Recherche A320 désespérément

Par Vendredi 20 mai 2016 Permalink 1

Recherche A320 en mer Méditerrannée. Elle n’est pas très grande pourtant la mer Méditerranée! Surtout entre la Grèce et l’Egypte! Ce n’est pas l’océan Indien! Pourtant toujours pas de trace de l’avion qui a explosé en vol hier. Cela devient une habitude. Les avions tombent du ciel et disparaissent à jamais.

Alors la surveillance des citoyens, ces puces électroniques dans nos téléphones, nos ordinateurs, nos montres, nos cartes en tout genre, sont-elles à ce point déficientes? Big brother est-il surfait? Tout le système électrique des cabines de pilotage n’a-t-il aucune capacité à localiser l’appareil? Apparemment les avions ont malgré toute cette technologie la fâcheuse habitude de disparaître mystérieusement… Boeing ou Airbus, c’est pareil! Sans être complotiste, c’est louche! Américains, russes, français, grecs, égyptiens, tous jouent à cache bouchon et le bouchon bourré d’électronique se cache obstinément! Introuvable. C’est curieux quand même la tendance qui fait que les catastrophes aériennes ont beaucoup de mal à être résolues. Boîtes noires jamais exploitables, satellites toujours ailleurs! L’avion aura coulé à pic… On retrouvera un bout d’aile sur une plage, un jour…

L’industrie aéronautique explique que c’est le moyen de transport le plus sûr au monde. Au kilomètre parcouru sans aucun doute mais au temps passé en moyenne par voyageur dans un avion, c’est beaucoup plus douteux… En tout cas, le citoyen commence à comprendre que moins il en sait sur le sujet des accidents, mieux c’est. Terrorisme ou panne, le secteur n’a rien à gagner en s’étendant sur les raisons d’un crash.

Frédéric Le Quer