Redouté Pierre-Joseph (1759-1840)

Par Dimanche 24 avril 2016 Permalink 1

La Wallonie s’enorgueillit d’avoir vu naître à St Hubert, Pierre Joseph Redouté, surnommé le « Raphael des fleurs ». Il fit toutefois sa carrière à Paris où il mourut. L’homme a traversé une multitude de régimes, un monde de chaos, de révolutions, de guerre, de crimes, mais scientifiquement dans l’esprit des philosophes du XVIIIe siècle, il s’attacha sa carrière durant, a représenté avec un soin minutieux et un talent artistique remarquable, des fleurs.

Ses rencontres avec des botanistes l’incitent à illustrer cette discipline. Son talent et son entregent feront le reste. Introduit en 1788 à la cour de Versailles, la reine Marie-Antoinette devient son mécène : Redouté reçoit le titre de « Dessinateur et peintre du Cabinet de la Reine ». Pendant la révolution, il est nommé « Dessinateur de l’Académie des Sciences ». Pendant l’empire, Joséphine fait de lui son peintre officiel et il est ensuite le professeur de dessin de Marie-Louise. Sous Charles X, il est nommé « Maître de dessin au Muséum d’Histoire Naturelle ». Sous Louis Philippe, il a la fonction de  » Peintre de fleurs du Cabinet de la Reine « , Marie-Amélie.

Avec une telle carrière,  la chanson de Laurent Voulzy, le pouvoir des fleurs prend tout son sens!

« Je m’souviens on avait des projets pour la terre, pour les hommes comme la nature, faire tomber les barrières, les murs, les vieux parapets d’Arthur, fallait voir, imagine notre espoir, on laissait nos cœurs, au pouvoir des fleurs,  jasmin, lilas, c’étaient nos divisions nos soldats pour changer tout ça ».

« Changer le monde changer les choses avec des bouquets de roses changer les femmes changer les hommes avec des géraniums »

Redouté ne changea pas le monde mais séduit tous les pouvoirs qu’il croisa! Aujourd’hui encore l’artiste est très prisé dans les salles de vente. La gouache sur vélin tendu sur panneau (51 x 37,5 cm) en une  se négocia chez Piazza, le 28 mars 2012 tout près des 38 €. La moindre aquarelle comme ce jeté de fleur ci-dessous (31,5 x 22,5 cm) s’estime entre 10 000 € et 15 000 €!SAM_1232

Même ses albums comme celui ci-dessous imprimés en couleur composés de 24 planches gravées mais coloriées à la main, certes avec une dédicace à S.A.R. Madame la duchesse de Berry, s’échangea le 3 mars 2015 chez Kapandji-Morhange, Commissaires-Priseurs à Drouot pour 38 000 €.SAM_1234

Frédéric Le Quer