Record pour Adriaen van der Werff

Par Samedi 28 mars 2015 Permalink 9

Adriaen van der Werff est l’auteur d’un auto portrait visible au Rijksmuseum à l’esprit baroque où l’influence du classicisme français n’est pas absent, ceci à tel point qu’il est souvent perçu comme la négation même du caractère essentiel du portrait hollandais. Cet artiste est en général l’auteur de galantes mythologies et appartient sans doute plus par son esthétisme au XVIIIe siècle qu’au XVIIe. Il est né à Kralingen Ambach en 1659 et mort à Rotterdam en 1722.

S’il est question de Adriaen van der Werff, c’est que cette semaine à Drouot, chez Bailly-Pommery et Voutier Associés SVV, il vient d’obtenir une enchère record à 230 000 € + les frais, ce qui ne fait pas loin de 300 000 € frais compris pour une estimation haute à 40 000 €. Il s’agit d’une scène de genre (ci-joint) datée de 1680 sur un panneau de chêne dont les dimensions ne sont que de  27,5 cm x 28,2 cm. Ce tableau considéré parfois comme le chef-d’oeuvre de l’artiste avait précédemment été vendu en 1949 la somme considérable de 230 000 F. Pour de telles sommes, ce petit tableau doit non seulement être particulièrement séduisant mais aussi avoir une provenance prestigieuse, ce qu’il a.

Dorénavant le marché de l’art porté par l’augmentation importante des grandes fortunes après la crise des subprimes se voit divisé en deux: d’un coté des œuvres qui ne trouvent pas toujours preneurs depuis que les classes moyennes ont été laminées et de l’autre les 1% de la population pour qui l’argent rentre à flot continu qui n’ont plus de limite de prix lorsqu’il s’agit de se faire plaisir et le cas du tableau de Adriaen van der Werff est un bel exemple.

Frédéric Le Quer