les cercles, les transparences, les superpositions, les images poétiques. On retrouve ci-dessous, cette marque de fabrique avec « Venise », 116 x 89 cm, toile qui, toujours à L’Isle-Adam, fut adjugée le 29 septembre 2013, 29 481 €.SAM_6213

Mais quand il y a un peu moins de transparences et plus du tout de cercle, l’artiste se vend bien plus difficilement. Il a par exemple fallu s’y atteler à plusieurs reprises pour réussir à trouver preneur à cet hommage à Beethoven, ci-dessous, 100 x 81 cm, qui fit finalement 5000 € chez Pillon enchères à Versailles le 18 juin 2014.SAM_6215

Frédéric Le Quer