Ramiro Arrue y Valle (1892-1971)

Par Dimanche 22 janvier 2017 Permalink 1

Le peintre basque Ramiro Arrue y Valle mieux connu sous le nom de Ramiro Arrue, né à Bilbao mais ayant travaillé principalement en France, est devenu le chantre du Pays Basque. Sa carrière le vit croiser le gratin des artistes du XXe siècle tels Bourdelle, Picasso, Modigliani, Ravel, Cocteau… Il réalise les illustrations du roman de Pierre Loti, Ramuntcho. Ci dessous, une gouache (17,6 x 25,6 cm) représentant le village d’Estchezar où demeure le héros de l’histoire, vendu le 25 janvier 2014 à Pau chez Gestas-Carrere enchères de Bourbons svv la somme de 12 240 €.SAM_2906

Ramiro Arrue aime à transcrire dans ses œuvres la forte identité de sa région et n’a pas peur de mettre en exergue son folklore. Ci dessous lors de la vente de St-Jean-de-Luz du 7 décembre 2013 chez Côte Basque enchères svv 2 gouaches, la première intitulée « Joueur de laxoa » fit 29 040 € et la seconde, 44 x 36,8 cm titrée « La danse des géants » fut adjufgée frais compris à environ 19 000 €.SAM_2907
SAM_2908

Mais les thèmes privilégiés de l’artiste sont les scènes de pêcheurs d’une grande ampleur, au dessin stylisé, aux couleurs harmonieuses comme l’huile sur toile en une (90,5 x 207 cm) adjugée à St-Jean-de-Luz chez Côte Basque enchère svv le 3 août 2014, 148 800 €.

Il s’agissait d’un record mondial pour l’artiste avant qu’une paire d’huile sur panneau, vendue le 7 août 2016 chez Côte Basque enchères Lelièvre-Cabarrouy ovv ne fît 206 550 €. Ci-dessous une des deux huiles 56 x 90 cm.SAM_2910

Si comme, on le voit, Ramiro Arrue, peintre si particulier et si intéressant avec cette imagerie populaire régionale qu’il transcende, flambe dorénavant dans les salles des ventes, il termina sa vie oublié de ses contemporains et dans une relative pauvreté.

Frédéric Le Quer